Rechercher
Rechercher

Économie - Politiques publiques

Les Conseils économiques et sociaux libanais et français renouvellent leur coopération


Les Conseils économiques et sociaux libanais et français renouvellent leur coopération

Les présidents des CESE français et libanais, Thierry Beaudet (à gauche) et Charles Arbid, signant le renouvellement de leur accord sous les yeux de l’ambassadrice de France Anne Grillo. Photo DR

Le CESE français (Conseil économique, social et environnemental) et son équivalent au Liban, le Cesel, ont renouvelé hier pour trois ans à Beyrouth leur accord de coopération mutuelle. L’accord a été signé en présence de l’ambassadrice de France au Liban Anne Grillo, par les présidents respectifs des deux institutions, Charles Arbid côté libanais et Thierry Beaudet côté français, qui a entamé cette semaine une visite de quelques jours au Liban.

« J’ai répondu à l’invitation du président Arbid pour renouveler cet accord signé en 2019 auquel nous espérons aujourd’hui donner des déclinaisons plus concrètes pour renforcer le rôle des sociétés civiles organisées dans la proposition de politiques publiques, avec pour mission le bien commun et l’intérêt général », a déclaré M. Beaudet à L’Orient-Le Jour. « Les CESE sont des organismes consultatifs, le dernier mot revenant à ceux qui ont la légitimité de l’élection. Mais au regard des blocages (institutionnels) au Liban, il devient nécessaire de faire contribuer la société agissante à la construction des décisions », a-t-il ajouté.

Lire aussi

Fouad Zmokhol élu président du Conseil économique et social de l’AUF

Le Cesel a été réformé en avril dernier, pour élargir ses compétences à des questions liées à l’environnement et en élargissant la participation aux citoyens, alors qu’elle se limitait aux corps constitués, comme l’a rappelé Charles Arbid dans son discours. « Nous comptons bien jouer pleinement notre rôle d’“activateur” des réformes indispensables pour le pays, et apporter des solutions à la grave crise monétaire, économique et sociale qui ébranle les fondations mêmes de notre société », a-t-il insisté, après avoir fait le bilan de la crise que le pays traverse. Il a également loué le soutien de la France incarné par le renouvellement de l’accord avec le CESE.

Lors de sa visite, Thierry Beaudet est passé par le port de Beyrouth, dont la zone portuaire n’a toujours pas été réhabilitée après le drame du 4 août 2020. Il s’est également entretenu avec le chef de l’État Michel Aoun, le président du Parlement Nabih Berry et le Premier ministre désigné Nagib Mikati. Il était attendu hier après-midi aux organismes économiques, l’organisation patronale dirigée par l’ancien ministre Mohammad Choucair.


Le CESE français (Conseil économique, social et environnemental) et son équivalent au Liban, le Cesel, ont renouvelé hier pour trois ans à Beyrouth leur accord de coopération mutuelle. L’accord a été signé en présence de l’ambassadrice de France au Liban Anne Grillo, par les présidents respectifs des deux institutions, Charles Arbid côté libanais et Thierry Beaudet côté...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut