Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Un gouvernement pourrait être formé la semaine prochaine, selon le Hezbollah

"Les nombreuses divergences entre le président et le Premier ministre désigné ont été gommées", déclare le cheikh Naïm Kassem.

Un gouvernement pourrait être formé la semaine prochaine, selon le Hezbollah

Le numéro deux du Hezbollah, Naïm Kassem, lors d'un événement à Bezouriyé, au Liban-Sud, le 30 janvier 2022. Photo envoyée par le bureau de presse du Hezbollah

Un nouveau gouvernement pourrait être formé la semaine prochaine, a affirmé samedi le numéro deux du Hezbollah Naïm Kassem, rejoignant ainsi l'optimisme d'autres partis politiques libanais, alors que le cabinet sortant du Premier ministre désigné Nagib Mikati gère les affaires courantes depuis le 22 mai et qu'un bras-de-fer politique l'oppose au chef de l'Etat, Michel Aoun, dont le mandat prend fin le 31 octobre.

"Pas positif"

"Un nouveau gouvernement pourrait être formé la semaine prochaine après que les nombreuses divergences entre le président et le Premier ministre désigné ont été gommées", a déclaré le cheikh Kassem lors d'une cérémonie partisane à Beyrouth. Il s'agit d'un "pas positif qui facilitera l'élection d'un nouveau président pour parvenir aux solutions que nous voulons mettre en place au Liban", a-t-il estimé.

Le risque d'une double vacance présidentielle et gouvernementale plane sur le Liban, le mandat Aoun arrivant à terme le 31 octobre sans qu'un nouveau gouvernement ait été encore formé. Plusieurs observateurs craignent que M. Aoun ne veuille s'accrocher à son poste sous prétexte qu'un cabinet sortant ne peut exercer les prérogatives du président. Ces derniers jours, plusieurs partis politiques, notamment le Hezbollah, par la voix de son chef, Hassan Nasrallah, ont dit s'attendre à la formation d'un nouveau gouvernement prochainement, tandis qu'une vacance à la présidence semble apparemment inévitable. Dans ce contexte, l’Arabie saoudite, la France et les Etats-Unis dressent déjà le profil du successeur de M. Aoun et exercent un "forcing" pour que la présidentielle ait lieu dans les délais.

Grand angle

Dans la cuisine des élections présidentielles libanaises

Commentant le don de fuel iranien au Liban qui subit un sévère rationnement en électricité, M. Kassem, secrétaire général adjoint du Hezbollah, a assuré que Téhéran "s'est définitivement engagée à octroyer 600.000 tonnes de carburant" au pays du Cèdre. "Des mesures doivent prises par les autorités libanaises" afin de concrétiser ces importations, a-t-il ajouté.

Le dignitaire chiite a par ailleurs pointé du doigt le fait que les Etats-Unis n'ont toujours pas facilité l'importation  d'électricité jordanienne et de gaz égyptien au Liban via la Syrie, un projet que Washington avait parrainé en 2021 en laissant entendre que cette initiative ne ferait pas l'objet de sanctions. Ces importations se font toutefois attendre, et il n'est toujours pas clair si le Liban sera exempté des sanctions de la loi César visant tout pays, toute entité ou tout individu collaborant avec le régime du président syrien Bachar el-Assad.

Lire aussi

Sleiman Frangié surfe sur la vague du consensus

Le numéro deux du Hezbollah a enfin refusé de s'exprimer sur le tracé de la frontière maritime avec Israël, alors que les négociations indirectes menées par l'émissaire américain Amos Hochstein semblent devoir aboutir prochainement à un accord. "Lorsque l'Etat libanais dira que la proposition (du médiateur) concorde avec les droits du Liban, nous considérerons alors que le Liban a retrouvé ses droits", s'est-il contenté de dire, affirmant attendre une réponse écrite de M. Hochstein au gouvernement libanais.

Washington a fait état vendredi de progrès dans ces négociations, mais M. Mikati restait assez réservé, estimant que "les choses ne sont pas si claires" et loin d'être arrivées à leur phase "finale".


Un nouveau gouvernement pourrait être formé la semaine prochaine, a affirmé samedi le numéro deux du Hezbollah Naïm Kassem, rejoignant ainsi l'optimisme d'autres partis politiques libanais, alors que le cabinet sortant du Premier ministre désigné Nagib Mikati gère les affaires courantes depuis le 22 mai et qu'un bras-de-fer politique l'oppose au chef de l'Etat, Michel Aoun, dont le...

commentaires (9)

Hugh j ai dit ! je le sors de mon turban !!!!!

PROFIL BAS

18 h 18, le 26 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Hugh j ai dit ! je le sors de mon turban !!!!!

    PROFIL BAS

    18 h 18, le 26 septembre 2022

  • "Pourrait" ici n'est pas un verbe au conditionnel, il signifie "sera".

    L'impertinent

    18 h 34, le 25 septembre 2022

  • Le gouvernement naîtra quand le régime des mollahs tombera.

    Sissi zayyat

    22 h 29, le 24 septembre 2022

  • Ce brave Naim se rejouit qu' un nouveau gouvernement preside par Mikati et cornaque par Aoun pourrait vour le jour dans la semaine ? Mais pour les Libanais, il n'y a pas de quoi se rejouir de voir la canaille politichienne reussir enfin a s'entendre pour les tondre. Le Hezb n'est que la milice "chienne de garde" de la clique mafieuse au pouvoir. Kellon ya3ne kellon.

    Michel Trad

    22 h 12, le 24 septembre 2022

  • Divorce immédiat. Je refuse de vivre dans le même pays que cet individu. Ils ont leur vision, nous avons la nôtre. Elles sont diamétralement opposées et rien ne nous unit, bien au contraire tout nous sépare. Alors que chacun vive de son côté et tout ira bien.

    Liberté de penser et d’écrire

    15 h 19, le 24 septembre 2022

  • "... pour parvenir aux solutions que NOUS voulons mettre en place au Liban" ? Cher Naim, les "Libanais" n'ont que faire de ce que VOUS voulez. Et surtout n'hésitez point à vous le farcir au bon endroit.

    Remy Martin

    15 h 12, le 24 septembre 2022

  • ATTENTION, IL DIT : LES SOLUTIONS QUE -NOUS- VOULONS METTRE EN PLACE.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    14 h 49, le 24 septembre 2022

  • On espère ne jamais voir ce gouvernement formé. Il sera une mascarade de plus pour amuser la galerie. Comment HB qui dit être neutre et ne pas se mêler de sa formation peut venir affirmer la date de sa formation?

    Sissi zayyat

    13 h 54, le 24 septembre 2022

  • Merci Hezbollah pour l’information. Hé, vous qui savez tout, vous pourriez nous donner la météo de la semaine prochaine?

    Gros Gnon

    13 h 48, le 24 septembre 2022

Retour en haut