Rechercher
Rechercher

Politique - Grand angle

Dans la cuisine des élections présidentielles libanaises

Pour qu’un candidat puisse arriver à Baabda, il faut surtout une bonne dose de compromis sur les scènes locale et régionale.

Dans la cuisine des élections présidentielles libanaises

Les 13 présidents de la République libanaise. De haut à gauche : Béchara el-Khoury, Camille Chamoun, Fouad Chehab, Charles Hélou, Sleiman Frangié, Élias Sarkis, Bachir Gemayel, Amine Gemayel, René Mouawad, Élias Hraoui, Émile Lahoud, Michel Sleiman et Michel Aoun.

« Le train est en marche… Ne le rate pas. » Furieux de voir que les différentes formations politiques lui préfèrent le commandant en chef de l’armée Michel Sleiman dans la course à la présidence, le général Aoun menace de se retirer du...

« Le train est en marche… Ne le rate pas. » Furieux de voir que les différentes formations politiques lui préfèrent le commandant en chef de l’armée Michel Sleiman dans la course à la présidence, le général Aoun menace de se retirer du...

commentaires (10)

L’histoire bien triste d’un pays incapable de se gouverner à cause de ses divisions sectaires. Et la mascarade continuera jusqu’à ce que des leaders anti confessionnels apparaissent

Alexandre Choueiri

18 h 28, le 25 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • L’histoire bien triste d’un pays incapable de se gouverner à cause de ses divisions sectaires. Et la mascarade continuera jusqu’à ce que des leaders anti confessionnels apparaissent

    Alexandre Choueiri

    18 h 28, le 25 septembre 2022

  • Dans ces cuisines, le plat est brule, sent mauvais et indigeste......

    Sabri

    12 h 21, le 25 septembre 2022

  • Parmi ces 13 présidents de la République, mon admiration suprême va à Camille Chamoun pour la seule raison qu’il avait évité au Liban d’être dilué dans l’Union syro-egyptienne concoctée par Jamal Abdel Nasser en 1958.

    Honneur et Patrie

    20 h 39, le 24 septembre 2022

  • C'est un plat qui sent mauvais......

    Sabri

    20 h 05, le 24 septembre 2022

  • Très intéressant article. Il manque, si j'ose dire, l'effet "assassinat": les députés et les présidents assassinés pour remettre les pendules à l'heure syro-persanne ne sont pas mentionnés.

    Wlek Sanferlou

    15 h 29, le 24 septembre 2022

  • JE CONTINUE : UN SINGE IMPORTE DIRECTEMENT DES JUNGLES D,AFRIQUE, LIBRE DANS LA NATURE SANS MAITRE ET AYANT LA BOITE CRANIENNE PLUS GARNIE DE MATIERE GRISE QUE LES ACTUELS PRESIDENTIABLES, GOUVERNERAIT MIEUX LA JUNGLE QU,ONT CREEE TOUS LES ABRUTIS, CORROMPUS, VOLEURS ET MAFIEUX. AU MOINS IL NOUS FERAIT RIRE ET NON PLEURER.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    14 h 12, le 24 septembre 2022

  • LA PLUPART QUI ONT PASSE S,ILS NE SONT PAS DES PYGMEES EN TAILLE ILS LE FURENT EN INCOMPETENCE. DEJA L,UN DES CANDIDATS ACTUELS SE TARGUE ET JUGE POSITIF POUR SON ELECTION LE FAIT D,APRES SON JUGEMENT DE N,ETRE PAS REFUSE PAR LES AMERICAINS, LES FRANCAIS ET PEUT-ETRE LES SAOUDITES. DE GRACE ! PEUPLE LIBANAIS N,ACCEPTE QU,UN PRESIDENT TECHMOCRATE, PATRIOTE AVEC LE LIVAN AVANT TOUT ET HONNETE ET QUI S,ENTOURERA NON DE CLIQUES AFFAMEES PRETES A LA CORRUPTION ET AUX VOLS MAIS DE CONSEILLERS TOUT AUSSI TECHNOCRATES ET PATRIOTES HONNETES. - HELAS ! JE REVE CAR NOUS SOMMES AU LIBAN OU AKBAR WAHAD LA AZGHAR WAHAD SE VEND ET S,ACHETE. AU LIBAN TOUS DES PLUS GRANDS AUX PLUS PETITS ONT LEUR PRIX. MALHEUREUX PAYS ! MALHEUREUX PEUPLE !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    14 h 01, le 24 septembre 2022

  • Ce qu’il faut comprendre de cet article, c’est que, plus un candidat à la présidentielle se montre soumis et incompétent et sans aucune fibre patriotique et surtout influençable et monnayable qu’ils veulent appeler président consensuel et plus il est appuyé par les vendus sur place et par les pays étrangers intéressés par la déstabilisation de notre pays. Si ce n’est pas pitoyable. On attend les élections présidentielles avec dégoût et lassitude de tous ces polichinelles qui sont incapables de sauver leur pays puisqu’ils sont tous au service des autres pays qui ne veulent aucun bien pour le notre. Ce sera un président fantoche et une marionette aux mains de celui qui lui garantirait le fauteuil et ce, pendant tout son mandat et même au delà si affinités. Circulez il n’y a rien à espérer.

    Sissi zayyat

    12 h 54, le 24 septembre 2022

  • Il n’y a aucun doute, le plus bronzé ça reste Émile Lahoud…

    Gros Gnon

    06 h 27, le 24 septembre 2022

  • Au risque de mettre les pieds dans le plat, il faut oser dire, dans ce genre d'articles de presse, la vérité : Elias Hraoui fut l'archétype d'un président fantoche...

    Zoulou

    01 h 04, le 24 septembre 2022

Retour en haut