Rechercher
Rechercher

Politique - Cette année où tout a basculé / Analyse

Pourquoi 1982 hante encore les mémoires libanaises

C’était il y a quarante ans. Une année de poussière et de sang pour le Liban. De coups de théâtre et de rumeurs qui deviennent réalité. De clochards qui réapparaissent en espions et d’Israéliens qui s’invitent à Bickfaya pour un enterrement. Elle n’est pas unique en son genre. Mais elle a été épiée par les caméras du monde entier. C’est l’année 1982. Celle de la drôlement nommée « Opération paix en Galilée » et de la présidence la plus courte de l’histoire du pays. Celle des faux adieux de Yasser Arafat et d’un massacre de civils camouflé sous une décharge à ordures. Une débâcle. Un nouveau « Stalingrad ». L’année où tout a changé. L’année où rien n’a changé pour le Liban. Premier épisode de notre série dédiée à cet été où tout a basculé.

Pourquoi 1982 hante encore les mémoires libanaises

Un soldat israélien posté sur un char lors de l'invasion de l'été 1982. Archives L'OLJ

Yasmine aurait souhaité que les examens de fin d’année se passent normalement. Que ses élèves écoutent lorsqu’elle leur demande de « s’occuper de leur copie » malgré le tumulte obsédant des obus qui éclatent au loin. Wissam, lui, n’a...
Yasmine aurait souhaité que les examens de fin d’année se passent normalement. Que ses élèves écoutent lorsqu’elle leur demande de « s’occuper de leur copie » malgré le tumulte obsédant des obus qui éclatent au loin. Wissam, lui, n’a...
commentaires (6)

LES DOMMAGES FAITS PAR ARAFAT ET SA BANDE ET LES ISRAELIENS NE SONT RIEN DEVANT LES CATASTROPHES FAITES PAR LE BARBU ET SES PARAVENTS CPL.

LA LIBRE EXPRESSION

13 h 41, le 12 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • LES DOMMAGES FAITS PAR ARAFAT ET SA BANDE ET LES ISRAELIENS NE SONT RIEN DEVANT LES CATASTROPHES FAITES PAR LE BARBU ET SES PARAVENTS CPL.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 41, le 12 septembre 2022

  • Merci d'avoir ressorti ce cliché de Arafat avec Walid "beik" à ses côtés. Ça fait remonter beaucoup de souvenir, et rouvrir des plaies qu'on croyait fermées...

    Gros Gnon

    13 h 32, le 12 septembre 2022

  • Qu’avons nous appris de cet article bâclé qui se contente des grandes lignes et des clichés sans aucune explication. Moi je reste sur ma faim et le trouve inutile par rapport au titre qui se veut documenté et informatif.

    Sissi zayyat

    10 h 51, le 12 septembre 2022

  • ENOUGH rumors.!

    Marie Claude

    07 h 44, le 12 septembre 2022

  • Cela durera tant que les libanais continuerons de mettre les intérêts des autres avant les leurs, sous la bannière d'une cause ou d'une autre. Résultat tragique mais logique pour une populace qui ne sait pas apprécier ce qu'elle a....

    Mago1

    05 h 28, le 12 septembre 2022

  • @l’orient le jour. Bachir ne prône pas un Liban Chrétien. Bien au contraire, il a voulu rassembler sur le thème des 10.452 km2. Le fer de lance de la résistance nationale était effectivement chrétien, mais il ne fait pas oublier les nombreux chrétiens au PSNS ou au partie communiste. C’est un chrétien qui l’a d’ailleurs tué. La raison pour laquelle cette perte a été une perte nationale, c’est justement parce que ça a été la dernière occasion ou une personnalité a voulu transcender les divisions sectaires. Bachir était plus exigent envers les siens qu’envers les autres. Il montrait l’exemple.

    Bachir Karim

    02 h 12, le 12 septembre 2022

Retour en haut