Rechercher
Rechercher

Société - Naufrage de Qalamoun

Plusieurs corps retrouvés, les recherches se poursuivent

"Une dépouille s'est désagrégée alors qu'on tentait de la ramener à bord", déplore le capitaine en charge des opérations de recherche. 

Plusieurs corps retrouvés, les recherches se poursuivent

L'embarcation qui a coulé en avril au large de Qalamoun, au Liban-Nord, le 25 août 2022. Photo Twitter/@Lebarmy

Plusieurs corps de naufragés de l'embarcation qui avait coulé en avril dernier au large de Qalamoun au Liban-Nord ont été retrouvés, a affirmé vendredi le capitaine du bathyscaphe chargé des opérations de recherche, Scott Walters. 

"Lors de la première descente, le sous-marin a retrouvé une dépouille à près de 600 mètres du bateau naufragé, dont il ne restait que quelques os", a affirmé M. Walters lors d'une conférence de presse. "Le corps, en état de décomposition avancée, s'est désagrégé alors qu'on tentait de le ramener à bord", a-t-il déploré. "Quatre autres dépouilles ont été retrouvées loin de l'embarcation et quatre autres à l'intérieur", a-t-il ajouté.

Nouveaux indices
Le député Achraf Rifi, qui est à l'origine de cette initiative de recherche, a indiqué pour sa part qu'"il n'était toujours pas décidé si ces dépouilles seront repêchées ou pas", de crainte qu'elles ne subissent le même sort. Pour sa part, le colonel Haytham Dennaoui, commandant de la marine libanaise, a affirmé que "de nouveaux indices seront mis à la disposition du pouvoir judiciaire". 

Lire aussi

Manque de moyens, complicités, subterfuges... La difficile lutte contre l’émigration clandestine en mer

Le bathyscaphe avait retrouvé l'embarcation jeudi au bout de son deuxième jour de recherche "à 459 mètres de profondeur et à 130 mètres du site de naufrage identifié par les forces navales", selon l'armée. Le lancement des opérations devait avoir lieu lundi matin, en présence des proches des disparus et de la presse, mais il avait été reporté en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Près de 85 passagers avaient embarqué sur un bateau clandestin le 23 avril dernier, en direction de l’Europe, pour échapper à la crise économique au Liban. Le navire avait été intercepté par l’armée à environ 5,5 kilomètres des côtes libanaises, avant de faire naufrage. Les causes de ce naufrage font l'objet de deux versions contradictoires : l’armée affirme que le bateau de fortune a coulé à cause de la surcharge des passagers à son bord. Les rescapés, quant à eux, assurent que le bateau des militaires est entré en collision avec l’embarcation. Parmi les passagers, une quarantaine de personnes ont trouvé la mort.

Les tentatives d'émigration illégales se multiplient depuis plusieurs mois dans un Liban en plein effondrement socio-économique. Les départs sont parfois déjoués par les forces de l'ordre, notamment au départ du Nord. 

Plusieurs corps de naufragés de l'embarcation qui avait coulé en avril dernier au large de Qalamoun au Liban-Nord ont été retrouvés, a affirmé vendredi le capitaine du bathyscaphe chargé des opérations de recherche, Scott Walters. "Lors de la première descente, le sous-marin a retrouvé une dépouille à près de 600 mètres du bateau naufragé, dont il ne restait que quelques os",...
commentaires (1)

Quelle est la raison de cet acharnement macabre à sortir ces restes humains de leur sépulture marine? De toute manière, leurs restes seront enterrés traditionnellement à même le sol dans un terrain vague de Tripoli…

Mago1

18 h 30, le 26 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Quelle est la raison de cet acharnement macabre à sortir ces restes humains de leur sépulture marine? De toute manière, leurs restes seront enterrés traditionnellement à même le sol dans un terrain vague de Tripoli…

    Mago1

    18 h 30, le 26 août 2022

Retour en haut