Rechercher
Rechercher

Société - Explosions du 4 août 2020

Le gouvernement veut détruire la partie nord des silos du port de Beyrouth

La partie sud de la structure gravement endommagée par la double explosion du 4 août 2020 devrait être préservée ; le ministre des Transports annonce un projet pour la construction de nouveaux silos.

Le gouvernement veut détruire la partie nord des silos du port de Beyrouth

Renouvellement de l'incendie au niveau des silos de blé au port de Beyrouth, le 17 août 2022. Photo Mohammad Yassine

Le gouvernement a approuvé mercredi la démolition de la partie nord des silos du port de Beyrouth, gravement endommagés par la double explosion meurtrière du 4 août 2020, tout en conservant la partie sud de la structure, alors que des proches des victimes souhaitent préserver ce "témoin silencieux" du drame.

Cette décision intervient alors qu'un incendie qui s'est déclaré début juillet au niveau des silos sous l'effet de la chaleur et de la fermentation des grains qui se trouvent toujours dans la structure s'intensifie ces dernières heures, faisant craindre un nouvel effondrement des silos, après deux chutes partielles du monument.

En mars, le cabinet avait approuvé la destruction totale des silos, provoquant une levée de boucliers de la part des proches des victimes et une partie de l'opinion publique. Il n'avait finalement pas mis à exécution cette décision, notamment en raison de défis techniques.

"Dégager les décombres"

"Nous nous sommes entendus d'étudier rapidement et de manière technique la destruction de la partie nord des silos et de protéger et renforcer la partie sud", a affirmé le ministre sortant de l'Environnement Nasser Yassine, à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre sortant Nagib Mikati et deux députés de la contestation Melhem Khalaf et Najat Saliba. "En détruisant la partie nord des silos, nous pouvons dégager les décombres et les grains et empêcher un nouvel incendie. Après ce nettoyage, nous pourrons nous concentrer sur la partie sud des silos et œuvrer pour la renforcer", a-t-il également précisé, dans un communiqué rapporté par notre correspondante Hoda Chedid. Il a par ailleurs indiqué qu'une équipe technique composée de représentants du ministère, du comité de gestion des catastrophes et du comité de gestion du port tiendra une réunion pour discuter de l'aspect technique de ces décisions.

Lire aussi

Requiem pour des orgues défuntes

De son côté, Najat Saliba a affirmé que "les décisions suivantes ont été prises : démolir la partie nord des silos, éteindre l'incendie en cours, conserver la partie sud des silos et amender le décret portant sur la démolition des silos en vue de conserver la partie sud en tant que témoin de la douloureuse explosion". 

Interrogé au sujet de la nécessité de réunir le gouvernement pour mettre en œuvre ces décisions, le député et ancien bâtonnier de Beyrouth Melhem Khalaf a pour sa part noté qu'il suffit d'amender le décret du gouvernement qui prônait la destruction des silos via un décret signé par le chef de l'État et le Premier ministre sortant. 

Nouveaux silos

Parallèlement, le ministre sortant des Travaux, Ali Hamiyé, a affirmé, à l'issue d'une réunion avec son collègue à l'Économie, Amine Salam, "ne pas être informé" des décisions prises par M. Mikati avec les députés de la contestation. "Nous avons décidé de réserver 25.000 m2 pour construire de nouveaux silos au port de Beyrouth", a-t-il indiqué. Il a également annoncé que des silos devront être construits à Tripoli et dans la Békaa. Une surface de 36.000 mètre carrés serait réservée pour ceux de Tripoli afin de stocker 125 tonnes de grains. Mais aucun détail concernant la structure prévue dans la Békaa n'a été apporté par le ministre.

Entre temps, les flammes continuaient de ravager les silos, dont la partie nord est visiblement inclinée par rapport au reste de la structure, faisant craindre un troisième effondrement partiel à tout moment. A quatre jours du deuxième anniversaire de la double explosion du 4 août 2020, une partie du bloc nord s’était effondrée. Une deuxième était tombée le 4 août 2022, deux ans jour pour jour après le drame.


Projets de loi pour relancer l'enquête

Pour sa part, la députée de la contestation Paula Yacoubian a présenté mercredi quatre propositions de loi qui permettraient, selon elle, de relancer l'enquête sur le drame, bloquée depuis des mois en raison d'innombrables recours présentés contre le juge Tarek Bitar, en charge du dossier, par des responsables politiques de tous bords poursuivis par le magistrat. Lors d'une conférence de presse au siège du Parlement, elle a noté avoir informé tous les partis, sauf le Hezbollah et Amal, de ces textes. "Le Parti socialiste progressiste a signé ces propositions. Le Courant patriotique libre a affirmé que ses députés feront de même", a-t-elle indiqué, affirmant toujours attendre la réponse des Forces libanaises.


Le gouvernement a approuvé mercredi la démolition de la partie nord des silos du port de Beyrouth, gravement endommagés par la double explosion meurtrière du 4 août 2020, tout en conservant la partie sud de la structure, alors que des proches des victimes souhaitent préserver ce "témoin silencieux" du drame. Cette décision intervient alors qu'un incendie qui s'est déclaré début...

commentaires (5)

Ça vient de sortir, on a un gouvernement. OH La bonne blague et pourquoi pas un président de la république et des ministres pendant que vous y êtes?

Sissi zayyat

15 h 54, le 18 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Ça vient de sortir, on a un gouvernement. OH La bonne blague et pourquoi pas un président de la république et des ministres pendant que vous y êtes?

    Sissi zayyat

    15 h 54, le 18 août 2022

  • Silos par ci, silos par là...Une charge de dynamite et plus de silos, aujourd'hui devenus nocifs et dangereux pour les riverains. Ce sont les silos de la honte, pas du souvenir, dixit un ami qui a été gravement blessé ainsi que son épouse lors de l'explosion du 4 Aout. A moins d'y peindre en lettres géantes écarlates ce qui est un secret de polichinelle, le Hezbollah et Israel m'a tuer

    Roborm

    08 h 48, le 18 août 2022

  • Est-CE QUE MADAME YACOUBIAN N'A RIEN D'AUTRE À FAIRE QUE D'ATTENDRE ? ALLEZ PATIENCE , IL VOUS FAUT L'ACCORD DE L'AUTRE 50 % ....

    aliosha

    19 h 53, le 17 août 2022

  • Depuis le 8 août - date de l’ultimatum donné par les contestataires ( ! ) – LE SILO CONTINU DE BRULER. Nous continuons à subir la fumée de cet incendie QUI A "des effets immédiats graves et sévères par la propagation de particules CANCÉRIGÈNES" : des effets à long terme sur la santé, comme des risques de maladies cardiaques et vasculaires …..et voilà 9 jours plus tard IL BRULE ( toujours ) On nous dit il y a accord !? et HOP les particules sont devenues inoffensives ??

    aliosha

    19 h 35, le 17 août 2022

  • "... Le gouvernement ..." - J'adore...

    Gros Gnon

    14 h 31, le 17 août 2022

Retour en haut