Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Pas de nouvelles taxes pour les passagers à l'aéroport de Beyrouth, affirme le ministre des Transports

Pas de nouvelles taxes pour les passagers à l'aéroport de Beyrouth, affirme le ministre des Transports

Un appareil de la compagnie libanaise Middle East Airlines atterrissant à l’aéroport de Beyrouth. Photo d’archives AFP

Le ministre libanais sortant des Transports, Ali Hamiyé, a démenti samedi des informations circulant sur les réseaux sociaux selon lesquelles une taxe supplémentaire serait imposée aux passagers quittant le Liban via l'aéroport de Beyrouth.

"L'information relayée sur les réseaux sociaux sur une taxe qui serait imposée aux voyageurs à l'aéroport est complètement fausse. La preuve, c'est qu'aucun passager en partance de Beyrouth n'a payé ou ne paie de taxe (supplémentaire, ndlr) depuis l'entrée en vigueur d'une loi le 11 août", a écrit M. Hamiyé sur Twitter.

Selon certains médias et comptes sur les réseaux sociaux, une taxe de 35 dollars aurait été imposée aux passagers en classe économique à leur départ du Liban, alors que le pays connaît une forte affluence de touristes et d'expatriés en cette saison estivale et qu'il subit depuis 2019 une crise économique sans précédent.

Numéro de compte en banque à l’appui, la direction de l’Aéroport international de Beyrouth a publié jeudi une circulaire annonçant que le paiement des redevances de sortie du Liban par voies aérienne et maritime se fera dorénavant en "dollars frais" (en espèces ou transférés d’un compte à l’étranger) pour tout billet émis à partir de vendredi. Selon la loi publiée jeudi dans le Journal officiel, 20 % du montant de cette taxe sera transféré à l’État libanais dans un compte en dollars frais ouvert auprès de la Banque du Liban. Si cette taxe n’est pas inédite, la nouveauté s’inscrit dans son passage d’un paiement en livres libanaises au taux officiel de 1 507,5 livres le dollar à un paiement en devises. Un billet vert dont la valeur sur le marché parallèle tournait autour de 31.000 samedi.

Les passagers depuis le Liban n’auront aucune démarche à faire, la taxe étant toujours comprise dans les billets de voyages. Ces redevances de sortie qui n’ont pas été augmentées sont divisées comme suit : 35 dollars pour la classe économie, 50 pour la classe affaires, 65 en première classe et 100 pour les jets et yachts privés.


Le ministre libanais sortant des Transports, Ali Hamiyé, a démenti samedi des informations circulant sur les réseaux sociaux selon lesquelles une taxe supplémentaire serait imposée aux passagers quittant le Liban via l'aéroport de Beyrouth."L'information relayée sur les réseaux sociaux sur une taxe qui serait imposée aux voyageurs à l'aéroport est complètement fausse. La preuve,...