Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Entre Bassil et Mikati, une guerre d’usure qui ne dit pas son nom

Le chef du CPL prépare d’ores et déjà le terrain pour le cas de figure d’un vide à la présidence.

Entre Bassil et Mikati, une guerre d’usure qui ne dit pas son nom

Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil. Photo d’archives/AFP

La polémique, inédite dans sa virulence, à laquelle se sont livrés le week-end dernier le Premier ministre sortant Nagib Mikati et le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil augure d’une véritable guerre d’usure qui ne peut être comprise...

La polémique, inédite dans sa virulence, à laquelle se sont livrés le week-end dernier le Premier ministre sortant Nagib Mikati et le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil augure d’une véritable guerre d’usure qui ne peut être comprise...

commentaires (10)

La difficile irréversibilité de certains régimes politiques existe, lorsque les gouvernants d'une population émotionnelle, irrationnelle et superstitieuse, s'appuient sur les positions dogmatiques et rituelles assistés par des prédications à chaque groupe ethnique et cultuel, se réclamant en étant les seuls à détenir la VÉRITÉ, à soutenir et à bénir les détenteurs du pouvoir.

DAMMOUS Hanna

11 h 02, le 09 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • La difficile irréversibilité de certains régimes politiques existe, lorsque les gouvernants d'une population émotionnelle, irrationnelle et superstitieuse, s'appuient sur les positions dogmatiques et rituelles assistés par des prédications à chaque groupe ethnique et cultuel, se réclamant en étant les seuls à détenir la VÉRITÉ, à soutenir et à bénir les détenteurs du pouvoir.

    DAMMOUS Hanna

    11 h 02, le 09 août 2022

  • Les libanais ne veulent plus d’un président maronite de leur trempe. Nous acceptons d’avoir un président aux mains propres, patriote et compétent quelque soit sa religion pourvu qu’il ne soit pas du bord des fossoyeurs et des vendus corrompus tels que l’actuel et sa clique. Je suis maronite et je rejette tous les maronites de leur genre. Cessons ce sectarisme si nous voulons bâtir une nation qui repose sur l’égalité des droits de tous les citoyens. Ils ont fait leur preuve d’impuissance et de trahison en s’armant de la seule raison de leur élection qui est leur religion qu’ils ont trompé et bafoué à tout va. Nous avons besoin d’un président fort et non d’une chiffe molle au service des ennemis de la république.

    Sissi zayyat

    10 h 48, le 09 août 2022

  • La faute revient au seul peuple qui a permis à ces racailles de rester en place et de se comporter comme les propriétaires de ce pays. Dans le monde actuel nous assistons à une sécheresse mondiale où les gouvernants de tous les pays concernés s’activent à assurer l’eau à tous les citoyens gratuitement après leur avoir assuré un salaire et tout le nécessaire pendant la crise du COVID parce que c’est leur devoir de subvenir aux besoins du peuple, pendant que les nôtres s’activent à leur vendre au prix fort tous les produits essentiels à leur survie après leur avoir volé leur argent, et les libanais continuent à payer et à s’agenouiller devant des dictateurs qui se sont appropriés leurs vies et leur pays pour mieux les martyriser. Ne cherchez pas docteur nous sommes tous frappés par le syndrome de Stockholm. NO WAY OUT.

    Sissi zayyat

    10 h 27, le 09 août 2022

  • MM Mikati et Bassil s'accusent mutuellement de corruption et d'incompetence ? Nous les approuvons. Ils ont tous deux raison.

    Michel Trad

    10 h 13, le 09 août 2022

  • WLEK TFEEEEHHHH ALF MARRA 3ALEYON OU 3A AMSALON OU 3ALA HALL CHAAB LEHMAR YIALLI NTAKHABON...

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    09 h 44, le 09 août 2022

  • Franc comme un âne qui recule,,,, mais qu'est ce qui lui ferait lâcher l'os du fauteuil présidentiel?

    Je partage mon avis

    09 h 30, le 09 août 2022

  • Nous, simples citoyens maronites, sunnites, chiites, druzes etc., essayons de survivre dans le chaos infernal quotidien, cadeau de la part de ces deux super-patriotes qui prétendent, chacun à sa façon, d'oeuvrer pour le bien de notre pays. Cela par des déclarations + réponses dûment publiées dans les médias, rejetant sur "l'autre" l'échec total en tout. Mais le plus incroyable de la part de ces deux, c'est qu'ils osent encore et toujours prétendre à un avenir "national" pour eux, ignorant complètement les résultats désastreux de leur négligence criminelle envers nous le peuple ! - Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 46, le 09 août 2022

  • Tant mieux qu’ils se tapent dessus..! Rien de mieux que de les voir se discréditer mutuellement …

    LeRougeEtLeNoir

    08 h 02, le 09 août 2022

  • Avec les mêmes minus qui ont conduit à la destruction du Liban, comment peut-on espérer un avenir meilleur pour notre pays ? Loin de chercher à se disculper, les deux vaillants protagonistes cherchent seulement à montrer que l’un est moins corrompu que l’autre !

    Goraieb Nada

    07 h 31, le 09 août 2022

  • Mr. Bassil arrogance, and pretentious behavior is shameful and unbecoming of the leader of a large Parliament caucus. It becomes more obvious with every passing day that Mr. Bassil is self-serving and is not in politics to serve the interests of voters and the Lebanese people at large, especially when considering that he and his Party have much contributed to the crisis we're facing. He is not interested in finding common grounds with other Parties and groups and working together to solve our multifaceted crisis. Fellow Lebanese, let us band together to denigrate people like Mr. Bassil and his ilk and deny them more power. The scorched earth, apres moi le deluge" strategy of Mr. Bassil further demonstrates that he is far from being a statesman and should not be allowed to become President.

    Mireille Kang

    03 h 04, le 09 août 2022

Retour en haut