Rechercher
Rechercher

Sport

Victoire promise à van Vleuten au Tour de France Femmes

Il lui a fallu un numéro en solo et un « petit miracle », mais la Néerlandaise Annemiek van Vleuten, nouvelle maillot jaune, touchait hier du boyau la victoire promise depuis le départ du Tour de France cycliste féminin après sa démonstration samedi dans la 7e étape, qui a escaladé les Vosges. Sa compatriote Demi Vollering, seule capable de rivaliser un temps seulement avec van Vleuten, occupait la 2e place du classement général, à plus de trois minutes, devant la Polonaise Katarzyna Niewiadoma, reléguée à plus de quatre minutes et demie. Voir la triple lauréate du Tour d’Italie (2022, 2019 et 2018) en jaune avant l’ultime étape arrivant à la Super Planche des Belles Filles n’avait rien de surprenant avant le grand départ, mais le doute s’était insinué entre-temps. « Elle nous a bien écrasées. Si elle était vraiment malade et qu’elle ne mangeait rien pendant quelques jours, arriver à s’en remettre comme ça, c’est vraiment impressionnant », a constaté la Française Juliette Labous, 4e du classement général. Tout le monde s’attendait à une attaque précoce de van Vleuten mais personne, ou presque, n’a rien pu y faire quand elle a lancé les hostilités à environ 80 km de l’arrivée – dès les premiers lacets en montagne de cette renaissante Grande Boucle féminine – au Petit Ballon (9,3 km à 8,1 % de pente moyenne). En outre, van Vleuten a repoussé l’ex-maillot jaune Marianne Vos, également sa compatriote, à près de 25 minutes à l’arrivée. Un mouvement plein de panache rappelant l’attaque l’ayant couronnée championne du monde dans le Yorkshire en 2019 à l’issue d’un raid solitaire de 105 kilomètres. Sauf imprévu (crevaison ou chute), la victoire finale hier dimanche en haut de la Super Planche des Belles Filles lui tendait les bras.


Il lui a fallu un numéro en solo et un « petit miracle », mais la Néerlandaise Annemiek van Vleuten, nouvelle maillot jaune, touchait hier du boyau la victoire promise depuis le départ du Tour de France cycliste féminin après sa démonstration samedi dans la 7e étape, qui a escaladé les Vosges. Sa compatriote Demi Vollering, seule capable de rivaliser un temps seulement avec...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut