Rechercher
Rechercher

Technologies - CONFIDENTIALITÉ

Comment éviter le courrier indésirable

Le spam est une véritable pollution numérique. Chaque jour, des courriers indésirables arrivent dans votre boîte mail. Et ce n’est pas près de s’arrêter ! À défaut de pouvoir les éviter complètement, voici comment lutter contre leur propagation.

Comment éviter le courrier indésirable

Il est très difficile, voire impossible, de ne plus recevoir de spam dans sa boîte mail. Photo d’illustration Bigstock

Nés pratiquement en même temps qu’internet il y a plus de 40 ans, les spams ont toujours le vent en poupe. Sur les quelque 300 milliards de mails échangés chaque jour dans le monde en 2021 selon le cabinet Statista, Kaspersy, l’éditeur de logiciels antivirus, estime que plus de 45 % sont des courriers indésirables. D’autres études pointent plutôt vers un taux compris entre 60 et 90 % du trafic mail mondial selon les moments de l’année et le contexte économique et social. Des nombres impressionnants et plutôt crédibles. Il suffit de jeter un coup d’œil quotidien dans le dossier Courriers indésirables ou Spams de votre boîte mail pour vous en convaincre. Il prend de l’embonpoint de jour en jour. Et encore, vous ne voyez pas tout ! Une très grande partie des spams sont refoulés par votre opérateur internet avant même qu’ils n’atterrissent dans votre boîte mail. Il n’en reste pas moins que les courriers indésirables demeurent un fléau aussi gênant que dangereux. Autant surveiller votre boîte mail de près.

Qu’est-ce que le spam ?

Le spam – également appelé pourriel, contraction de pourri et de courriel – n’est autre qu’un envoi massif de mails non sollicités par un expéditeur vers un grand nombre de destinataires. Le spam tire son nom d’un sketch des Monty Python dans lequel Spam (nom d’un jambon en boîte très basique et pas forcément très bon) était chanté et répété en boucle jusqu’à saturer la conversation.

Aujourd’hui, le spam correspond donc à un mail, majoritairement publicitaire ou commercial, que vous recevez sans avoir rien demandé. Il peut provenir d’entreprises tentant de vous vendre ses produits mais aussi de sociétés ou de particuliers peu scrupuleux dont leur seul but est de vous soutirer de l’argent avec une escroquerie plus ou moins bien ficelée. Le spam peut ainsi revêtir l’apparence d’un mail officiel provenant par exemple d’une banque, d’un service en ligne ou encore d’une administration et contenir des liens frauduleux destinés à vous soutirer des identifiants ou des mots de passe. Il s’agit là de tentative de phishing (hameçonnage en français).

Comment identifier un spam ?

Aujourd’hui, toutes les messageries en ligne comme Gmail, Outlook ou Yahoo! par exemple, mais aussi les logiciels installés sur ordinateur comme Outlook, Courrier, Thunderbird, etc. intègrent d’emblée un filtre antispam plutôt efficace. Il repose sur des algorithmes sophistiqués qui vérifient une multitude d’éléments présents dans les messages. Le filtre antispam, activé par défaut, permet d’éliminer de votre boîte de réception la majorité des spams que vous pouvez recevoir en les classant directement dans un dossier « Courriers indésirables » ou « Spams ». Néanmoins, il est possible que quelques-uns passent à travers les mailles du filet. En cas de doute, plusieurs éléments peuvent vous permettre de savoir si le mail que vous avez sous les yeux est un spam ou non :

– Le nom et l’adresse de l’expéditeur : connaissez-vous cet expéditeur ? Avez-vous déjà été en contact avec lui ? Vous souvenez-vous d’avoir fourni votre adresse mail à cette marque ? Dans la négative, vous recevez sûrement un courrier non sollicité. Attention, même si le nom de l’expéditeur vous semble familier, il peut aussi s’agir d’une usurpation d’identité.

– L’objet du mail : si le sujet du message semble tomber comme un cheveu dans la soupe, vous fait miroiter monts et merveilles ou apparaît vide ou avec des caractères incompréhensibles, méfiance.

– Le contenu du mail : fautes d’orthographe ou de grammaire, phrases approximatives ou message rédigé dans une langue étrangère ou inconnue… il y a toutes les chances que ce mail soit un spam. D’autant plus si l’on vous demande d’effectuer une opération particulière et sensible comme vous connecter à un compte en cliquant sur un lien ou un bouton intégré.

Comment éviter le spam ?

Il est très difficile, voire impossible, de ne plus recevoir de spam dans votre boîte mail. La technique reste très en vogue et demeure suffisamment rentable pour les spammeurs pour s’en priver. Néanmoins, il est possible de lutter contre le spam. En premier lieu, si un message suspect a réussi à franchir la barrière antispam de votre messagerie et que vous l’avez identifié, il existe toujours une solution, tant avec un webmail (Gmail, Outlook.com, Yahoo!, etc.) pour indiquer que ce message est bel et bien un spam ou comme hameçonnage. Le message disparaîtra de votre boîte de réception pour rejoindre le dossier spam. De plus, votre outil de messagerie se souviendra de votre choix et classera par la suite les mails du même acabit directement dans le dossier spams.

Enfin, l’une des méthodes les plus efficaces pour diminuer le nombre de spam reçus consiste à utiliser plusieurs adresses électroniques. Vous pouvez utiliser une première pour votre correspondance personnelle ou professionnelle, avec vos proches ou vos collaborateurs, ou encore vos communications avec diverses administrations (impôts, Ameli, assurance, etc.). Vous pouvez ensuite créer et utiliser une seconde adresse mail qui sert, quant à elle, à vos achats en ligne.

Et si vous souhaitez simplement essayer un service web ou un site sans pour autant laisser la moindre de vos coordonnées, vous pouvez utiliser une adresse mail jetable. Il s’agit d’une adresse mail temporaire qui fonctionne comme n’importe quelle autre adresse. Si le service ne vous plaît pas, les éventuels spams envoyés à cette adresse seront immédiatement renvoyés à l’expéditeur.

Que faire face à un spam ?

Nombre de spams contiennent des liens cliquables ou des boutons permettant, soi-disant, de se désabonner pour ne plus recevoir de message. C’est un leurre. En cliquant dessus, vous signalez au spammeur que votre adresse mail est non seulement valide mais aussi active (utilisée). C’est le meilleur moyen de recevoir encore plus de spams. Par ailleurs, ce lien peut aussi être piégé. Il peut conduire au téléchargement d’un virus ou installer dans votre navigateur des traqueurs qui suivront à la trace vos moindres séances de surf sur le web et vous envoyer, là encore, d’autres spams en lien avec les sites que vous visitez. Dans tous les cas, il ne faut jamais ouvrir les pièces jointes contenues dans un message ressemblant à un spam. Le mieux reste de le signaler comme spam ou de le déplacer directement dans la corbeille.

Sources : rédaction et web


Nés pratiquement en même temps qu’internet il y a plus de 40 ans, les spams ont toujours le vent en poupe. Sur les quelque 300 milliards de mails échangés chaque jour dans le monde en 2021 selon le cabinet Statista, Kaspersy, l’éditeur de logiciels antivirus, estime que plus de 45 % sont des courriers indésirables. D’autres études pointent plutôt vers un taux compris entre 60...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut