Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

Une offensive turque en Syrie « déstabiliserait la région », avertit Téhéran

Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, a averti samedi que toute action militaire de la Turquie en Syrie déstabiliserait la région, à l’heure ou Ankara menace d’y lancer une offensive. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé à plusieurs reprises depuis fin mai de mener une nouvelle opération militaire contre deux localités du nord de la Syrie, visant des combattants kurdes qu’il qualifie de « terroristes ». Le gouvernement syrien est opposé à une telle offensive dans cette partie de la Syrie dont il a perdu le contrôle pendant la guerre déclenchée en 2011. « Toute action militaire turque dans le nord de la Syrie serait un élément déstabilisateur dans la région », a déclaré Amir-Abdollahian lors d’une conférence de presse à Damas. Le ministre des Affaires étrangères iranien a été reçu à Damas par le président syrien Bachar el-Assad. M. Assad, cité dans un communiqué, a jugé « nulles » les « allégations turques pour justifier son offensive en territoire syrien ». Selon lui, elles « violent les dispositions de la Charte des Nations unies et les principes du droit international ». Dans la matinée, Amir-Abdollahian, cité par l’agence officielle IRNA, a indiqué que son voyage en Syrie « avait notamment pour but d’établir la paix et la sécurité dans la région entre la Syrie et la Turquie ». Le chef de la diplomatie iranienne avait effectué lundi dernier une visite à Ankara où il avait dit « comprendre » la nécessité d’une nouvelle opération militaire turque contre des combattants kurdes en Syrie. Téhéran comme Ankara sont hostiles aux séparatistes kurdes qui mènent des opérations tant en Turquie qu’en Iran. Mais la République islamique est également un puissant allié du régime du Bachar el-Assad et défend l’intégrité de la Syrie, dont une partie est sous le contrôle des groupes armés kurdes.


Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, a averti samedi que toute action militaire de la Turquie en Syrie déstabiliserait la région, à l’heure ou Ankara menace d’y lancer une offensive. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé à plusieurs reprises depuis fin mai de mener une nouvelle opération militaire contre deux localités du nord de la Syrie, visant...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut