Rechercher
Rechercher

Économie - Importation de gaz via la Syrie

« Des progrès » en cours, rapporte le ministre de l’Énergie

L’ambassadrice des États-Unis Dorothy Shea a fait état hier au ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau Walid Fayad de « progrès » sur les garanties nécessaires pour éviter des sanctions américaines qui pourraient viser l’accord sur l’importation de gaz égyptien via la Syrie, destinée à venir en aide au Liban qui subit un sévère rationnement en courant. Selon le bureau de presse du ministre, Mme Shea lui a communiqué le « soutien de l’administration américaine au Liban », signalant des « progrès au niveau des garanties nécessaires pour éviter les répercussions négatives de la loi César » sanctionnant tout pays, toute entité ou tout individu collaborant avec le régime du président syrien Bachar el-Assad. L’ambassadrice a noté que « des efforts sont déployés pour permettre au Liban d’exécuter les accords portant sur l’importation de gaz au vu de ses répercussions positives dans toute la région ».

Beyrouth a signé le 21 juin un contrat avec Damas et Le Caire en vue d’importer du gaz égyptien via la Syrie, ce qui permettra au Liban d’augmenter son approvisionnement en courant de quatre heures par jour, alors qu’il subit depuis plusieurs années des pénuries de courant qui se sont aggravées. Il y a une semaine, le porte-parole du département d’État américain Ned Price avait affirmé que son pays était « impatient de travailler avec la Banque mondiale pour réviser les détails » de cet accord.

Second volet de cette initiative: l’acheminement vers le Liban de courant électrique en provenance de Jordanie via la Syrie et pour lequel les contrats avec ces pays ont été signés le 26 janvier 2022. Mais jusque-là, le financement de ces projets n’a toujours pas été validé par la Banque mondiale, le ministre Fayad évoquant des raisons « politiques ».


L’ambassadrice des États-Unis Dorothy Shea a fait état hier au ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau Walid Fayad de « progrès » sur les garanties nécessaires pour éviter des sanctions américaines qui pourraient viser l’accord sur l’importation de gaz égyptien via la Syrie, destinée à venir en aide au Liban qui subit un sévère rationnement en courant. Selon...

commentaires (1)

walid fayad a assez palabrer a ce sujet. la verite est que americains, egyptiens,jordaniens & assadiens, BM,IMF,EU et autres se foutent tous de nos gueules. etant donne que la mise sur les rails de ces 2 projets est assujetti aux reformes exigees a appliquer, etant donne que tout ceux cites ci-hat savent tres bien que cette condition est en vue d'etre accomplie a une date illimitee de st glin glin !

Gaby SIOUFI

10 h 12, le 02 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • walid fayad a assez palabrer a ce sujet. la verite est que americains, egyptiens,jordaniens & assadiens, BM,IMF,EU et autres se foutent tous de nos gueules. etant donne que la mise sur les rails de ces 2 projets est assujetti aux reformes exigees a appliquer, etant donne que tout ceux cites ci-hat savent tres bien que cette condition est en vue d'etre accomplie a une date illimitee de st glin glin !

    Gaby SIOUFI

    10 h 12, le 02 juillet 2022

Retour en haut