Rechercher
Rechercher

Politique - Liban-Israël

L'Iran mène une cyberattaque contre la Finul au profit du Hezbollah, accuse Gantz

La Finul n'a reçu "aucune information directe sur l'incident présumé". 

L'Iran mène une cyberattaque contre la Finul au profit du Hezbollah, accuse Gantz

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz. Photo d'archives AFP

L'Iran tente de perturber la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) en "menant une cyber-opération visant à voler des données" sur son déploiement dans le Sud au profit du Hezbollah, a affirmé mercredi le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, selon le Jerusalem Post. Au Liban-Sud, l'armée libanaise collabore avec la Finul qui a été établie en 1978 par le Conseil de sécurité pour confirmer le retrait des troupes israéliennes de la zone. 

Selon M. Gantz, l'Iran tenterait de déstabiliser la force onusienne "en menant une cyber-opération visant à voler des données sur le déploiement de la Finul dans la région au profit du Hezbollah". "Il s'agit là d'une nouvelle attaque de l'Iran et du Hezbollah contre les citoyens libanais et la stabilité du Liban", a fustigé le ministre israélien. Il a également affirmé que l'État hébreu "connaît les cyber-systèmes et les méthodes opérationnelles de son adversaire", alors qu'Israël considère le Hezbollah comme une organisation terroriste.

Pour mémoire

Pompier, médiateur, force tampon... Pour la Finul, une mission multitâche au Liban-Sud

Joint par L'Orient-Le Jour, le bureau de presse de la Finul a indiqué n'avoir reçu "aucune information directe sur l'incident présumé". "La Finul et les Nations unies prennent la cybersécurité très au sérieux et ont mis en place des mesures solides pour protéger nos données", a affirmé la porte-parole de la Finul, Kandice Ardiel. "Nous sommes au courant des rapports des médias sur les déclarations du ministre de la Défense israélien aujourd'hui, mais n'avons reçu aucune information directe sur l'incident présumé", a-t-elle poursuivi.

Ces propos interviennent alors que le Liban connaît depuis quelques temps une recrudescence des tensions avec Israël notamment au sujet de la délimitation de leur frontière maritime, à la suite de l'arrivée d'une plateforme gazière dans le champ de Karich au large de l'État hébreu sur une zone qui pourrait être contestée par le Liban. 

L'Iran tente de perturber la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) en "menant une cyber-opération visant à voler des données" sur son déploiement dans le Sud au profit du Hezbollah, a affirmé mercredi le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, selon le Jerusalem Post. Au Liban-Sud, l'armée libanaise collabore avec la Finul qui a été établie en 1978 par le Conseil...
commentaires (2)

La réaction de la Finul n’est pas un démenti catégorique

NOUHAD BAROUDI

09 h 12, le 03 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • La réaction de la Finul n’est pas un démenti catégorique

    NOUHAD BAROUDI

    09 h 12, le 03 juillet 2022

  • Que la finul s’en aille et Israël attaque le sud pour en finir

    Eleni Caridopoulou

    23 h 27, le 29 juin 2022

Retour en haut