Rechercher
Rechercher

Environnement - Arrêt sur image

L’instantané touchant d’une famille de renards roux quelque part au Liban

L’instantané touchant d’une famille de renards roux quelque part au Liban

Une famille de renards roux repérée quelque part au Liban. Photo Mohammad Ezzeddine

Si les renards roux se faisaient rares au Liban, ils ont fait dernièrement une timide réapparition dans plusieurs régions. Le photographe écologiste Mohammad Ezzeddine a pu prendre en photo une famille comprenant la femelle et ses cinq petits. Pendant près de cinq heures, le photographe a côtoyé cette belle famille dans une région qu’il refuse d’identifier, de peur d’attirer les braconniers. On y voit les petites créatures rousses jouant et explorant les environs, sous l’œil protecteur de la mère.

Au repos sur un rocher. Photo Mohammad Ezzeddine

Cette séance photo est en soi un exploit, tant cet animal est discret et rusé. Connu pour son intelligence peu commune, le renard arrive parfois à déjouer la prudence des agriculteurs et à se servir dans les poulaillers. Sa préservation est cependant essentielle, principalement pour l’agriculture, puisque ce carnivore de petite taille se nourrit essentiellement de petites proies comme certains oiseaux, mais aussi beaucoup de rongeurs et parfois de fruits dont il contribue à disséminer les graines. Ses petits naissent pratiquement sourds et aveugles et ne quittent pas leur tanière le premier mois, dépendant entièrement de leur mère pour survivre.

Le renard roux fait partie des mammifères qui ont une présence endémique au Liban.


Si les renards roux se faisaient rares au Liban, ils ont fait dernièrement une timide réapparition dans plusieurs régions. Le photographe écologiste Mohammad Ezzeddine a pu prendre en photo une famille comprenant la femelle et ses cinq petits. Pendant près de cinq heures, le photographe a côtoyé cette belle famille dans une région qu’il refuse d’identifier, de peur d’attirer les...

commentaires (8)

Ces renards ou chacals sont beaucoup plus utiles et plus nobles que ceux qui se trouvent Place de l’Etoile barricadée et gardée par la milice privée comme si c’était Fort Knox. D’ailleurs il n’y a que les voleurs qui craignent d’être volés

Liberté de penser et d’écrire

11 h 31, le 30 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Ces renards ou chacals sont beaucoup plus utiles et plus nobles que ceux qui se trouvent Place de l’Etoile barricadée et gardée par la milice privée comme si c’était Fort Knox. D’ailleurs il n’y a que les voleurs qui craignent d’être volés

    Liberté de penser et d’écrire

    11 h 31, le 30 juin 2022

  • Yééh...?! Je croyais que des renards roublards et même des chacals féroces ne se trouvaient qu'à la ,"jnaynit el hayawénéts" à la place de l'étoile ...

    Wlek Sanferlou

    13 h 54, le 29 juin 2022

  • Il y a quelques mois, il y avait des images tristes de libanais qui tuaient un hyène rayée , je pense dans un village au Liban ...

    Stes David

    10 h 41, le 29 juin 2022

  • Cute !

    Marie Claude

    10 h 07, le 29 juin 2022

  • Je ne suis pas un grand spécialiste mais il me semble que ce sont des chacals et pas des renards dont la queue est plus épaisse. Nous en avons à Kornet Chehwan dans les terrains sauvage et on s’en accommode parfaitement. Ils sont inoffensifs avec les hommes et contribuent à l’équilibre de la faune et la flore en mangeant les rongeurs néfastes.

    Liberté de penser et d’écrire

    09 h 31, le 29 juin 2022

  • C'est bien qu'on encore une faune en depit de tout ces imbeciles criminels qui se promenent en 4x4 avec un fusil pour "chasser" et "pour faire du sport"

    Le Liban d'abord

    08 h 59, le 29 juin 2022

  • Ils ont eu de la chance de rencontrer un homme muni d'un appareil photo et non d'un fusil!

    Yves Prevost

    07 h 52, le 29 juin 2022

  • Merci à l’OLJ pour ces articles positifs sur le terroir libanais sa faune et sa flore que tant de Libanais ignorent et dont on a tant besoin pour se motiver à continuer à nous battre pour notre patrie. La plus grande richesse du Liban est toujours venue de sa nature, sachons la préserver !

    Citoyen libanais

    06 h 52, le 29 juin 2022

Retour en haut