Rechercher
Rechercher

Économie - Restauration

Meat The Fish débarque à Batroun !

Meat The Fish débarque à Batroun !

Le restaurant Meat The Fish « at the beach » à Batroun compte 100 places assises. Photo DR

Meat The Fish a décidé d’aller mouiller ses nageoires du côté de Batroun. L’établissement mi-épicerie, mi-restaurant de Saïfi (Beyrouth) vient d’y ouvrir sa dernière adresse au sein du complexe immobilier de Marea, à quelques mètres seulement de l’entrée de la cité balnéaire du Nord.

L’établissement d’environ 200 m² (100 places assises), dont la terrasse donne sur la plage, a été imaginé par Karim Begdache, à qui on doit déjà le design des concept-stores de Saïfi et de Faqra. L’architecte y reprend les lignes « simples mais chics » qui faisaient la marque de fabrique des deux autres établissements.

« Batroun représente une force d’attraction évidente, mais nous ne cherchions pas de lieu particulier et nous n’envisagions pas d’y développer nos marques avant de faire la connaissance de Chafic Saab, le promoteur derrière Marea. Ce Meat The Fish at the beach est réellement né de cette rencontre. Bien davantage, en tous les cas, que le potentiel financier attendu », explique Karim Arakji, gérant de MTF, qui préfère garder l’investissement confidentiel.

Bahaa Karkouh, directrice des opérations du groupe NBL (Nothing But Love), a recruté une quinzaine d’employés pour l’occasion, portant à 150 le nombre total de salariés du groupe qui chapote, outre MTF, une dizaine de concepts comme Skirt, un restaurant dédié à la viande au centre-ville de Beyrouth, ou Maryool, un établissement spécialisé dans la gastronomie libanaise. NBL détient également l’atelier de transformation Royal Gourmet et la cloud kitchen qui dessert l’ensemble des restaurants du groupe, ainsi que des établissements indépendants.

Le café The Backburner, du même groupe que Meat The Fish (Nothing but love, NBL), s’est également installé sur la côte de Batroun sous forme d’un « food-truck ». Photo DR

The Backburner

Ouvert 7 jours sur 7, on retrouve à Batroun les plats-signatures de l’enseigne, comme le sandwich de thon, la tartine d’avocat-crabe ou le burger Surfside à base de saumon. Mais l’ouverture de cette adresse estivale est aussi l’occasion de renforcer, côté restaurant, la variété des produits de la mer proposés à l’image de cette paëlla noire (à l’encre de seiche) ou de ce mérou au gros sel. « Autre différence, l’adjonction d’un bar à cocktails avec l’aide de Michel Saïdah », ajoute celui qui est aussi le PDG du groupe NBL, et un comptoir japonais Omakase (dont la traduction en français serait « Chef, je m’en remets à vous ») de 8 places, appelé Nara Nori.

Meat The Fish n’est d’ailleurs pas le seul établissement du groupe à migrer au Nord : comme à Faqra, le café The Backburner est lui aussi du voyage. « Même si, dans son cas, il s’agit ici d’un food truck », précise Bahaa Karkouh.

Le groupe NBL se diversifie également dans d’autres pays. « Pour notre groupe, l’explosion au port (le 4 août 2020) a signifié la destruction de trois de nos établissements, ainsi que la perte de notre cuisine centrale. Pourtant, nous continuons à nous battre pour être présents sur ce marché, à vouloir ouvrir de nouveaux emplacements, sans jamais transiger sur la qualité des produits référencés. »

Une ligne de conduite, ajoute l’homme d’affaires, difficilement tenable sans avoir à minimiser le risque pays en pariant aussi sur un développement à l’étranger. D’abord, dans les pays du Golfe : le café The Backburner est ainsi présent depuis trois ans au Koweït avec deux établissements.

Le pari de NBL, qui a démarré avec Royal Gourmet, l’atelier de fumage de saumon fondé en 1996 par Omar et Karim Arakji, est toutefois plus ambitieux encore : dans les prochains mois, Mayha doit ouvrir à Londres et Maryool au Koweït.

Cet article, réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Hodema Consulting Services, n’a aucune vocation promotionnelle. Ce rendez-vous hebdomadaire sera consacré au secteur de la restauration et de l’hôtellerie qui continue, malgré tout, de se battre.


Meat The Fish a décidé d’aller mouiller ses nageoires du côté de Batroun. L’établissement mi-épicerie, mi-restaurant de Saïfi (Beyrouth) vient d’y ouvrir sa dernière adresse au sein du complexe immobilier de Marea, à quelques mètres seulement de l’entrée de la cité balnéaire du Nord.L’établissement d’environ 200 m² (100 places assises), dont la terrasse donne sur la...

commentaires (1)

Quoique l'on puisse penser, les propriétaires ont un certain mérite.. Au vu de la situation actuelle

C…

16 h 26, le 26 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Quoique l'on puisse penser, les propriétaires ont un certain mérite.. Au vu de la situation actuelle

    C…

    16 h 26, le 26 juin 2022

Retour en haut