Rechercher
Rechercher

Société - Nations unies

Le Liban menace d’expulser les réfugiés syriens

L’ONU a lancé hier son « Plan de réponse à la crise au Liban 2022-2023 ». Le ministre des Affaires sociales a évoqué une nouvelle initiative pour le retour des déplacés dans leur pays.

Le Liban menace d’expulser les réfugiés syriens

La coordinatrice spéciale des Nations unies pour le Liban Najat Rochdi. Photo tirée du compte Twitter de Mme Rochdi @rochdi_najat

Le Premier ministre sortant Nagib Mikati a estimé hier que « le Liban n’est plus en capacité d’assumer la charge » du million et demi de réfugiés syriens présents sur son sol et a souhaité qu’ils puissent retourner « de manière digne » en Syrie.

« J’appelle la communauté internationale à aider le Liban pour faire revenir les déplacés syriens dans leur pays, sans quoi le Liban se retrouvera dans une position qui n’est pas souhaitable vis-à-vis des pays occidentaux, à savoir l’expulsion des Syriens du Liban », a-t-il mis en garde.

M. Mikati s’exprimait lors de la cérémonie de lancement du « Plan de réponse à la crise au Liban 2022-2023 », soutenu par les Nations unies et qui vise à fournir une aide humanitaire à 1,5 million de Libanais, au même nombre de réfugiés syriens et à plus de 200 000 réfugiés palestiniens.

Lire aussi

Le Liban dit officiellement à l'ONU qu'il ne peut plus supporter les réfugiés syriens sur son sol

Depuis 2015, neuf milliards de dollars d’aide ont été fournis dans le cadre de ce plan, selon l’ONU. Et lundi, le Liban a demandé 3,2 milliards de dollars « pour faire face à l’impact continu de la crise syrienne », selon la même source. Ce plan, qui vise à faire face aux besoins humanitaires des réfugiés dans le pays en plein effondrement, a été annoncé par la coordinatrice spéciale des Nations unies pour le Liban Najat Rochdi.

« J’ai lancé aujourd’hui, avec (le Premier ministre sortant) Nagib Mikati et (le ministre sortant des Affaires sociales) Hector Hajjar, le Plan de réponse à la crise 2022-2023 au nom de tous les partenaires », a écrit Mme Rochdi sur Twitter.

« Le Liban continue d’héberger généreusement des réfugiés syriens et ne peut plus supporter seul ce poids », a-t-elle ajouté, remerciant les donateurs ayant financé ce plan. Ce plan d’aide, renouvelé annuellement, est financé par 126 organisations partenaires.

Prenant la parole lors de cet événement, le ministre sortant des Affaires sociales Hector Hajjar a évoqué le lancement prochain d’une initiative pour le retour des réfugiés syriens, dans l’attente de plus de détails qui seront annoncés « dans les prochains jours ». « Le Liban respecte le principe de non-refoulement », un principe du droit international selon lequel aucun réfugié ne peut être renvoyé de force dans un pays où il est à risque de persécution, mais « la situation n’est plus tenable », a déclaré le ministre. Il a notamment avancé les « pertes multidimensionnelles » provoquées par l’afflux de réfugiés ainsi que les risques sécuritaires. Un porte-parole du ministère des Affaires sociales a confirmé la préparation d’un tel plan. Fin mai, M. Hajjar avait déjà averti que le Liban ne pouvait plus assumer « le coût » du maintien des réfugiés syriens sur son territoire.

Lire aussi

« Le retour des réfugiés syriens n’est ni sûr ni digne »

L’ambassadrice du Canada au Liban Chantal Chasteney a prononcé le mot des pays donateurs, rappelant la promesse de dons de 4,1 milliards de dollars à l’intention des réfugiés et des communautés hôtes lors de la conférence de Bruxelles de début mai. Elle a également réaffirmé l’engagement envers une solution politique en Syrie. La semaine dernière, Mme Rochdi avait annoncé le renouvellement d’un autre programme, le Plan d’intervention d’urgence, jusqu’en décembre 2022 afin de répondre aux besoins humanitaires des populations les plus vulnérables. Lors d’un événement au siège de la Commission économique et sociale de l’ONU pour l’Asie occidentale (Escwa), elle avait souligné que 2,2 millions de Libanais ont besoin d’une aide humanitaire.

Le Liban est plongé dans une crise sans précédent depuis près de trois ans, marquée par un effondrement de sa monnaie nationale qui a entraîné une chute du pouvoir d’achat et poussé près de 80 % de la population sous le seuil de pauvreté.


Le Premier ministre sortant Nagib Mikati a estimé hier que « le Liban n’est plus en capacité d’assumer la charge » du million et demi de réfugiés syriens présents sur son sol et a souhaité qu’ils puissent retourner « de manière digne » en Syrie. « J’appelle la communauté internationale à aider le Liban pour faire revenir les déplacés syriens dans...

commentaires (13)

Les sous fifres de Ali Mamlouk au Liban, Mikati et consorts en tete, veulent renvoyer les opposants Syriens chez leurs bourreaux. Voila le vrai sens des declaration de la canaille du pouvoir.

Michel Trad

18 h 08, le 21 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Les sous fifres de Ali Mamlouk au Liban, Mikati et consorts en tete, veulent renvoyer les opposants Syriens chez leurs bourreaux. Voila le vrai sens des declaration de la canaille du pouvoir.

    Michel Trad

    18 h 08, le 21 juin 2022

  • tu es démuni et je t invite chez moi ,mais maintenant c est moi qui suis démuni et tu continue a rester chez moi, je paye ta facture d électricité , ta poubelle , tes medicaments et ton carburant et tu oses dire que je suis xénophobe, faut pas prendre les gens pour des pigeons aussi , cela deviens de l abus .Les libanais souffrent

    WEHBE KEBA richard

    13 h 58, le 21 juin 2022

  • Les refugiés syriens doivent rentrer dans leur pays sans tarder . Aucune excuse ou pretexte ne doivent leur etre trouver pour les maintenir au Liban .

    nabil zorkot

    12 h 57, le 21 juin 2022

  • Leur pays n’est plus en guerre, donc le statut de réfugiés ne s’appliquent plus sur tous les syriens qui refusent de rentrer. Il s’agit là plutôt d’une invasion en bonne et due forme puisqu’ils ont été accueillis dans l’urgence et sans aucun recensement ou titre légal par nos chers responsables politiques qui simulaient leur désaccord sur leur venue mais n’avaient entamé le moindre processus pour empêcher l’arrivée sauvage de tout et de n’importe quoi en connaissance de cause et pour fortifier la position de certains vendus en cas de besoin de chaos ou de guerre interne. Toutes ces manigances ne passent plus même si les libanais n’ont plus de souffle pour crier leur colère et leurs désaccords sur ce qui se trame dans leur pays, ils seront tous présents pour défendre leurs droits à une vie digne un jour ou l’autre et chasser tous ces malotrus planqués dans leur cachette sous prétexte d’immunité diplomatique.

    Sissi zayyat

    12 h 31, le 21 juin 2022

  • Je propose que tous les pays moralisateurs et donneurs de leçons accueillent chez eux, dans leurs immenses territoires, tous les syriens présents au Liban. Sinon, qu’ils se la ferment et demeurent silencieux à jamais.

    Liberté de penser et d’écrire

    11 h 03, le 21 juin 2022

  • Cette attitude moralisante des instances internationales par laquelle on exprime des sentiments, des opinions que l'on n'a pas ou que l'on n'approuve pas, ou plus simplement l'acte de mentir consciemment pour s'attirer des approbations sans engagements concrets. Fera que la solution des refugiés qui compte 50% des résidents du Liban restera insoluble.

    DAMMOUS Hanna

    10 h 25, le 21 juin 2022

  • QUAND , date et heure ??

    Marie Claude

    10 h 10, le 21 juin 2022

  • dit Mme la representante de l'ONU :"" Le Liban continue d’héberger GENEREUSEMENT des réfugiés syriens et ne peut plus supporter seul ce poids"" je ne sais pas pour vous, mais pour moi cette phrase veut tout dire, pour le moins elle veut dire qu'on se gausse de nous, qu'on ironise hypocritement sur nos elans rarissimes officiels EXIGEANT ?!une solution. le pire est que L'ON insiste a preciser - faussement- que c'est notre crise economique a nous qui accentue le probleme, comme si avant ca le liban pouvait supporter un tel poids. sauf que le vrai poids n'est meme pas cela, il est d'ordre surtout Immoral, dont sont responsables a la fois la syrie des assad, les libanais et les instances int'l les plus foncierement menteurs.

    Gaby SIOUFI

    09 h 27, le 21 juin 2022

  • Le plan et les milliards nous n'en voulons pas, les réfugiés doivent partir avec leurs milliers d'enfants nés sur notre sol, ils doivent partir et vite car ils ont, entre autre, commencé à brûler les forêts, sans compter le banditisme "ordinaire" avec la complicité des renégats libanais.

    Je partage mon avis

    08 h 48, le 21 juin 2022

  • Les réfugiés syriens sont exactement comme les réfugiés palestiniens cinquante ans avant: un outil aux mains de l’entité néo-safavide pour instaurer au Liban la discorde entre chrétiens et sunnites et ainsi détourner l’attention de leurs méfaits qui ciblent autant les chrétiens que les sunnites. Les 2 tayyar, le bleu et le orange, sont les meilleurs complices de ce complot permanent, et les meilleurs résistants à ce complot sont les FL. Eux seuls osent envisager la seule solution valable à ce problème, et la mesure figurait mot pour mot dans leur programme électoral: l’expulsion IMMÉDIATE des syriens qui ont voté l’année passée (pour Assad) car ceux-ci tout simplement ne doivent pas être considérés comme des réfugiés mais plutôt comme des envahisseurs. Si dès 1969 on avait fait de même avec les palestiniens pro-Assad on n’aurait pas connu la guerre dite civile de 75-90. Qui vis pacem para bellum.

    Citoyen libanais

    08 h 42, le 21 juin 2022

  • PAUVRE LIBAN. APRES LES REFUGIES PALESTINIENS, LES MERCENAIRES IRANIENS ET LES REFUGIES SYRIENS. QUI LES DELOGERA ?

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    07 h 54, le 21 juin 2022

  • Pourquoi les pays donateurs insistent a ce que le Liban garde et continue de crouler sous ses deux millions de réfugiés alors que eux n'arrêtent pas de râler avec leur centaine de réfugiés! Il y a une pénurie d’electricite, d’essence, de farine, de médicaments sans mentionner les problemes de sécurité. Notre population n’arrive plus a assumer ses besoins s’il lui faut tout partager avec un surplus d’habitants de 50%. Quel est le jeu international qui nous oblige a garder tous ces syriens?

    CW

    07 h 07, le 21 juin 2022

  • YALLA OUT ! with your veiled women,your production machines of 1000kids per week. At least,do something and execute it, Lebanese "GVNMT"!! ENOUGH of them since 2011.and enough scenarios,Lebanon GVNMT! Invasion and implementation and cashing $$$ from the hypocrite EU and UN And their allies,the NGOs. LEBANON FOR THE LEBANESE.

    Marie Claude

    07 h 06, le 21 juin 2022

Retour en haut