Rechercher
Rechercher

Politique - Frontière maritime

Les regards sont tournés vers Amos Hochstein

En chargeant l’ancien député Nawaf Moussaoui de suivre le dossier, le Hezbollah se présente comme un partenaire incontournable.

Les regards sont tournés vers Amos Hochstein

L’émissaire américain Amos Hochstein, le 9 février 2022 au palais de Baabda, avec le président Michel Aoun et l’ambassadrice US Dorothy Shea. Photo Dalati et Nohra

Viendra-t-il, ne viendra-t-il pas ? Un flou total entoure la visite annoncée par la présidence de la République et celle du Parlement du négociateur américain dans le dossier de la frontière maritime libano-israélienne, Amos Hochstein, suite à l’invitation officielle du Liban. Et ce une semaine après l’arrivée en Méditerranée orientale, au large d’Israël, d’une plateforme gazière destinée à extraire le gaz et le pétrole du champ Karish. Malgré les assurances locales sur l’imminence de cette visite, dimanche ou lundi, le conseiller principal américain à la Sécurité énergétique mondiale pourrait conditionner sa venue à la remise par les autorités libanaises d’une réponse officielle unifiée à la solution qu’il leur avait proposée en février dernier. Alors que le pays revendique officiellement une superficie maritime de 860 km2 délimitée par la ligne 23 auprès des Nations unies, sur base du décret 6433/2011, ses négociateurs ont présenté, au bout de quelques rounds de pourparlers indirects avec les Israéliens sous l’égide de l’ONU et la médiation américaine, une approche maximaliste de 1 430 km2 supplémentaires, bordée par la ligne 29. Cette dernière n’a jamais été officialisée. Elle est en revanche au cœur de tiraillements politiques. La proposition du médiateur américain fait état d’une ligne frontalière sinueuse qui suit partiellement la ligne 23 et dévie à mi-chemin vers la ligne Hoff pour accorder à Israël la totalité du champ Karish, de même qu’une partie du bloc 8. Par contre, elle crédite le Liban d’une importante partie du champ présumé d’hydrocarbures Cana, et n’en attribue qu’une petite partie à Israël.

Une visite conditionnée ?

Tout le monde attend donc M. Hochstein. L’Orient-Le Jour a appris d’une source proche du dossier que « la visite libanaise aura bien lieu aux dates prévues ». Mais selon notre chroniqueur politique Mounir Rabih, la venue au Liban du négociateur américain aurait lieu dans le courant de la semaine prochaine, uniquement si le Liban lui adressait une réponse écrite officielle et unifiée à sa proposition. C’est dans ce contexte que le chef de l’État Michel Aoun et le Premier ministre sortant Nagib Mikati multiplient les contacts pour réunir un Conseil des ministres exceptionnel au plus vite, dès le retour de Jordanie du chef du gouvernement.

Le billet de Gaby NASR

Cirque oléagineux

Dans un souci de calmer les surenchères maximalistes concernant les revendications frontalières libanaises, M. Mikati a confirmé la tenue d’une réunion avec le président Aoun avant la fin de la semaine, pour étudier les mesures à prendre. Il a rappelé que la ligne 29 est une ligne de négociation, et que lui-même « n’est pas prêt à se lancer dans la moindre action improvisée susceptible de mettre le Liban en danger ». De même, le chef de l’État a promis de poursuivre ses efforts pour parvenir à des résultats positifs. « Nous allons demander à M. Hochstein de reprendre ses efforts pour redynamiser les négociations indirectes », a-t-il souligné dans un tweet de la présidence. Car Beyrouth attend de « pouvoir investir dans ses ressources pétrolières et gazières ».

Quelques heures plus tôt, le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil avait haussé le ton. Dans un tweet, il avait suggéré que « le champ gazier de Karish ne puisse être exploité par Israël si le Liban ne peut lui aussi exploiter le gaz du champ Cana ». Une position qui n’est pas loin de la position maximaliste qui revendique la ligne 29 dans l’objectif d’accorder au Liban la totalité du champ Cana, et à Israël la totalité du champ Karish.

Le cas Nawaf Moussaoui

Autre rebondissement récent : le Hezbollah a chargé l’ancien député Nawaf Moussaoui de suivre le dossier de la frontière maritime. Cette annonce est la preuve que le parti chiite, qui s’est toujours positionné derrière l’État dans ce dossier hautement stratégique, se présente aujourd’hui comme un partenaire incontournable, vu l’expérience passée de M. Moussaoui dans les relations internationales. « Il est normal pour le Hezbollah de nommer quelqu’un de son camp pour suivre la question », estime le chercheur à l’Atlantic Council basé à Beyrouth Nicholas Blandford. « La nomination de Nawaf Moussaoui est le signe que le Hezbollah a décidé de s’occuper sérieusement de l’affaire vu les tiraillements sur la question », commente l’analyste politique proche du parti pro-iranien Kassem Kassir. « M. Moussaoui a longtemps été responsable des relations internationales au sein du Hezbollah. Il jouit d’une longue expérience dans le domaine », ajoute-t-il.

Lire aussi

Nasrallah : Le Hezbollah est capable d'empêcher Israël d'exploiter le champ de Karish

Même lecture de la part de l’analyste Fayçal Abdel Sater, également proche du parti chiite. « Cette nomination montre l’intérêt particulier du Hezbollah pour la richesse offshore en hydrocarbures, pour le dossier en suspens entre le Liban et l’ennemi israélien, dans un contexte de grand flou et d’indécision libanaise », observe-t-il. Car le rôle du responsable sera non seulement de « connaître le dossier en profondeur, mais de mener des concertations avec les différentes parties, sachant qu’il est décisif pour l’avenir du pays ».

La nomination de M. Moussaoui est aussi l’expression d’une réhabilitation par le Hezbollah du responsable, un temps écarté pour avoir mis le parti dans l’embarras : en février 2019, dans des propos polémiques, il avait affirmé que l’ancien président assassiné Bachir Gemayel avait été élu en 1982 « grâce aux chars israéliens », suscitant la colère des Kataëb et des Forces libanaises. Au terme de l’incident, le groupe parlementaire du Hezbollah a présenté ses excuses. Quelques mois plus tard, le député avait été impliqué dans une rixe armée dans un commissariat de Damour, pour venir au secours de sa fille, en conflit avec son ex-époux. Poursuivi par le tribunal militaire et accusé d’avoir ouvert le feu sur son ex-gendre, il a rendu son mandat de député, le 18 juillet 2019.

Viendra-t-il, ne viendra-t-il pas ? Un flou total entoure la visite annoncée par la présidence de la République et celle du Parlement du négociateur américain dans le dossier de la frontière maritime libano-israélienne, Amos Hochstein, suite à l’invitation officielle du Liban. Et ce une semaine après l’arrivée en Méditerranée orientale, au large d’Israël, d’une plateforme...
commentaires (6)

TOUT EST CLAIR MAINTENANT LE LIBAN N'A JAMAIS PENSE AU POINT 29 IL L'A UTILISE POUR QUE ISRAEL ACCEPTE LE POINT 23 SANS RIEN DEMANDER DE SA SUPERFICIE LES ISRAELIENS VONT FINALEMENT ACCEPTER LE POINT 23 EN TOTALITE OU PRESQUE ET NOUS VERRONS LE GENDRE FAIRE UN DISCOURT DE TRIOMPHE ABSOLU CAR SA TACTIQUE DE DEMANDER PLUS POUR NE RIEN DONNER DU POINT 23 AURA TRIOMPHE. ET PEUT ETRE LES USA DIMINUERONT UN PEU LEURS SANCTIONS CONTRE LUI. IL SE PRESENTERA A L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN CLAMANT AVOIR REUSSI DANS SON PLAN DE GARDER TOUT LE POINT 23 GRACE A SON ASTUCE. ET DIRA AUX LIBANAIS QUE DES DEMAIN IL SIGNERA UN GRAND CONTRAT POUR EXPLOITER QUANA MAIS OUBLIERA DE DIRE COMBIEN SERONT LES COMMISSIONS A DISTRIBUER A NOS VAILLANTS HOMMES D'ETAT POUR AVOIR RUINE EUX MEMES NOTRE BEAU PAYS

LA VERITE

12 h 48, le 10 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • TOUT EST CLAIR MAINTENANT LE LIBAN N'A JAMAIS PENSE AU POINT 29 IL L'A UTILISE POUR QUE ISRAEL ACCEPTE LE POINT 23 SANS RIEN DEMANDER DE SA SUPERFICIE LES ISRAELIENS VONT FINALEMENT ACCEPTER LE POINT 23 EN TOTALITE OU PRESQUE ET NOUS VERRONS LE GENDRE FAIRE UN DISCOURT DE TRIOMPHE ABSOLU CAR SA TACTIQUE DE DEMANDER PLUS POUR NE RIEN DONNER DU POINT 23 AURA TRIOMPHE. ET PEUT ETRE LES USA DIMINUERONT UN PEU LEURS SANCTIONS CONTRE LUI. IL SE PRESENTERA A L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN CLAMANT AVOIR REUSSI DANS SON PLAN DE GARDER TOUT LE POINT 23 GRACE A SON ASTUCE. ET DIRA AUX LIBANAIS QUE DES DEMAIN IL SIGNERA UN GRAND CONTRAT POUR EXPLOITER QUANA MAIS OUBLIERA DE DIRE COMBIEN SERONT LES COMMISSIONS A DISTRIBUER A NOS VAILLANTS HOMMES D'ETAT POUR AVOIR RUINE EUX MEMES NOTRE BEAU PAYS

    LA VERITE

    12 h 48, le 10 juin 2022

  • Il voulait jouer au plus malin, le voilà en train de quémander une visite à genoux pour mener à nouveau en bateau les américains qui lui ont fait miroiter un troc qui ne correspondait pas à ses attentes mais il espère encore sauver son faux fils de la honte, lui qui le voyait déjà président, voit son espoir douché par les américains les ennemis de ses alliés qu’il voulait amadouer pour qu’ils rendent possible l’intronisation de son poulain sanctionné pour des faits et non des moindres, abus de biens sociaux et collaboration avec une organisation terroriste lui, candidat au poste suprême d’un pays jadis fier qu’il a transformé en serpillière. Même pas en rêve.

    Sissi zayyat

    12 h 15, le 10 juin 2022

  • Chère Israël, Je te rappelle que tu as financé pendant des années ta hyène du Sud; d’ailleurs, lui et sa famille détiennent toujours le passeport Américain, va comprendre! En parallèle tu t’es fiancé à la famille Gem Yeh histoire de diviser pour conquerer…. Évidemment gourmands; ils ont mordu! Aujourd’hui tu finances encore Sam & Co, le même “soul”des années 80, 90….2022 Et “toi” je te rappelle que tu portais des mocassins en tenue militaire! Que tes 15 années peinard en France, entre cognacs et cigares; ton départ, ta fuite, bref mon Cèdre ne t’accepte pas! Walo & Co un cauchemar….Ton père d’ailleurs; t’aurait fessé! Et toi le Shérif de Solidere, ques que tu es gourmand! Je te rappelle Israël que tu as créé un barbu à quelques centaines de mètres de chez ton soi-disant chez toi, alors que la Palestine te précède, et ton David laisse à désirer! Pour te la faire courte; ma très maléfique Israël, ton dôme tiendra 10 minutes face à notre colère! Je te rappelle que tu as détruit Beyrouth souvent, et que tu nous marionettes depuis ton fameux crime du 4 Août 2020…. Le Cèdre brûle, les maçons quittent, les barbus aboient encore et toujours et nous voilà encore une fois, notre destin, entre les mains des mêmes criminels vendus qui vautours depuis 50 ans… Mon Cèdre que j’aime tant, protège ta terre, tes frontières, ton intégrité, tes martyrs, ton histoire et surtout tes branches sans qui tu finiras disparu à jamais! Samir

    Samir Tabet

    10 h 42, le 10 juin 2022

  • OU EST AOUN AVEC SES REVENDICATIONS MAXIMALISTES QUI SERVENT A NEGOCIER LES SANCTIONS CONTRE SON GENDRE. IL NE RESTE SUR LA TABLE QUE LES 860 KM2 CAD LA LIGNE 23 ENREGISTREE A L,ONU COMME CELLE DE LA REVENDICATION DU LIBAN PAR LE BERRIOTE ET LA PROPOSITION DE A.H. SI ELLE ZIGZAGUAIT ENCORE UN TOUT PETIT PEU POUR DONNER AU LIBAN TOUT LE CHAMP DE CANA... IL FAUDRAIT SAISIR L,OCCASION, - REVER DE LA LIGNE 29 LES TRAITRES DE TOUTES SORTES N,EN PARLENT MEME PLUS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 04, le 10 juin 2022

  • en veux tu en voila, nasrallah ne manque pas d'occasion pour ridiculiser ses serfs parmi les Kellon -Moussawi? votre patron . mais la n'est pas la question qui est que le tweet hier du pres. aoun priait H Amos de: لاعادة تحريك المفاوضات غير المباشرة en d'autres termes lui a signifie que le liban n'a pas de reponse a lui remettre, qu'il attendait depuis fev dernier. Amos viendra t il qd meme ? si oui pourquoi faire ? nos Kellon lui manquent ils tant que ca pour venir les voir inutilement ? qu'esperent ils nos kellon indecis ? NB. NOUS NE SAURONS JAMAIS nous autres ce que manigancent hochstein, nos kellon, leur patron khamenai le libanais nasroullah, et israel.

    Gaby SIOUFI

    08 h 37, le 10 juin 2022

  • Entre un Bassil et un Moussaoui mon cœur ne balance pas ! Nos responsables politiques ont mis le Liban en position de faiblesse dès 2011, ce n'est pas aujourd'hui que l'on peut essayer de jouer au matamore. On ne pourra recevoir que ce que l'on veut bien nous donner. Merci qui ?

    TrucMuche

    01 h 13, le 10 juin 2022

Retour en haut