Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Syrie

Les FDS mettent en garde contre une nouvelle offensive turque


Les FDS mettent en garde contre une nouvelle offensive turque

Des combattants syriens soutenus par la Turquie rassemblés à Manbij, au nord de la Syrie, le 2 juin 2022. Photo Bakr ALKASEM / AFP

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis ont déclaré jeudi qu'une nouvelle offensive turque dans le nord de la Syrie créerait une crise humanitaire et compromettrait sa campagne contre le groupe État islamique.

Le commandant des FDS, Mazloum Abdi, a appelé les parties à "empêcher toute nouvelle tragédie et à soutenir la désescalade", avertissant qu'un assaut entraînerait de nouveaux déplacements de populations. La Turquie, qui a mené quatre opérations dans le nord de la Syrie depuis 2016, a évoqué la perspective d'une nouvelle offensive contre la milice kurde YPG, fer de lance des FDS, qui contrôle des zones importantes à la frontière turque.

La Turquie considère les forces menées par les Kurdes en Syrie comme des organisations terroristes menaçant la sécurité nationale, tandis que les États-Unis voient les FDS comme un allié qui a contribué à chasser l'État islamique en Syrie. Washington, dont le soutien aux FDS a longtemps été un point de tension dans les liens avec son allié de l'OTAN, la Turquie, a exprimé son inquiétude, affirmant que toute nouvelle offensive mettrait en danger les troupes américaines - qui sont présentes en Syrie - et saperait la stabilité régionale.

Lors d'une visite dans la ville turque de Hatay, près de la frontière syrienne, jeudi, l'ambassadeur américain aux Nations unies a réitéré l'opposition des États-Unis à toute action militaire. "Nous nous sommes engagés avec le gouvernement turc. Nous avons indiqué notre opposition à toute décision d'action militaire du côté syrien de la frontière. Nous pensons que rien ne devrait être fait pour rompre les lignes de cessez-le-feu qui ont déjà été établies", a déclaré Linda Thomas Greenfield. Elle a ajouté que toute action de ce type augmenterait non seulement les souffrances mais aussi le nombre de personnes déplacées, dont certaines pourraient tenter de franchir la frontière vers la Turquie.


Les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis ont déclaré jeudi qu'une nouvelle offensive turque dans le nord de la Syrie créerait une crise humanitaire et compromettrait sa campagne contre le groupe État islamique.Le commandant des FDS, Mazloum Abdi, a appelé les parties à "empêcher toute nouvelle tragédie et à soutenir la désescalade", avertissant qu'un...