Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Diplomatie

Le Qatar se tient aux côtés du Liban, assure son Premier ministre à Maoulaoui qui se trouve à Doha

Le Qatar se tient aux côtés du Liban, assure son Premier ministre à Maoulaoui qui se trouve à Doha

Le ministre libanais sortant de l'Intérieur, Bassam Maoulaoui (g), reçu à Doha par le Premier ministre qatari, cheikh Khaled ben Khalifa Al-Thani, le 25 mai 2022. Photo Twitter/@MawlawiBassam

Le Premier ministre qatari cheikh Khaled ben Khalifa Al-Thani, également ministre de l'Intérieur de l'émirat, a reçu mercredi son homologue libanais sortant, Bassam Maoulaoui, à Doha, et lui a assuré que son pays se tenait aux côtés du Liban en crise. Beyrouth a renoué ses relations diplomatiques avec les monarchies arabes du Golfe, après une grave crise qui a éclaté en octobre dernier, sur fond de divergences autour du rôle du Hezbollah au Liban et dans la région. 

Selon le bureau de presse de M. Maoulaoui, le responsable qatari "a réaffirmé que son pays se tient aux côtés du Liban". "Cette occasion m'a permis de réaffirmer la profondeur des relations qui lient le Liban aux pays du Golfe arabe, et d'assurer la détermination des Libanais à travailler pour faire sortir la nation de la crise", a pour sa part dit le ministre libanais.

Lors du Forum économique mondial de Davos en Suisse, le chef de la diplomatie saoudienne, Fayçal ben Farhan, a laissé entendre mardi que son pays serait prêt à aider le Liban s'il met en place "des réformes". Il a également estimé que les législatives du 15 mai, qui ont fait perdre au camp politique du Hezbollah sa majorité au Parlement, pourraient "constituer un pas positif", notant toutefois qu'il "est encore tôt pour juger". Son homologue jordanien, Ayman Safadi, également présent à Davos, a pour sa part mis en garde contre un "glissement du Liban vers le chaos".


Le Premier ministre qatari cheikh Khaled ben Khalifa Al-Thani, également ministre de l'Intérieur de l'émirat, a reçu mercredi son homologue libanais sortant, Bassam Maoulaoui, à Doha, et lui a assuré que son pays se tenait aux côtés du Liban en crise. Beyrouth a renoué ses relations diplomatiques avec les monarchies arabes du Golfe, après une grave crise qui a éclaté en octobre...