Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Remise en liberté du Dr Richard Kharrat, détenu depuis un mois à Abou Dhabi

Le médecin libanais est attendu ce soir à Beyrouth, confirme à L'Orient-Le Jour une source proche du dossier.

Remise en liberté du Dr Richard Kharrat, détenu depuis un mois à Abou Dhabi

Le médecin libanais Richard Kharrat, arrêté à Abou Dhabi, en raison de tweets considérés comme désobligeants à l’égard des EAU. Photo ANI

Le Dr Richard Kharrat, détenu depuis un mois à Abou Dhabi pour des tweets jugés offensants envers les Émirats, a été remis en liberté jeudi par les autorités émiraties, a confirmé à l'OLJ une source proche du dossier. Elle indique que les poursuites ont été abandonnées à l'égard du gynécologue, sans plus de détail. Le médecin est attendu ce soir à Beyrouth, selon cette source, qui avait initialement affirmé que M. Kharrat devait arriver au Liban dans les deux prochains jours. 

Richard Kharrat avait été arrêté le mois dernier lors d'un séjour aux Émirats arabes unis, alors qu'il était dans un hôtel à Abou Dhabi. Il semble que l’hypothèse de cybercriminalité, évoquée dès l’arrestation du médecin, soit vérifiée. Entre 2017 et 2020, le Dr Kharrat avait en effet publié des tweets considérés comme désobligeants à l’égard des Émirats arabes unis. Des proches du spécialiste s’étaient étonnés dès l’annonce de l’arrestation, que des commentaires aussi anciens soient soudain parvenus aux autorités émiraties, en coïncidant avec le séjour du Dr Kharrat dans ce pays. Ils faisaient référence à un internaute émirati qui avait dénoncé le médecin, en adressant sur Twitter le message suivant au procureur général adjoint, Hamad Chamsi. "@Richard Kharrat s’est moqué des symboles de l’État. Il est également accusé d’avoir causé au Liban la mort des deux prématurés de la journaliste Nicole Hajal, au moment de leur naissance. Il se trouve actuellement à Abou Dhabi pour passer un test en vue d’être recruté au centre (médical) Aesthetic". Le tweet avait aussitôt conduit à l’arrestation du gynécologue dans l’hôtel où il résidait.

Pour mémoire

Arrestation d’un médecin libanais à Abou Dhabi : des tweets chauvins ou désobligeants en cause

On sait que le gynécologue fait l’objet d’une plainte au Liban intentée par Mme Hajal. De nombreux internautes avaient soupçonné celle-ci, ainsi qu’une de ses amies, Dima Sadek, journaliste à la chaîne MTV, d’être à l’origine de la mésaventure du médecin aux Émirats. Ces accusations avaient fermement été réfutées par les deux femmes.

L'affaire avait agité la scène libanaise, puisque le directeur de la Sûreté générale (SG) Abbas Ibrahim déployait des efforts en vue d’obtenir sa remise en liberté, selon les déclarations de la famille du médecin. Une source avait affirmé à L'Orient-Le Jour que le président de la République, Michel Aoun, était rentré en contact avec Abdallah Bou Habib pour lui demander de faire le suivi auprès des autorités émiraties concernées.


Le Dr Richard Kharrat, détenu depuis un mois à Abou Dhabi pour des tweets jugés offensants envers les Émirats, a été remis en liberté jeudi par les autorités émiraties, a confirmé à l'OLJ une source proche du dossier. Elle indique que les poursuites ont été abandonnées à l'égard du gynécologue, sans plus de détail. Le médecin est attendu ce soir à Beyrouth, selon cette...

commentaires (8)

SI une enquête rigoureuse prouve une faute professionnelle il faut lui retirer son permis d'exercer, il n'y a pas matière à ergoter.

Je partage mon avis

08 h 39, le 29 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • SI une enquête rigoureuse prouve une faute professionnelle il faut lui retirer son permis d'exercer, il n'y a pas matière à ergoter.

    Je partage mon avis

    08 h 39, le 29 avril 2022

  • COMME TOUJOURS CHERCHEZ LA FEMME ......

    aliosha

    08 h 38, le 29 avril 2022

  • Il existe une certaine audace d‘insulter un pays en finissant par mendier un recrutement dans ce même pays. On devrait quand même assumer ses responsabilités. Où est-ce une astuce pour avoir la scène pour soi ? Ce serait bien rigolo, tiré par les cheveux mais rigolo.

    Khazzaka May

    07 h 37, le 29 avril 2022

  • Il semble qu'on voudrait tourner les émirats en la même jungle dans laquelle nous vivons. Il existe une loi bien cimentée chez eux, la respecter est le pilier de notre séjour dans leur nation.

    Michael Nasrallah

    23 h 48, le 28 avril 2022

  • Pourquoi ce monsieur mérite-t-il un article? On s’en fout. Il aurait mieux fait de réviser ses techniques d’accouchement au lieu de twitter…

    Gros Gnon

    20 h 06, le 28 avril 2022

  • Pourquoi intervenir en sa faveur ? il n'est pas victime d'une injustice mais de ses propres actes/écrits non réfléchis et irresponsables, comme bcp du même "fan club" auquel il appartient.

    Zakariah

    17 h 27, le 28 avril 2022

  • Bon retour à lui !

    Céleste

    16 h 48, le 28 avril 2022

  • On pourrait penser doctement qu'un gynécologue (homme) serait réduit au chômage aux EAU au vu de leurs préceptes religieux .... surtout qu' il y a une multitude de femmes médecins de compétences reconnues dans ce domaine.

    C…

    16 h 27, le 28 avril 2022

Retour en haut