Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Accord avec le FMI : Riad Salamé espère que "les conditions préalables seront remplies"

Accord avec le FMI : Riad Salamé espère que

Le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé. Photo d’archives JOSEPH EID/AFP

Le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé a exprimé l'espoir vendredi que "les conditions préalables fixées par le Fonds monétaire international" seront remplies, au lendemain de la signature d'un accord préliminaire avec les autorités libanaises. Le document vise à lancer sous conditions un programme d'assistance financière au Liban d'un montant de trois milliards de dollars sur quatre ans, pour faire face à la crise.

"C'est un événement positif pour le Liban", a d'abord déclaré Riad Salamé à l'agence Reuters. "Nous espérons que les conditions préalables fixées par le FMI seront remplies afin que le conseil d'administration de l'institution financière approuve le programme", a ajouté le patron de la Banque centrale. Le FMI attend une série de réformes économiques de la part des autorités libanaises.

"L'accord avec le FMI contribuera à l'unification du taux de change", a prédit M. Salamé. Le taux officiel de 1.507 livres libanaises contre le dollar cohabite avec plusieurs autres depuis le début de la crise en 2019, notamment celui du marché parallèle qui gravite actuellement autour des 24.000 LL. Selon l'accord préalable, la BDL devra adopter un régime de taux de change unifié.

La BDL a "coopéré et facilité la mission" du FMI, a poursuivi le gouverneur, décrié par une partie de la population et des dirigeants politiques comme l'un des responsables de la crise. Des accusations dont il se défend, alors qu'il fait l'objet d'une série d'enquêtes judiciaires au Liban et en Europe pour soupçons de corruption.

L'accord préliminaire avec le FMI inclut le plan de réforme global préparé par la partie libanaise pour répartir les pertes financières accumulées par l’État, la Banque du Liban et le secteur bancaire local, et redresser une économie en chute libre. Il ne sera toutefois effectif que lorsque le Liban aura lancé certaines réformes réclamées par l'institution financière.


Le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé a exprimé l'espoir vendredi que "les conditions préalables fixées par le Fonds monétaire international" seront remplies, au lendemain de la signature d'un accord préliminaire avec les autorités libanaises. Le document vise à lancer sous conditions un programme d'assistance financière au Liban d'un montant de trois milliards de dollars sur...