Critiques littéraires Coup de cœur

L'amour rédempteur

L'amour rédempteur

D.R.

L’Homme sans nom d’Henri Najm, L’Harmattan, 2021, 78 p.

Ce livre est à mi-chemin entre fable et conte, rêve et réalité. Son personnage n'a pas de nom. Un peu comme Al-Mustapha, le narrateur du Prophète de Gibran, il entretient une relation intime avec la nature, dont il admire particulièrement les fruits, et assène des vérités qui troublent son entourage. Détaché comme le Meursault de L'Étranger, critique à l'égard de la justice qui le persécute, il trouve dans l'amour un sens à son existence. Certes, il n'ignore pas que cet amour est interdit, mais comme l'enseignait Al-Mustapha : « Quand l'amour vous fait signe, suivez-le. Bien que ses voies soient dures et rudes. Et quand ses ailes vous enveloppent, cédez-lui. Bien que la lame cachée parmi ses plumes puisse vous blesser. Et quand il vous parle, croyez en lui. »

Écrit dans un style dépouillé et très poétique par l'avocat Henri Najm, ce livre est un beau plaidoyer pour l'acceptation de la différence, la beauté de la nature, et le courage d'aimer...



L’Homme sans nom d’Henri Najm, L’Harmattan, 2021, 78 p. Ce livre est à mi-chemin entre fable et conte, rêve et réalité. Son personnage n'a pas de nom. Un peu comme Al-Mustapha, le narrateur du Prophète de Gibran, il entretient une relation intime avec la nature, dont il admire particulièrement les fruits, et assène des vérités qui troublent son entourage. Détaché comme le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut