Rechercher
Rechercher

Culture - Prix littéraires

Louis-Henri de La Rochefoucauld décroche les Deux Magots avec « Châteaux de sable »

L’écrivain et chroniqueur littéraire Louis-Henri de La Rochefoucauld a reçu le prix des Deux Magots pour Châteaux de sable (éditions Robert Laffont), récit qui imagine Louis XVI et Marie-Antoinette dans le Paris d’aujourd’hui.

« Je suis très heureux de recevoir ce prix qui a, dans son palmarès, plein d’écrivains que j’adore », a déclaré le lauréat sur le parvis des Deux Magots.

Les 11 membres du jury de la célèbre brasserie de Saint-Germain-des-Prés, dans le 6e arrondissement de Paris, ont choisi Louis-Henri de La Rochefoucauld par 7 voix, contre 4 à l’écrivain Jérôme Chantreau avec Bélhazar (éditions Phébus).

Louis-Henri de La Rochefoucauld, qui porte le nom illustre d’une famille qui a connu son lot d’assassinats sous la Révolution française, imagine Louis XVI (qui se fait désormais appeler Louis Robinson) et Marie-Antoinette débarquant dans le monde actuel, à l’époque des gilets jaunes.

L’écrivain « a une histoire millénaire » et « se sent complètement en décalage dans son époque », remarque l’écrivaine et membre du jury Pauline Dreyfus, ce qui produit une œuvre « très amusante », ajoute-t-elle.

« Et la fin est assez touchante, puisqu’il dit : “Dans ma famille, on a eu des châteaux, on a eu des domestiques, mais on n’a plus rien », sauf les châteaux de sable faits par « sa fille au square », raconte-t-elle, « d’où le titre du livre ».

Créé en 1933, le prix est doté de 7 700 euros.

En 2021, il avait récompensé Emmanuel Ruben pour Sabre (éditions Stock), récit d’une quête autour d’un ancêtre mythifié.Source : AFP


L’écrivain et chroniqueur littéraire Louis-Henri de La Rochefoucauld a reçu le prix des Deux Magots pour Châteaux de sable (éditions Robert Laffont), récit qui imagine Louis XVI et Marie-Antoinette dans le Paris d’aujourd’hui.« Je suis très heureux de recevoir ce prix qui a, dans son palmarès, plein d’écrivains que j’adore », a déclaré le lauréat sur le parvis des Deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut