Rechercher
Rechercher

Lifestyle - La Mode

Rami Kadi entre en pionnier dans le métavers

Rami Kadi entre en pionnier dans le métavers

Composition visuelle annonçant l’entrée de la maison Rami Kadi dans le métavers. Photo DR

Si ses lunettes lui donnent un air de premier de la classe, elles sont aussi le signe d’une myopie sévère qu’il a transformée en atout. De même que Monet a entretenu sa cataracte pour le regard particulier que celle-ci lui donnait sur le visible, Kadi retire ses lunettes en atelier pour regarder ses modèles autrement : « J’essaie de comprendre ce qu’est un tissu ou un détail, et de l’imaginer différemment », dit-il. Mieux, cette vue pixelisée lui donne une vision.

Robe en miroirs de plexi incrustés multicolores découpés au laser de la collection de Rami Kadi « Éternité Éphémère », printemps-été 2019. Photo tirée du compte Instagram @ramikadi

L’originalité du créateur libano-américain est dans cette quête perpétuelle de la nouveauté qui lui confère toutes les audaces et le pousse depuis ses débuts à Beyrouth en 2011, à seulement 25 ans, dans la voie de l’innovation. Quand en 2014 Paris lui ouvre ses portes et qu’il lance ses premiers défilés dans le off des semaines de la haute couture, il se distingue par son usage des technologies de pointe. En 2020, il fait de la réduction de l’empreinte carbone son cheval de bataille et offre un cybershow autour de l’idée de la « connectivité universelle ». Coqueluche des stars et des têtes couronnées, il a l’art de trouver le détail spectaculaire qui fait mouche, tantôt à travers des broderies au néon qui s’éclairent dans l’obscurité, tantôt à travers des motifs en 3D assistés par ordinateur ou une pièce couture entièrement réalisée à partir de plastique marin recyclé. Des initiatives qui le portent en vedette sur le tapis rouge des 72e et 74e éditions du Festival de Cannes, en plus des 76e, 77e et 78e éditions de la Mostra de Venise. Reconnu pour son engagement en faveur des causes environnementales dans le domaine de la mode durable, Rami Kadi a été nommé ambassadeur de bonne volonté régional du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) pour la mode durable en Asie de l’Ouest en septembre 2020.

Transformation de l’art floral numérique dessiné à la main de Rami Kadi en une pièce de défilé de couture physique avec cette robe plissée en mikado recouverte d’organza imprimé en 3D. Photo tirée du compte Instagram @ramikadi

« Les algorithmes lucides » : codes, NFT et métavers

À peine le métavers ouvert, Rami Kadi y fonce sans surprise, la tête la première. Dans sa nouvelle collection couture printemps-été 2022, il pousse déjà sa passion un peu plus loin, s’aventurant plus profondément dans le monde numérique pour, dit-il, « abattre les barrières qui séparent les royaumes physique et virtuel ». Dans cette collection intitulée Lucid Algorithms, Rami Kadi repense la relation entre les créateurs de couture et les ordinateurs. Dans cette réflexion sur la collaboration entre l’humain et l’ordinateur dans le domaine de la couture, il a créé les éléments de son nouveau thème avant de les introduire dans un algorithme, dans une tentative d’analyser la manière dont l’intelligence artificielle comprend la beauté.

Lire aussi

La collection « Retrospective » de Rami Kadi au Caire

Le résultat a été une gamme de visuels inédits qui combinent la créativité et la perception à la fois de l’humanité et des machines. La collection Lucid Algorythms sera dévoilée le 25 janvier 2022, dans le cadre de la prochaine fashion week parisienne. Cette collection se compose de 40 robes conçues à partir des visuels qu’il a cocréés avec l’algorithme. Le 2 février 2022, Rami Kadi lancera également sa première collection NFT lancée sur la blockchain Cardano. Il jettera ainsi les bases d’une nouvelle voie que sa maison de couture entend exploiter dans les années à venir. Cette collection marquera l’engagement du créateur dans le métavers, cette nouvelle frontière ouverte aux esprits curieux comme le sien. La collection NFT sera lancée une semaine après la collection printemps-été 2022. Cent vingt jetons non fongibles dérivés de la collection seront directement disponibles à l’achat sur le site de la marque : www.rami-kadi.com


Si ses lunettes lui donnent un air de premier de la classe, elles sont aussi le signe d’une myopie sévère qu’il a transformée en atout. De même que Monet a entretenu sa cataracte pour le regard particulier que celle-ci lui donnait sur le visible, Kadi retire ses lunettes en atelier pour regarder ses modèles autrement : « J’essaie de comprendre ce qu’est un tissu ou un...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut