Rechercher
Rechercher

Lifestyle - LA MODE

La collection « Retrospective » de Rami Kadi au Caire

À travers sa collection printemps-été 2021, le couturier Rami Kadi a voulu rendre hommage aux multiples inspirations qui l’ont enrichi, qu’il s’agisse de livres, de films, d’événements ou surtout de collaborateurs et de célébrités qui l’ont soutenu. C’est ce soir, au centre commercial « Walk of Cairo », inauguré dans la jeune cité Cheikh Zayed du Grand Caire, que seront révélées les dix pièces qu’il a créées pour marquer dix années d’explorations, d’expériences, de créations et de succès.

La collection « Retrospective » de Rami Kadi au Caire

Collection Rami Kadi, printemps-été 2021, « Retrospective 10 ». Photos DR

Nul n’a poussé aussi loin que Rami Kadi les limites de l’illusion en termes de textiles. Ceux qui le suivent depuis la création de sa maison de couture éponyme, en 2010, n’ont cessé de s’émerveiller, d’une collection à l’autre, de son utilisation quasi magique de la chimie, la physique, la géométrie, l’organique, l’artificiel et même le surnaturel. De la peinture fluorescente au plastique irisé des hologrammes, en passant par une palette de couleurs toujours audacieuses, presque sorties du tube, tout chez lui converge vers une idée de la pop mêlée de réminiscences enfantines et d’esprit disco qui vient chahuter la formalité de l’esprit couture. Une pandémie plus tard et beaucoup de temps offert pour jeter un regard en arrière, le couturier se penche sur son parcours, s’interroge sur ce qui fait son identité, et avec beaucoup de gratitude, revisite les éléments de son inspiration qui ont le mieux permis de le définir, saluant au passage les célébrités, actrices, chanteuses ou influenceuses, qui ont fait le succès de ses pièces les plus emblématiques. S’éloignant cette fois des audaces chromatiques du créateur pour mieux mettre en avant son savoir-faire, entre volumes et détails couture, la maison Rami Kadi livre en guise de collection printemps-été pour la saison 2021 dix robes d’anthologie dans lesquelles se déclinent les détails les plus caractéristiques de son style.

Plongée minutieuse dans les archives

Déclinées en reflets métalliques d’or, d’argent, de platine ou de bronze, les pièces de cette collection dûment nommée Retrospective 10 rappellent d’autres robes phares sans toutefois les reproduire. Revisitées, recomposées avec des éléments empruntés à d’autres modèles, ces robes affichent leur différence avec un air familier. À l’arrivée, elles répondent parfaitement à l’intention de Rami Kadi de livrer tout un manifeste avec les codes qui lui sont propres. Une plongée minutieuse dans les archives et une recherche fondamentale autour des réalisations de la maison au cours des dix dernières années ont permis de sélectionner les robes sur lesquelles se fonderait cette rétrospective. Le processus de sélection s’est basé sur deux critères-clés : le style et les techniques signature et le caractère emblématique des pièces les plus médiatisées.

Un long processus d’essais et d’erreurs

La collection est accompagnée d’un documentaire tout au long duquel le couturier guide le spectateur dans les arcanes de son processus créatif, véritable voyage dans le passé marqué par dix arrêts sur les pièces fondatrices ou fondamentales. « Au cours de cette période, nous avons beaucoup appris sur les techniques de broderie ainsi que sur d’autres aspects de la production. Je décrirais ces dix années comme un long processus d’essais et d’erreurs, au cours duquel certaines réalisations nous ont apporté de la joie, et certains défis des leçons. Nous avons profité de cette collection pour réfléchir à ce qui nous a emmenés à la place que nous occupons dans l’industrie de la mode et envisager la prochaine frontière à franchir. Nous continuerons à explorer les dimensions sociales, écologiques et artistiques de cette magnifique création humaine qu’est une robe de femme », commente le créateur.

Collection Rami Kadi, printemps-été 2021, « Retrospective 10 ». Photo DR

Un défilé et une exposition

Ce soir, c’est au Carnaby Street du Grand Caire, le centre Walk of Cairo réalisé par Skidmore et primé par Owings & Merrill, dans le nouveau district Cheikh Zayed, qu’aura lieu la présentation de cette collection d’exception. Au défilé des robes Rami Kadi Retrospective 10 du printemps-été 2021 s’ajouteront cinq créations couture exclusives spécialement réalisées pour le défilé Walk of Cairo, ainsi qu’une sélection de robes emblématiques de la prochaine collection automne-hiver 2021 de la maison intitulée Dessiner le Vide. Le stylisme sera réalisé par la styliste des célébrités régionales, Yasmine Eissa, désormais propulsée à l’international.

Lire aussi

Sélim Mouzannar, ses bijoux en forme d’espérance


Le défilé sera suivi d’une exposition qui célèbre les 10 ans de la maison Rami Kadi, dans laquelle seront présentées les différentes étapes du parcours du créateur avec une mise en perspective de ces robes d’anthologie, du dessin initial à la pièce finale composée d’un kaléidoscope d’inspirations et d’éléments d’archives, familière donc et différente à la fois.


Nul n’a poussé aussi loin que Rami Kadi les limites de l’illusion en termes de textiles. Ceux qui le suivent depuis la création de sa maison de couture éponyme, en 2010, n’ont cessé de s’émerveiller, d’une collection à l’autre, de son utilisation quasi magique de la chimie, la physique, la géométrie, l’organique, l’artificiel et même le surnaturel. De la peinture...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut