Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Le Hezbollah veut-il vraiment des élections ?

Prévu dans quatre mois, le scrutin législatif pourrait affaiblir le parti pro-iranien sans qu’il ne soit toutefois décisif pour lui.

Le Hezbollah veut-il vraiment des élections ?

Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah. Hasan Shaaban/Archives Reuters

La date a été fixée, et le décret de convocation du collège électoral signé. Pourtant, beaucoup de Libanais estiment qu’un report des législatives prévues le 15 mai 2022 est encore plausible. Pourquoi ? Parce que plusieurs formations politiques...

La date a été fixée, et le décret de convocation du collège électoral signé. Pourtant, beaucoup de Libanais estiment qu’un report des législatives prévues le 15 mai 2022 est encore plausible. Pourquoi ? Parce que plusieurs formations politiques...

commentaires (10)

Le hezb maléfique veut nous envoyer en enfer tel que son dhimmi nous l’a promis !

Wow

13 h 19, le 15 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Le hezb maléfique veut nous envoyer en enfer tel que son dhimmi nous l’a promis !

    Wow

    13 h 19, le 15 janvier 2022

  • Les terroristes n’aiment jamais les élections libres

    Choqué par Censure OLJ

    10 h 32, le 15 janvier 2022

  • "… Le Hezbollah veut-il vraiment des élections ? …" - Le Liban veut-il vraiment du Hezbollah? Et toc!

    Gros Gnon

    20 h 41, le 14 janvier 2022

  • Les électeurs chiites ne sont pas totalement libres dans leur vote. Ils votent peut-être sous la menace pour les 2 composantes qui s'imposent et empêchent l'apparition de nouvelles figures dans la communauté.

    Esber

    19 h 43, le 14 janvier 2022

  • Il faut diviser le pays le Hezbollah et cie. d’un côté et les autres et un mur qui les sépare et comme ça le Hezbollah sera entouré de murs….

    Eleni Caridopoulou

    17 h 52, le 14 janvier 2022

  • Est-ce que le cancer veut le bien-être du corps qu'il envahit ? ...

    Wlek Sanferlou

    16 h 02, le 14 janvier 2022

  • DEJA LE BARBU NOUS CHANTE COMME QUOI LES AMERICAINS, ISRAELIENS, SAOUDIS ETC... SE MELENT DES LEGISLATIVES, MAIS PAS L,IRAN, PREPARANT LE CHAMP A , SI IL Y AURAIT DES ELECTIONS, REFUSER LE RESULTAT ET A BLOQUER TOUTE NOUVELLE CHAMBRE ET TOUT NOUVEAU GOUVERNEMENT QUI EN RESULTERAIENT. IL VEUT CREER UN ETAT CHIITE DU WILEYET EL FAKIH AU SUD + LA BEKAA ET LE CHOUF AUSSI MAIS SACHANT QU,UNE TELLE ACTION VENANT DE LUI ATTIRERAIT SUR LE CHAMP L,INTERVENTION ISRAELIENNE QUI NE PERMETTANT PAS UN TEL ETAT A SES FRONTIERES LE DETRUIRAIT IMMEDIATEMENT. IL PARIE SUR LES AUTRES D,ERIGER UN ETAT INDEPENDANT SANS LE HEZBOLLAH ET FAIRE SON JEU. MAIS LES ISRAELIENS NE PERMETTRAIENT PAS MEME DE CETTE FACON L,ERECTION D,UN ETAT CHIITE/IRANIEN SUR SES FRONTIERES. SON JEU EST PERDU D,AVANCE. LES LIBANAIS NE VOULANT PLUS DE CETTE GANGRENE QUI LES RONGE LE PAYS, SI LE HEZB CONTINUE A VOULOIR EXISTER, IRA VERS LA DECLARATION D,UN LIBAN INDEPENDANT CHRETIENS/SUNNITES/DRUZES OU VERS LA GUERRE CIVILE POUR SE DEBARRASSER DES MERCENAIRES IRANIENS.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    09 h 30, le 14 janvier 2022

  • "Le Hezbollah veut-il vraiment des élections ?". Poser la question, x'est y répondre. Le Hezbollah sait wu'il ne peut pas rêver obtenir une Assemblée qui lui soit plus docile que l'actuelle. Il a donc tout intérêt à conserver celle-ci jusqu'à l'élection présidentielle.

    Yves Prevost

    07 h 28, le 14 janvier 2022

  • "… Le Hezbollah veut-il vraiment des élections ? …" - Il a dit oui avec la tête, il a dit non avec le coeur, il a sourit avec la tète, mais il fait pleurer avec le coeur…

    Gros Gnon

    04 h 06, le 14 janvier 2022

  • Marrant l'expression de l'auteur: une baisse de popularité pour le CPL. Très diplomate l'auteur. En fait, il devrait dire "une débandade" " une faillite" et un "sauve qui peut" concernant le parti crée par Aoun et hérité par le gendre. Ce dernier au sein de ce parti, il l'a vidé de tout sens. Quant au fondateur de ce parti, il a participé activement à la débandade à partir du palais de Baabda. Son rêve de 1988/1991 : Eh bien il l'a réalisé mais à quel prix. La réalité de ce rêve a un goût amer. Il ne reste plus rien de la popularité ( hormis les "fans" irréductibles du genre "bel rouh bel damm"... ) cette catégorie n'a pas compris que la politique c'est une affaire rationnelle de stratégie et tactiques...Non pas une affaire de coeur et de sacrifice pour son député, ministre ou président. Même les citoyens des pays les moins développés l'ont compris. Sauf au liban évidemment. Bref pour dire que tous ont perdu au liban et personne ne va rien gagner. Puisque ce pays intègre plusieurs identités , plusieurs visions contraires et hormis le Hoummos , Tabboulé et les mots d'oiseaux qu'on apprend dès le bas âge, il ne reste plus rien en commun entre un barbu intégriste qui cherche à libérer jérusalem, le yemen etc.. tout en envoyant ses enfants en "martyrs" pour une cause qui serait même sa seule raison de vivre et de mourir .. et en face? un libanais qui a fait ses études même basiques , mais qui cherche à bosser pour fonder une famille dans la joie et la paix . Rien en commun.

    radiosatellite.online

    01 h 03, le 14 janvier 2022

Retour en haut