Rechercher
Rechercher

Économie - Éclairage

Comment l’enquête libanaise visant Riad Salamé est systématiquement entravée

La perquisition de cinq établissements bancaires hébergeant les comptes du frère du gouverneur, Raja Salamé, a été suspendue à la dernière minute.

Comment l’enquête libanaise visant Riad Salamé est systématiquement entravée

Le gouverneur de la banque centrale, Riad Salamé, dans son bureau le 20 décembre 2021. JOSEPH EID / AFP

La scène qui s’est déroulée mardi matin dans l’une des plus grandes banques du Liban ressemble à un mauvais scénario de série B. Ce jour-là, Jean Tannous, procureur adjoint près la Cour de cassation, en charge de l’enquête visant Riad Salamé pour «...

La scène qui s’est déroulée mardi matin dans l’une des plus grandes banques du Liban ressemble à un mauvais scénario de série B. Ce jour-là, Jean Tannous, procureur adjoint près la Cour de cassation, en charge de l’enquête visant Riad Salamé pour «...How the Lebanese investigation targeting Riad Salameh is being systematically impeded...

commentaires (12)

Salamé répond avec détermination aux accusations exagérées. Mais, sa responsabilité est engagée quand aux déclarations trompeuses concernant les réserves de la BDL les années et mois précédents la crise monétaire. Les déposants qui lui ont fait confiance ont tout perdu.

Esber

19 h 26, le 14 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Salamé répond avec détermination aux accusations exagérées. Mais, sa responsabilité est engagée quand aux déclarations trompeuses concernant les réserves de la BDL les années et mois précédents la crise monétaire. Les déposants qui lui ont fait confiance ont tout perdu.

    Esber

    19 h 26, le 14 janvier 2022

  • TOUS CORROMPUS !!!!!

    Elias

    12 h 22, le 14 janvier 2022

  • C'est quoi cette defense qui consiste a dire "il n'est pas le seul" ? En accusation, lui et les autres....

    Michel Trad

    08 h 50, le 14 janvier 2022

  • Ah les mafieux. Le Liban est le seul pays où des personnes décident d’être au dessus des lois, de ne pas se présenter devant un juge, de demander quand cela ne leur convient pas de dessaisir un juge et la liste est longue. Et pendant ce temps-là on s’accuse et on noie le poisson. Pauvre pays devenu la risée du monde entier

    Karam Georges

    07 h 40, le 14 janvier 2022

  • « la préservation des institutions » plutôt "la préservation des secrets des mafieux"! Du coup, la transparence financière et légale (qui ne touche d'ailleurs pas à la loi du secret bancaire) ne peut pas être dans l'intérêt du Hezb.

    Sarkis Dina

    19 h 20, le 13 janvier 2022

  • Les cellules de Fleury Merogis ou de La Santé ne sont plus très loin. Tranquillisez vous, selon Balkany le quartier VIP n’est pas trop mal. Ce qui vous fera plus mal sera la saisie de vos bien mal acquis par le Fisc

    Choqué par Censure OLJ

    19 h 19, le 13 janvier 2022

  • Querelle de mafieux qui s'accusent mutuellement au travers de juges aux ordres. Tous coupables. Kellon ya3ne kellon !

    Michel Trad

    17 h 38, le 13 janvier 2022

  • Plus ça va plus on s'exclame KELLOUN YAANÉ KELLOUN...

    Wlek Sanferlou

    17 h 20, le 13 janvier 2022

  • Sans justice, même le paradis est ingérable

    KASSIR Mounir

    16 h 58, le 13 janvier 2022

  • LE PAYS EST PAR TERRE COMPLÈTEMENT FOCHÉ. LES GENS N'ONT PLUS RIEN À ACHETER À MANGER. ET ON PARLE DU SECRET BANCAIRE ! AH LES CRIMINELS. VOILÀ QUE MIKATI FAIT SON SAL BOULOT ET ENVOIE SON HOMME G.OUEIDATE POUR BLOQUER L'HONNÊTE ET LE COURAGEUX JUGE JEAN TANNOUS.

    Gebran Eid

    16 h 03, le 13 janvier 2022

  • QUE CELUI QUI N,A PAS VOLE, N,EST PAS VENDU NI ACHETE, N,A PAS AMASSE SES RICHESSES ILLICITEMENT JETTE LA PREMIERE PIERRE SUR RIAD SALAMEH. NON QU,IL EST INNOCENT. JE NE LE SAIS. MAIS TOUS SONT DES MAFIEUX EN PARTANT DE LA TETE QUI VEUT SA TETE.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    15 h 51, le 13 janvier 2022

  • gold finger

    Christian Zakhia

    15 h 29, le 13 janvier 2022

Retour en haut