Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Incidents de Bourj el-Chemali

Mechaal insiste sur la "sécurité et la stabilité" au Liban, au cours d'un entretien avec Mikati

Mechaal insiste sur la

Le chef du bureau politique du Hamas à l'étranger, Khaled Mechaal. Photo d'archives Faisal al-Tamimi/AFP

En visite au Liban, le chef du bureau politique du Hamas à l'étranger Khaled Mechaal s'est entretenu jeudi soir avec le Premier ministre Nagib Mikati. Le responsable palestinien a exprimé une nouvelle fois son attachement à la sécurité et la stabilité du Liban, quelques jours après des incidents qui ont secoué le camp de réfugiés de Bourj el-Chemali, dans le sud du pays, faisant craindre des dérapages sécuritaires de plus grande ampleur.

Le leader du mouvement islamiste palestinien a également plaidé pour que les personnes impliquées dans cet incident, des membres du Fateh palestinien rival selon le Hamas, soient jugées par les autorités libanaises.

Selon un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi, Khaled Mechaal a évoqué avec le chef du gouvernement "les développements liés à la cause palestinienne et la situation des réfugiés palestiniens au Liban". Ils ont également abordé "la situation dans les camps palestinien, la baisse des aides de l'Unrwa et ses conséquences sur la situation des réfugiés au Liban et dans les pays arabes d'accueil". Les deux hommes "se sont mis d'accord pour œuvrer avec les pays arabes et la communauté internationale afin d'assurer un budget suffisant" à l'agence onusienne.

Khaled Mechaal a insisté devant son interlocuteur sur "l'opposition du Hamas aux projets d'implantation et aux patries alternatives ainsi qu'à l'exode". M. Mechaal a dans le même temps réaffirmé que le Hamas "est attaché à l'unité nationale et à l'arrêt des divisions pour affronter l'occupation et la colonisation, et défendre Jérusalem".

Il a ensuite exprimé "le soutien du Hamas à l'unité du Liban, sa stabilité et sa sécurité, et son attachement à la préservation de la sécurité et la stabilité dans les camps palestiniens". Le leader islamiste a demandé que les personnes impliquées dans "la massacre de Bourj el-Chemali" soient livrées aux autorités libanaises compétentes pour qu'elles soient jugées. Il a enfin plaidé pour "de nouvelles règles et bases afin de préserver l'action palestinienne commune au Liban".

Dans la journée de vendredi, M. Mechaal a par ailleurs rencontré les familles des quatre Palestiniens décédés lors des incidents armés du camp de Bourj el-Chemali, à qui il a promis de déployer "tous les efforts possibles en coopération avec les forces de sécurité libanaises pour que les meurtriers soient traduits en justice". Il a réitéré que le Hamas "ne se laissera pas entraîner dans un conflit interne dans les camps palestiniens, que ce soit avec le mouvement Fateh ou d'autres factions". 

Jeudi, Khaled Mechaal avait été reçu par le mufti de la République libanaise Abdellatif Deriane. Il lui avait assuré que le Hamas "empêcherait les conflits interpalestiniens" sur le territoire libanais.

La visite de M. Mechaal au Liban s'inscrit dans le cadre du 34e anniversaire de la création du Hamas. Elle intervient trois jours après une fusillade meurtrière qui avait fait trois tués dans les rangs du mouvement palestinien dans le camp de Bourj el-Chemali, au Liban-Sud, lors des obsèques d’un autre de ses membres qui avait succombé vendredi dans une explosion dans ce même camp. Le Hamas avait accusé les forces de sécurité relevant de l’Autorité palestinienne, contrôlées par le Fateh rival, d’avoir "ouvert le feu de façon préméditée" sur le cortège funèbre, ce que cette composante historique du mouvement palestinien a démenti. Les raisons de la déflagration qui s'est produite vendredi soir demeurent toujours floues, le Hamas ayant réfuté les informations sur l'explosion d'une cache d'armes.

Selon notre correspondant au Liban-sud, Mountasser Abdallah, Khaled Mechaal a rencontré aujourd'hui à Saïda les familles des quatre membres du Hamas qui ont été tués à Bourj el-Chemali. Il a également fait la prière du vendredi dans une mosquée de la ville, au milieu d'une grande foule, puis s'est entretenu avec le mufti de la région de Tyr, le cheikh Medrar Habbal.

En avril dernier, Khaled Mechaal, chef de l'ensemble du Hamas de 1996 à 2017 et résidant aujourd'hui au Qatar, avait été élu chef de son bureau politique pour l'étranger, tâche pour laquelle il est secondé par Moussa Abou Marzouk, un membre fondateur de l'organisation.

Le Liban accueille près de 200.000 Palestiniens, répartis pour la plupart dans les 12 camps du pays. En vertu des accords du Caire de 1969, l'armée libanaise ne pénètre pas dans ces camps, où la sécurité est assurée par les factions palestiniennes rivales lourdement armées.


En visite au Liban, le chef du bureau politique du Hamas à l'étranger Khaled Mechaal s'est entretenu jeudi soir avec le Premier ministre Nagib Mikati. Le responsable palestinien a exprimé une nouvelle fois son attachement à la sécurité et la stabilité du Liban, quelques jours après des incidents qui ont secoué le camp de réfugiés de Bourj el-Chemali, dans le sud du pays, faisant...