Rechercher
Rechercher

Économie - Le chiffre de la semaine

Le Liban a reçu plus de 800 millions USD d'aide internationale sur les 9 premiers mois de 2021

Le Liban a reçu plus de 800 millions USD d'aide internationale sur les 9 premiers mois de 2021

806 millions de dollars : c’est le montant de l’aide internationale cumulée sur les neuf premiers mois de 2021 dans le cadre du Plan de réponse à la crise syrienne (Lebanese Crisis Response Plan, LCRP 2017-2021) mis en place au Liban par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à la suite d’un accord entre les autorités libanaises, leurs partenaires nationaux et internationaux et l’ONU. Ce programme est prévu pour aider le Liban à faire face aux répercussions du conflit syrien sur son sol, dont l’accueil de plus de 1,5 million de réfugiés venant de ce pays voisin depuis le début de la guerre il y a un peu plus de 10 ans.

Selon le rapport de l’ONU, publié par le bulletin hebdomadaire Lebanon this Week de Byblos Bank, ces 806 millions de dollars cumulés jusqu’à fin septembre de cette année ont représenté 29 % du montant total de 2,75 milliards sollicités par le LCRP et utilisés en partie cette année pour venir en aide aux Libanais et non-Libanais affectés par la crise multidimensionnelle que traverse le pays depuis deux ans. L’enveloppe investit également dans la réhabilitation des infrastructures libanaises saturées en raison de la présence des réfugiés et dans l’économie locale. Les contributions internationales ont été partagées entre 288 millions de dollars au premier trimestre de 2021, 216 millions au deuxième et 302 millions au troisième.

Les auteurs du rapport ont de surcroît noté que 351,8 millions de dollars de fonds reçus en 2020 ont été reportés sur cette année, soit 13 % du montant total sollicité pour 2021. En tout, c’est donc 1,16 milliard de dollars d’aide internationale qui a été distribué sur les neuf premiers mois de l’année, soit un total de 58 % des fonds sollicités par le LCRP. En 2020, c’est 63 % des fonds au total qui ont été utilisés, soit le pourcentage le plus élevé depuis 2017, alors que les obstacles se sont accumulés l’année dernière pour les résidents du Liban, entre la pandémie de Covid-19, la dépréciation abyssale de la monnaie nationale face au dollar et la terrible explosion au port de Beyrouth et ses environs le 4 août 2020.

Dans le détail, et sur cette même période, l’ONU indique que le secteur éducatif a reçu 197,8 millions de dollars (17,3 % du total), suivi par 181,7 millions pour la sécurité alimentaire (16 %), 160,1 millions pour les soins de santé (14 %), 157,3 millions pour l’assistance de base (13,7 %), 106,1 millions pour l’eau (9,3 %), 90 millions pour la protection sociale (7,8 %), 85,6 millions pour les moyens de subsistance (7,5 %), 72 millions pour la stabilité sociale (6,3 %), 36 millions pour la protection de l’enfance (3,2 %), 35,2 millions pour l’aide au refuge (3 %), 22,4 millions pour l’aide contre la violence sexuelle et sexiste (2 %) et 0,88 million pour le secteur énergétique (0,1 %).


806 millions de dollars : c’est le montant de l’aide internationale cumulée sur les neuf premiers mois de 2021 dans le cadre du Plan de réponse à la crise syrienne (Lebanese Crisis Response Plan, LCRP 2017-2021) mis en place au Liban par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à la suite d’un accord entre les autorités libanaises, leurs partenaires nationaux...

commentaires (6)

Comment les 800 millions de dollars ont été dépensés ? Qui sont les profiteurs ? Quel pourcentage vrai pour les libanais, et où peut-on lire les détails avant de croire à cette hérésie ?

Esber

16 h 20, le 06 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Comment les 800 millions de dollars ont été dépensés ? Qui sont les profiteurs ? Quel pourcentage vrai pour les libanais, et où peut-on lire les détails avant de croire à cette hérésie ?

    Esber

    16 h 20, le 06 décembre 2021

  • On se demande où sont passés ces millions donnés, sensés améliorer la vie des libanais et surtout remettre sur pied les infrastructures défaillantes. L’eau, l’électricité et même les produits alimentaires continuent de manquer cruellement alors que les politiciens eux s’octroient des privilèges pour être protégés et se déplacent avec des hordes de personnalités inutiles hors du pays logés et nourris dans les palaces au frais de la princesse. Est ce que les pays aidants contrôlent l’utilisation de cet argent généreusement donné, où se contentent ils de constater les dégâts en observant la mauvaise distribution en ayant la conscience tranquille du devoir accompli. Ils peuvent avancer tout l’argent qu’ils peuvent, tant que des voleurs sont aux commandes ils n’arriveront pas à satisfaire leur volonté de faire de cette caverne un pays. Il faut nous aider plutôt à nous débarrasser des mafieux au pouvoir pour espérer des remerciements et une reconnaissance des citoyens libanais le reste n’est que de la poudre aux yeux pour berner son monde et avoir bonne conscience.

    Sissi zayyat

    12 h 16, le 06 décembre 2021

  • Milliards ou millions?

    Pierre Aractingi

    08 h 39, le 06 décembre 2021

    • Bonjour, Il s'agit bien de 806 millions et non milliards. Merci pour votre commentaire

      L'Orient-Le Jour

      08 h 59, le 06 décembre 2021

  • Entre milliards et millions mon cœur balance...?

    Wlek Sanferlou

    02 h 54, le 06 décembre 2021

  • Millions, milliards… Confusion dans la photo…

    Akote De Laplak

    00 h 18, le 06 décembre 2021

Retour en haut