Rechercher
Rechercher

Monde

La Biélorussie menace de couper le gaz à l’Europe en cas de sanctions

La Biélorussie, accusée d’orchestrer une crise migratoire à sa frontière avec la Pologne, a menacé hier de riposter à d’éventuelles sanctions européennes en interrompant les livraisons de gaz transitant sur son territoire. En cas de mesures punitives, Minsk « répondra », a affirmé le président autoritaire Alexandre Loukachenko, évoquant la possibilité de fermer la vanne du gazoduc Yamal-Europe qui achemine du gaz russe en Allemagne et en Pologne, notamment. Plus de 2 000 migrants, en majorité du Proche-Orient, sont bloqués depuis plusieurs jours dans un camp de fortune à la frontière. L’Union européenne accuse Minsk d’organiser ces mouvements migratoires. Signe de l’impatience croissante en Europe, l’Allemagne a jugé hier qu’il était « grand temps de tirer les conséquences » de cette crise en renforçant les sanctions contre le régime de M. Loukachenko. De nouvelles mesures de rétorsion sont attendues en début de semaine prochaine, selon Bruxelles.


La Biélorussie, accusée d’orchestrer une crise migratoire à sa frontière avec la Pologne, a menacé hier de riposter à d’éventuelles sanctions européennes en interrompant les livraisons de gaz transitant sur son territoire. En cas de mesures punitives, Minsk « répondra », a affirmé le président autoritaire Alexandre Loukachenko, évoquant la possibilité de fermer la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut