Rechercher
Rechercher

Politique - Crise diplomatique

Des Koweïtiens arrêtés pour avoir transféré de l'argent au Hezbollah

Parmi les membres du groupe figurent le frère et le fils d’un ancien député koweïtien. 

Des Koweïtiens arrêtés pour avoir transféré de l'argent au Hezbollah

Un drapeau du Hezbollah et un portrait du chef du parti chiite, Hassan Nasrallah, accrochés près de Saïda, au Liban-sud, le 7 juillet 2020. Photo REUTERS/Ali Hashisho

Les autorités koweïtiennes ont arrêté huit Koweïtiens accusés de financer le Hezbollah au Liban, et pourraient arrêter d’autres personnes impliquées dans cette affaire, rapporte mardi le quotidien al-Qabas, alors que les relations sont au plus mal entre Beyrouth et plusieurs pays du Golfe, dont le Koweït.

Parmi les huit Koweïtiens, figure le frère d’un ancien député, précise le journal, selon lequel cette cellule a "transféré des sommes énormes d’argent au Hezbollah au Liban". L’enquête se poursuit et tous les transferts d’argent des personnes arrêtées vont être passés à la loupe, ajoute-t-il. Au cours de leur interrogatoire, les prévenus ont nié les accusations, affirmant qu’ils œuvraient dans un comité de bienfaisance depuis trente ans, qui "prend en charge des orphelins au Liban".

Le journal koweïtien al-Siyassa avait rapporté que cette "cellule du Hezbollah" a été démantelée jeudi dernier, après que le ministère de l’Intérieur a été informé "par un pays frère du Golfe" de son existence et des transferts d’argent au Hezbollah. Ce groupe, qui comprend le frère et le fils d’un ancien député, blanchit de l’argent au profit du Hezbollah au Koweït, et encourage des jeunes koweïtiens "à s’enrôler au sein du Hezbollah" pour combattre en Syrie et au Yémen, selon le quotidien.

Lire aussi

Pourquoi le Hezbollah se montre aussi intransigeant

Cette affaire intervient alors que l'Arabie saoudite a convoqué son ambassadeur et expulsé l'ambassadeur du Liban à Riyad après les déclarations du ministre libanais de l'Information, Georges Cordahi, critiquant son intervention militaire au Yémen. Le Koweït a également expulsé le chargé d’affaires libanais et rappelé son ambassadeur à Beyrouth.

La communauté chiite koweïtienne forme environ le tiers de la population autochtone de l’émirat. En 2017, le Koweït avait accusé le Hezbollah et l'Iran d'être liés à une cellule composée notamment de 21 chiites koweïtiens, condamnés à des peines de prison pour avoir projeté de commettre des attentats.

En septembre dernier, le département du Trésor américain avait imposé des sanctions à deux citoyens koweïtiens, dans le cadre de mesures contre des réseaux financiers soutenant le Hezbollah.

Les autorités koweïtiennes ont arrêté huit Koweïtiens accusés de financer le Hezbollah au Liban, et pourraient arrêter d’autres personnes impliquées dans cette affaire, rapporte mardi le quotidien al-Qabas, alors que les relations sont au plus mal entre Beyrouth et plusieurs pays du Golfe, dont le Koweït.
Parmi les huit Koweïtiens, figure le frère d’un ancien député, précise le...
commentaires (3)

L,HYDRE A PLUSIEURS TETES QU,IL FAUT LES COUPER TOUTES POUR QUE LE MONSTRE ENFIN EXPIRE.

LA LIBRE EXPRESSION

13 h 53, le 09 novembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • L,HYDRE A PLUSIEURS TETES QU,IL FAUT LES COUPER TOUTES POUR QUE LE MONSTRE ENFIN EXPIRE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 53, le 09 novembre 2021

  • Tiens ? La tirelire cochon perse dédié au barbu 6-feet-under a touché le fond ?

    Robert Malek

    13 h 29, le 09 novembre 2021

  • Parfait, il était temps!

    Wow

    12 h 38, le 09 novembre 2021

Retour en haut