Rechercher
Rechercher

Culture - Distinction

Omar Rajeh, chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres

Omar Rajeh, chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres

Le danseur et chorégraphe Omar Rajeh. Photo Stas Maksimov

La ministre française de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, a décerné à Omar Rajeh le titre de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, l’une des quatre principales distinctions ministérielles de la République française. Le danseur et chorégraphe libanais, fondateur du festival Bipod et, en 2002, de la troupe de danse Maqamat, s’est déclaré « touché par cette reconnaissance » et a précisé qu’il allait poursuivre sa vision et « consacrer pleinement sa carrière à penser, créer et développer des propositions fortes et durables pour la danse et la culture ».

Pour mémoire

III – Mia Habis et Omar Rajeh : On ne peut qu’aller à l’essentiel

Omar Rajeh s’est installé depuis presque deux ans en France, à Lyon, avec sa partenaire sur les planches et dans la vie, la danseuse et chorégraphe Mia Habis, avec qui il mène une activité artistique intense au sein de Maqamat. Les multiples créations de leur troupe sillonnent les scènes européennes. Le spectacle The Odor of Elephants After the Rain sera présenté au Festival Fabbrica Europa à Florence. UNION, après sa première représentation le mois dernier à Kaluga, commencera sa tournée russe au Festival Dance Inversion organisé par le théâtre du Bolchoï à Moscou. Maqamat annonce également la première de Cent mille façons de parler à l’Espace des Arts, Chalon-sur-Saône, le 26 novembre.

À quand une escale beyrouthine ?


La ministre française de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, a décerné à Omar Rajeh le titre de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, l’une des quatre principales distinctions ministérielles de la République française. Le danseur et chorégraphe libanais, fondateur du festival Bipod et, en 2002, de la troupe de danse Maqamat, s’est déclaré « touché par cette...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut