Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Kabalan : La résolution de la crise passe par le FMI


Kabalan : La résolution de la crise passe par le FMI

Le mufti jaafarite Ahmad Kabalan. Photo ANI

Le mufti jaafarite Ahmad Kabalan a estimé dimanche que la résolution de la crise libanaise passait par des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), mais que des "offres de sauvetage" proposées par la Chine "restaient toujours sur la table". 

"Le Liban souffre d'une crise de système, et il faut mettre un terme à cette chute terrible", a souligné le mufti dans un communiqué, appelant à ''traiter aussi bien les symptômes de la crise financière que ceux de la crise sociale et tous ses problèmes humiliants". L'effondrement du Liban est notamment marqué par une paupérisation rapide de la population et des pénuries de produits de première nécessité comme l'essence. Les longues files qui se forment depuis des mois devant les stations-service sont régulièrement qualifiées de "files de l'humiliation".

Le dignitaire religieux chiite a fait valoir que la résolution de la crise "passe par le FMI", avec qui l'Etat doit reprendre les négociations maintenant qu'un nouveau gouvernement a été formé, après treize mois de vacance. Le précédent cycle de négociations, lorsque le cabinet de Hassane Diab était toujours en exercice, avait achoppé sur la question des pertes de l'Etat, du secteur financier et de la Banque du Liban (BDL), les chiffres présentés par le gouvernement n'étant pas les mêmes que ceux de la BDL. 

M. Kabalan, qui avait annoncé en 2020 la mort de la ''formule libanaise'', a critiqué, en outre, le fait que ''les calculs politiques sont omniprésents'' face au plan de relance que doit annoncer le cabinet de Nagib Mikati, ce qui nécessite "l'inspection de toutes les institutions, infrastructures et projets dans lesquels vont être injectés des investissements internationaux". "Les offres de sauvetage de la Chine et d'autres pays sont toujours sur la table et ont seulement besoin d'être signées" par l'exécutif, a-t-il ajouté, alors que le Hezbollah, dont est proche le mufti, plaide régulièrement pour demander de l'aide de ce qu'il appelle "l'Est", en référence notamment à la Chine et l'Iran.




Le mufti jaafarite Ahmad Kabalan a estimé dimanche que la résolution de la crise libanaise passait par des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), mais que des "offres de sauvetage" proposées par la Chine "restaient toujours sur la table". "Le Liban souffre d'une crise de système, et il faut mettre un terme à cette chute terrible", a souligné le mufti dans un...