Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

"En Chine, on n'utilise pas de couches" : les propos "sanitaires" du nouveau ministre Hector Hajjar tournés en dérision

Le nouveau ministre de l’Information, Georges Cordahi, critique ''certains génies et analystes" qui, dans les médias, "livrent des commentaires pessimistes" sur le gouvernement.

Le ministre des Affaires sociales, Hector Hajjar. Photo tirée de sa page Facebook

Le nouveau ministre libanais des Affaires sociales, Hector Hajjar, n’a pas encore pris ses fonctions qu’il a provoqué une tempête sur les réseaux sociaux avec des propos controversés sur la nécessité de renoncer à l’utilisation des couches pour bébés ou à la consommation de l'eau en bouteille.

Le Liban traverse "une période difficile, nous devons affronter" la crise en renonçant à certains produits secondaires, a affirmé le ministre lors d’une interview. "Aujourd’hui, nous considérons que les couches (pour bébés) sont un produit essentiel. Je rentre de Chine, jusqu’à aujourd’hui les Chinois n’utilisent pas de couches, l’empire économique chinois n’utilise pas de couches. Ils emploient comme nous faisions par le passé des serviettes qu’ils lavent et nettoient" , a-t-il ajouté. Le ministre n'a pas précisé s'il se trouvait dans l'une des grandes métropoles chinoises, véritables géantes de l'économie mondiale, ou dans un village aux confins de l'empire du milieu. "Il y a une guerre économique contre le Liban (..), les couches, les kleenex ne sont pas de priorités", ajouté M. Hajjar.

Les propos du ministre ont provoqué une véritable tempête sur les réseaux sociaux, les commentaires tournant en dérision ses déclarations, et le hashtag "le ministre des couches culottes" se classait en tête sur Twitter dimanche matin. "Après avoir écouté les propos du ministre des couches, je me suis assuré que cet homme nous mène encore plus loin que l’enfer. Est-ce possible, un tel ministre !!!" , s’est demandé sur son compte Twitter le député Forces Libanaises Wehbé Katicha.

Titulaire d'un doctorat en chirurgie dentaire de l'Université libanaise et d'une licence en activisme social de l'Université Saint-Joseph, Hector Hajjar, 65 ans, fait partie des ministres relevant du camp du président Michel Aoun.

Cordahi s'en prend aux ''analystes et génies'' des médias

De son côté, dans une première déclaration peu amène envers les médias, le nouveau ministre de l’Information, Georges Cordahi, les a appelés dimanche à ne plus donner la parole aux '' génies et analystes '' qui critiquent le gouvernement Mikati.

Le nouveau ministre de l’Information, Georges Cordahi, à l'Aéroport international de Beyrouth, le 12 septembre 2021. Photo ANI

Accueilli par des journalistes à son arrivée à l'aéroport de Beyrouth en provenance des Emirats arabes unis, M. Cordahi, qui avait publiquement affiché son soutien au régime du président syrien Bachar el-Assad au début de la guerre en Syrie en 2011, a affirmé : '' Comme l’a déclaré le Premier ministre Mikati, nous sommes dans un avion qui effectue un atterrissage d’urgence, et nous devons tous coopérer pour donner aux gens une bouffée d’espoir ''.

Il a critiqué, dans ce contexte, ''certains génies et analystes" qui sont apparus dans les médias au cours des derniers jours ''pour livrer des commentaires pessimistes" sur le nouveau gouvernement, et a appelé les journalistes à ''ne plus les accueillir''. ''Que ceux qui veulent nous emmener en enfer se calment'', a ajouté le ministre dans une référence au terme ''enfer'' utilisé pendant la crise actuelle par le président libanais Michel Aoun.

Réagissant à ces déclarations, le syndicat alternatif des journalistes, proche de la contestation, a dénoncé dans un communiqué les propos de Georges Cordahi. "Dans sa première déclaration, le ministre de l’Information s’est permis de jouer le rôle de tuteur des médias et de préciser ce qui doit être dit et ce qui doit être retiré", a affirmé ce groupe dans un communiqué. "Nous mettons en garde le pouvoir contre la tentative de jouer un tel rôle, et nous appelons à respecter les libertés médiatiques", a-t-il ajouté. Il a assuré que les journalistes s’opposeraient aux "tentatives de transformer le Liban en État policier" et réclamé la suppression du ministère de l’Information, à l’instar des pays démocratiques.

Figure du petit écran libanais et arabe pour avoir animé, entre autres, une émission de jeu "Qui veut gagner des millions" dans sa version arabe sur la chaîne saoudienne MBC entre 2004 et 2010, Georges Cordahi fait partie du lot des ministres proches des Marada, le parti du leader maronite du Liban-Nord Sleiman Frangié. En 2011, il avait a été débarqué de la MBC pour avoir publiquement affiché son soutien à M. Assad, qui était la bête noire de l'Arabie Saoudite.


Le nouveau ministre libanais des Affaires sociales, Hector Hajjar, n’a pas encore pris ses fonctions qu’il a provoqué une tempête sur les réseaux sociaux avec des propos controversés sur la nécessité de renoncer à l’utilisation des couches pour bébés ou à la consommation de l'eau en bouteille.
Le Liban traverse "une période difficile, nous devons affronter" la crise en...

commentaires (29)

Il n’y a pas de guerre économique contre le Liban ou du moins comme vous l’entendez vous et la milice d’occupation. Par contre il y a une guerre économique contre le peuple Libanais et tout ceux qui refusent se des soumettre à l’axe de la lose et de devenir un Iran, Syrie ou Venezuela bis…Je vous mets au défi vous et ceux qui vous ont nommé de faire un bilan comptable entre ce qui est donné et ce qui est pris au Liban par 1) les amis du Liban : France, USA, GB, Europe, Arabie S, UAE, Égypte, Pays du Golfe, Canada et 2) l’axe de la lose : Iran, Syrie, Russie, Venezuela, Chine (puisque c’est votre nouvel eldorado), Cuba, Corée du Nord J’attends des chiffres concrets.

Liban Libre

20 h 52, le 13 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (29)

  • Il n’y a pas de guerre économique contre le Liban ou du moins comme vous l’entendez vous et la milice d’occupation. Par contre il y a une guerre économique contre le peuple Libanais et tout ceux qui refusent se des soumettre à l’axe de la lose et de devenir un Iran, Syrie ou Venezuela bis…Je vous mets au défi vous et ceux qui vous ont nommé de faire un bilan comptable entre ce qui est donné et ce qui est pris au Liban par 1) les amis du Liban : France, USA, GB, Europe, Arabie S, UAE, Égypte, Pays du Golfe, Canada et 2) l’axe de la lose : Iran, Syrie, Russie, Venezuela, Chine (puisque c’est votre nouvel eldorado), Cuba, Corée du Nord J’attends des chiffres concrets.

    Liban Libre

    20 h 52, le 13 septembre 2021

  • Hector Hajjar nickname Huggies !!

    Pascal Hawath

    14 h 05, le 13 septembre 2021

  • Les ministres Aounistes sont des perles rares. Ils sont tous comédiens et n’était ce la dramatique situation du pays et du peuple nous aurions rit de tels commentaires, sauf que la faim et la misère elles ne font pas rire. "Le contenue d'une lettre se comprend a son titre" dit le dicton. Eh bien nous savons que c'est effectivement vers l'enfer promis de Aoun ou nous nous dirigeons. "Ils ont changé les figures mais garder les mêmes imbéciles". Un gouvernement qui n'a que 7 mois pour organiser des élections est un gouvernement paralysé qui ne peut rien faire d'autre. Des réformes? Une seule et unique sort le pays de la mouise: Le désarmement du Hezbollah. Le reste viendra tout seul. Autrement, rien ne sert de se réjouir, il faut attendre les élections si le Hezbollah leur permet d'avoir cours. Nous verrons.

    Pierre Hadjigeorgiou

    11 h 23, le 13 septembre 2021

  • J'ai eu une idée saugrenue en lisant le commentaire de notre nouveau ministre sur les couches-bébés: je pense qu'elle est même meilleure que celle de ses Chinois: et si on laissait nos bébés vivre fesses nues pour lâcher leur caca-pipi en toute liberté dans la maison? C'est-y pas mieux, ça? Après tout, on laisse bien nos leaders nous ch... dessus à longueur de temps, sans même protester.

    Joelle Giappesi

    10 h 52, le 13 septembre 2021

  • Georges Cordahi s'inscrit bien dans la digne lignée des ministres Marada : Autoritaires, agressifs, incompetents, clientelistes et souvent corrompus. Ca donne envie de joindre ce parti (!!)

    Lebinlon

    09 h 21, le 13 septembre 2021

  • Le ministre Hector Hajjar a 1000% raison. On a tous grandi avec des couches en tissu lavables en alaitant nos meres. La priorité de depense c'est les medicaments et les transports en commun et le blé. Pas les couches jetables et le lait fabriqué en usine. La campagne contre lui est stupide menée par des gens bornés qui pensent que tout leur est du, conditionés par des grandes entreprises a des habitudes de consommation insoutenables.

    Le Liban d'abord

    08 h 50, le 13 septembre 2021

  • Et en Chine, ils ont des vrais ministres et non pas des clowns parachutés au postes de ministres

    Censuré par l’OLJ

    07 h 34, le 13 septembre 2021

  • Après tout, est-ce vraiment plus difficile d'élever un enfant sans couches, de se moucher sans kleenex ou laver son linge sans eau que de faire tourner une économie sans budget? Nos ministres sont décidément pleins d'idées novatrices!

    Yves Prevost

    06 h 45, le 13 septembre 2021

  • Il faut laisser une chance à ce pauvre gouvernement voyons. Attendons encore 8 mois (ou 16 ou 32 ou 64 etc…) jusqu’aux prochaines élections.

    Citoyen libanais

    06 h 33, le 13 septembre 2021

  • Quelle porcherie …. Au moins au bordel il y aurait du plaisir….

    Robert Moumdjian

    04 h 32, le 13 septembre 2021

  • Ce Cher Ministre nous propose de boire de l'eau du robinet. Il est vrai que dans les pays civilisés, l'eau du robinet est potable. Mais est-ce le cas au Liban où soit l'eau du robinet ne coule pas, soit elle est infectée d'impuretés, de traces d'immondices ou de matières fécales. On dirait que ce Monsieur n'a jamais vécu au Liban et qu'il vient d'être parachuté Ministre!

    Georges Airut

    00 h 25, le 13 septembre 2021

  • Les propos du nouveau ministre sur les couches jetables sont peut-être maladroits mais au fond il n’a pas tort. Je comprends qu’on n’ait pas envie de laver des couches souillées tous les jours mais cela ne devrait pas occulter le fait qu’un enfant, le temps d’apprendre à être propre (plus ou moins 3 ans) “produit” en moyenne 1.5 tonnes de couches jetables (50 m3 environ). Celles ci seront, soit enfouies, mettrons 500 ans à se décomposer et relâcherons des produits toxiques dans l’air, les sols et les nappes phréatiques. Soit elles seront incinérées produisant des fumées toxiques, les dioxides. Sans parler de la pollution due au transport étant donné que les couches sont pour la plupart importées de pays lointains. Dans un pays où tout part en vrille, les couches jetables ne sont certes pas le problème à résoudre en priorité, et de ce fait même, elle ne sont pas non plus un produit de 1ère nécessité. Cela dit, le nouveau ministre aurait pu choisir des 10aines d’autres exemples, moins controversés et bien plus graves de pollution insidieuse au quotidien.

    Abichaker Toufic

    00 h 09, le 13 septembre 2021

  • Un Baasiste declare ! Croyez-vous qu'il imagine seulement Le concept de presse libre ?

    Michel Trad

    23 h 10, le 12 septembre 2021

  • Les Libanais ont le droit de s'attendre à mieux que ça de la part de leur nouveau ministre de l'information qui, de plus, est un ancien journaliste.

    Fadi Harouny

    22 h 48, le 12 septembre 2021

  • Monsieur Cordahi a été nommé pour animer un nouveau jeu: qui et comment voler des millions. Mais ça je ne pourrai pas le dire dans les médias car à l’instar de son maître Syrien, toute critique est interdite. Quant à l’autre génie des couches culottes, je lui rappelle que nous ne sommes plus à l’époque de nos grand mères mais à l’ère de l’internet donc en 2021 et pas en 1921

    Censuré par l’OLJ

    22 h 11, le 12 septembre 2021

  • Ne faut-il pas arrêter d’interviewer ces deux ministres ? On a assez entendu des bêtises. Je partage l’avis d’Irène Saïd, toute personne impressionnée par les pays étrangers, elle n’a qu’aller vivre dans ces pays; on a assez avec des cultures importées. Ceci-dit, si M. le Ministre veut insister sur l’exemple de la Chine, je lui dit assurer tout d’abord ce que la Chine a assuré pour sa population.

    Georges S.

    21 h 31, le 12 septembre 2021

  • Vu de l'extérieur , un gouvernement de marionnettes dans un régime démocratico-dictatoriallle.. Dans le cadre du pouvoir qui a été donné octroyé et dans les limites de ces compétences , Monsieur Hajjar propose l'utilisation a l'ancienne des couches pour enfants et la réduction des tissus papiers . Son actuel soucis semple etre plus important que la récupération des sommes disparus , répondre aux attentes du peuple quand aux auteurs de l'explosion du port de Beirut " Rejoignez les paroles de l'écrivain Sergio Ramirez : " Les dictateurs ont peu d'imagination et répètent leurs mensonges , leur acharnement, leur haines et leurs caprices " Le FMI n'est pas dupe

    DRAGHI Umberto

    21 h 08, le 12 septembre 2021

  • L'ENFER pour certains c’est là où ils ont des amis et de la compagnie …

    aliosha

    20 h 56, le 12 septembre 2021

  • Only in a democracy like Lebanon do politicians and state employees commit big blunders and malpractice without being removed, fired, or punished. These people are no experts. They are an embarrassment.

    Mireille Kang

    19 h 09, le 12 septembre 2021

  • Bravo! Finalement des ministres complètement indépendants!!! Indépendants de toute logique et de même de toute décence! Boire l'eau du robinet qui ne vient pas à cause des coupures du courant, laver les couches avec l'eau de pluie en citant la Chine qui doit ricaner de ses propos, et l'autre, admirateur du lionceau, qui veut mordre tout les analystes qui osent parler logique... Bud Abbott and Lou Costello aal lebnèné....

    Wlek Sanferlou

    18 h 20, le 12 septembre 2021

  • Les révolutionnaires et les indignés sous-estiment l'incompétence, la stupidité, la pusillanimité et la lâcheté des politiciens par rapport à leur corruption qui est certes probable et dans ce cas liée mais qui ne suffit pas à expliquer la catastrophe dans laquelle nous sommes plongés

    M.E

    17 h 56, le 12 septembre 2021

  • Les couches sont bannies en Chine parce qu’elles ne sont pas bio-dégradables ou recyclables et posent un problème sérieux pour les systèmes d’élimination des ordures. Au Liban, elles tapissent les terrains vagues où les déchets domestiques sont jetées grace à la défaillance du système de ramassage des ordures. Trois issues: ramassage efficace des ordures, education civique des citoyens et lute contre le commerce des couches. Bonne chance Monsieur Hajjar. الله يساعد لبنان!

    Mansour Claudette

    17 h 26, le 12 septembre 2021

  • Ce triste individu, avec qui on n'a pas envie de partir en vacances... Semble s'être fortement imprégné du travail qu'il effectuait avec son association chez les deficients mentaux ou peut être comme disait un humoriste connu "tous les ans il y a de plus en plus de c... mais cette année j'ai l'impression que les c.... de l'année prochaine sont déjà là."

    C…

    17 h 25, le 12 septembre 2021

  • Je ne comprend pas … on nous a dit que ce sont des ministres indépendants… mais mais alors Mr Cordahi est indépendant ?!?!?!? Comprend pas !!

    Bery tus

    16 h 58, le 12 septembre 2021

  • Hajjar , Cordahi, les deux font la paire ; mais il y a pas un pour racheter l’autre … avec de tels énergumènes on n’est pas sorti de l’auberge. S’il ne s’agissait pas de notre beau pays, j’aurais éclaté de rire ! Ils ont nommés des médiocres pour briller à côté de cette nullité ambulante. Quelle misère !!!

    Le Point du Jour.

    16 h 31, le 12 septembre 2021

  • La devise du nouveau gouvernement: "dites-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer"… pathétique!

    Gros Gnon

    16 h 01, le 12 septembre 2021

  • "........et d'une licence en activisme social de l'Université Saint-Joseph" tout est dit, Lol.

    Je partage mon avis

    15 h 50, le 12 septembre 2021

  • Deux questions à ce cher Hector Hajjar: 1) votre épouse, (si vous en avez une...) a-t-elle lavé les couches de vos enfants comme en Chine, ou comme cela se faisait du temps de nos grand'mères ? 2) pourquoi ne vivez-vous pas en Chine, puisque vous appréciez tant ce pays...??? - Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 36, le 12 septembre 2021

  • Il échappe au ministre que nous manquons d'eau pour laver.. Il faut penser à tout.

    Esber

    14 h 46, le 12 septembre 2021

Retour en haut