Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - ARABIE SAOUDITE

Le chef de la sécurité publique limogé pour corruption

L’Arabie saoudite a limogé son directeur de la sécurité publique accusé de plusieurs délits financiers, ont annoncé hier les médias d’État, le gouvernement menant une vaste campagne anticorruption considérée comme une chasse aux dissidents ou responsables déloyaux. Depuis que Mohammad ben Salmane est devenu prince héritier en 2017, les autorités ciblent de hauts fonctionnaires et grands hommes d’affaires pour des faits de corruption alors que l’homme fort du pays cherche à consolider son pouvoir. « Khaled el-Harbi a été démis de ses fonctions. Il est mis à la retraite et soumis à une enquête », selon un décret royal cité par l’agence officielle Saudi Press Agency (SPA). M. Harbi, ainsi que 18 autres personnes des secteurs privé et public, est accusé de détournement de fonds publics, de faux, de corruption et trafic d’influence, est-il précisé. Les autorités avaient annoncé mardi avoir débusqué au cours des derniers mois plus d’une douzaine de cas de corruption, dont un impliquant un responsable de la sécurité nationale, pour des sommes s’élevant à 290 millions de rials (environ 65,4 millions d’euros).



L’Arabie saoudite a limogé son directeur de la sécurité publique accusé de plusieurs délits financiers, ont annoncé hier les médias d’État, le gouvernement menant une vaste campagne anticorruption considérée comme une chasse aux dissidents ou responsables déloyaux. Depuis que Mohammad ben Salmane est devenu prince héritier en 2017, les autorités ciblent de hauts fonctionnaires...

commentaires (1)

MBS ? AURONS NOUS JAMAIS NOTRE PROPRE MBS ?

Gaby SIOUFI

09 h 51, le 09 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • MBS ? AURONS NOUS JAMAIS NOTRE PROPRE MBS ?

    Gaby SIOUFI

    09 h 51, le 09 septembre 2021

Retour en haut