Rechercher
Rechercher

Politique - Décryptage

De Khaldé à Chouaya en passant par le port de Beyrouth, le parti de Nasrallah sur la sellette

De Khaldé à Chouaya en passant par le port de Beyrouth, le parti de Nasrallah sur la sellette

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Photo ANI

La première semaine d’août a été dure pour le Hezbollah. Elle a commencé le dimanche 1er par les événements de Khaldé. Elle s’est poursuivie par des rumeurs sur l’implication du parti chiite dans la tragédie du port de Beyrouth, lors de la première commémoration de l’explosion, avant d’être couronnée jeudi soir par les événements de Chouaya dans la région de Hasbaya.

Même si dans son dernier discours, samedi, Hassan Nasrallah n’a pas établi un lien clair entre ces trois développements, les milieux proches du Hezbollah considèrent que dans les trois cas, il y avait une volonté claire de montrer que cette formation a des problèmes avec les autres communautés, les sunnites à Khaldé, les chrétiens au port de Beyrouth et les druzes au Sud. Selon ces mêmes milieux, que ces trois développements soient fortuits ou non, l’exploitation qui en a été faite sur les plans médiatique et politique montre que l’objectif est le même : mettre en cause le Hezbollah et le placer en porte-à-faux avec les autres communautés du pays. De même, dans les trois cas, il s’agissait de provoquer une réaction musclée de la part du parti et de ses partisans, pour entraîner celui-ci dans une confrontation interne qui aurait écorné l’image de « mouvement de résistance » qu’il se donne.

L'éditorial de Issa GORAIEB

Une cabale qui en dit long

Ainsi, à Khaldé, on aurait pu à la limite expliquer l’assassinat de Ali Chebli, lors du mariage d’un de ses proches, par la riposte à celui de Hassan Ghosn l’an dernier dans des circonstances obscures. Mais comment expliquer les tirs organisés (qui ont fait trois morts) le lendemain sur le convoi funèbre du même Ali Chebli sur la route principale de Khaldé, au moment de son passage devant le domicile du défunt ? En dépit de la gravité de l’attaque, laquelle selon l’enquête était préméditée, le Hezbollah a appelé ses partisans à la retenue, laissant l’armée libanaise se déployer dans le secteur et se charger d’y rétablir le calme. Mais ce ne fut pas une mission facile, tant les esprits étaient surchauffés et tant les développements commençaient à prendre une tournure confessionnelle entre sunnites et chiites.

Trois jours plus tard, la première commémoration de l’explosion au port a été l’occasion pour certaines parties politiques de reprendre les insinuations sur le fait que le Hezbollah aurait soit amené les milliers de tonnes de nitrate d’ammonium au Liban pour les utiliser dans la guerre en Syrie, soit installé un dépôt d’armes au port de Beyrouth qui aurait donc explosé pour une raison inconnue. Pour les milieux proches du parti chiite, cette commémoration nationale a donc été présentée par certaines parties politiques comme s’il s’agissait d’une attaque chiite contre des victimes chrétiennes. Même si rien de tel n’a été officiellement déclaré ni de la part du juge d’instruction ni des responsables, les insinuations de ce genre se multiplient, cherchant à accuser le Hezbollah d’être impliqué d’une façon ou d’une autre dans l’une des pires tragédies des dernières décennies. Là aussi, le parti pro-iranien a demandé à ses partisans de rester à l’écart et de ne pas répondre aux provocations. Mais dans certains milieux chrétiens, les rumeurs sur son implication continuent de circuler.

Lire aussi

Sale temps pour le Hezbollah

Jeudi, un nouvel événement inhabituel a eu lieu. Il s’est produit au Sud et a mis en cause une partie des habitants druzes de la localité de Chouaya ainsi que huit combattants du Hezbollah. En riposte au tir de quelques obus à partir du Liban sur le nord d’Israël, les avions israéliens ont effectué des raids de représailles contre des régions libanaises du Sud inhabitées. C’était la première fois depuis la guerre de 2006 que les Israéliens ripostaient en utilisant leurs avions de combat. Considérant qu’il s’agit de la part des Israéliens d’une tentative de modifier les règles d’engagement militaires établies depuis 2006, le Hezbollah a choisi de riposter et d’envoyer un message clair de refus de tout changement de ce genre. Il a donc choisi d’envoyer de plein jour une salve de missiles à partir d’une rampe mobile installée dans les collines surplombant la localité de Chouaya, qui elle-même est limitrophe des fermes de Chebaa. Le Hezbollah a donc pris soin d’agir dans un territoire échappant au contrôle de la Finul et donc non inclus dans les dispositions de la résolution 1701 du Conseil de sécurité. Alors que le message a été visiblement bien reçu par les autorités israéliennes qui n’ont plus réagi, l’affaire a pris d’autres proportions sur le plan local libanais.

Lire aussi

Un embryon du 14 Mars se reforme autour de la défense de Raï

À cause d’un incident technique sur le chemin du retour, les huit membres du Hezbollah qui avaient exécuté l’opération de lancement de 20 missiles, ainsi que la rampe qu’ils ont utilisée, sont passés par la localité de Chouaya. Ils ont été aussitôt attaqués par un groupe d’habitants qui les ont encerclés. Les huit combattants avaient des armes individuelles, mais ils ne les ont pas utilisées pour ne pas envenimer la situation. Quatre d’entre eux ont été évacués discrètement par certains habitants, et les quatre autres ont dû attendre l’arrivée des SR de l’armée – que des habitants avaient aussitôt contactés – pour être « exfiltrés ». L’armée a d’ailleurs publié un communiqué sur cet incident et les quatre combattants ont été rapidement relâchés.

Beaucoup d’analyses ont été élaborées sur l’incident de Chouaya, mais ce qui est sûr, c’est que certains habitants hostiles au Hezbollah (qu’ils soient ou non des proches d’anciens membres de l’Armée du Liban-Sud, la milice pro-israélienne qui contrôlait le Sud avant la libération de 2000) ont agressé des combattants au retour d’une mission contre les Israéliens. Certes, d’autres habitants ont protégé les combattants et les cheikhs de Bayada, très influents dans la région, se sont empressés de déclarer leur appui à la résistance. De même, aussi bien le Parti socialiste progressiste de Walid Joumblatt que le Parti démocratique libanais de Talal Arslane ont appelé à la retenue et multiplié les signes d’apaisement, mais quelque part, l’alerte a été rude. Pour la première fois depuis des années, des personnes hostiles au Hezbollah ont agi de plein jour au Sud et mobilisé avec eux une partie des habitants. Ils ont d’abord invoqué le fait qu’ils ne connaissaient pas l’appartenance des combattants, mais une fois qu’ils l’ont sue, ils ont continué à les invectiver...

L’incident a été certes rapidement circonscrit, et lors de la cérémonie d’hommage aux huit combattants organisée par le Hezbollah à Khiam, les délégations druzes étaient très présentes. Mais le Hezbollah a une fois de plus été mis en cause, cette fois auprès des druzes.

En quelques jours, il a donc eu des problèmes avec trois communautés du pays. Certes, à chaque fois, les milieux proches du Hezbollah affirment qu’il a réussi, avec les différentes parties libanaises, à déjouer les pièges qui lui étaient dressés. Mais aujourd’hui, ces mêmes milieux se demandent où se déroulera le prochain piège et quelle forme il revêtira...


La première semaine d’août a été dure pour le Hezbollah. Elle a commencé le dimanche 1er par les événements de Khaldé. Elle s’est poursuivie par des rumeurs sur l’implication du parti chiite dans la tragédie du port de Beyrouth, lors de la première commémoration de l’explosion, avant d’être couronnée jeudi soir par les événements de Chouaya dans la région de Hasbaya....

commentaires (18)

Cet article me rappelle celui là sur le syndrome de stockholm https://www.lorientlejour.com/article/1241133/la-classe-politique-et-le-syndrome-de-stockholm-vis-a-vis-du-hezbollah.html La corruption a commencé dès la fin des années 80 certes. Il revenait à chacun parti, partisan, citoyens de les stopper lorsqu'ils sont arrivés au pouvoir.

Alors...

11 h 41, le 12 août 2021

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • Cet article me rappelle celui là sur le syndrome de stockholm https://www.lorientlejour.com/article/1241133/la-classe-politique-et-le-syndrome-de-stockholm-vis-a-vis-du-hezbollah.html La corruption a commencé dès la fin des années 80 certes. Il revenait à chacun parti, partisan, citoyens de les stopper lorsqu'ils sont arrivés au pouvoir.

    Alors...

    11 h 41, le 12 août 2021

  • Les analyes de scarlette haddad restent d’une grande clairvoyance et il est plaisant de lire ses analyses dans pays pris dans un tourbillon extasique qui empeche toute reflexion sensée ! Merci a l’olj de permettre une petite libre expression de la pensee sortant ainsi du carcan de la pensee unique ambiante et ettoufante qui caracterise cette periode hysterique du Liban !

    nabil zorkot

    21 h 32, le 11 août 2021

  • Je ne sais pas ce que vous décryptez Mme Haddad mais j’aimerais bien savoir quel incident technique a contraint le camion de traverser ce village? Vous parlez de 8 combattants qui revenaient de leur mission. il faudra écrire: 8 endoctrinés qui jettent de l’huile sur le feu et dont le parti s’octroie la liberté de balancer des missiles sur Israël. L’OLJ est un journal indépendant et vous avez de la chance de pouvoir y écrire et vous exprimer ainsi pour défendre le Hezbollah. Ce n’est pas le cas d’autres intellectuels qui ont eu le malheur de penser différemment et de critiquer ce parti. Ils ont payé de leur vie.

    mokpo

    20 h 53, le 11 août 2021

  • Je ne suis pas psychiatre mais je reconnais du radotage en le lisant... l'odeur du gaz prend effet...

    Wlek Sanferlou

    17 h 00, le 11 août 2021

  • Madame Haddad, Tout extrémisme doit être combattu ! Tout extrémisme doit être rejeté surtout si nous ciblons la démocratie. Je ne veux pas répéter la même rengaine et slogans, etc. Défendre Nasrallah et sbires nous dis que vous voulez avoir absolument deux états , deux armées, deux banques centrales, etc... Quand on utilise l'excuse de défendre le Liban contre Israël durant 21 ans, nous sommes dans la 22e année. Je crois que cette excuse a été usée et bien usée. Si vous voulez toujours être en guerre contre Israël, je vous suggère de déménager dans la bande de Gaza, vous serez bien servi. Nous sommes fatigués des guerres et des conflits. Si son Effervescence Sayyed Nasrallh veut lui aussi continuer cette "Guerre", je suis sûr que le Hamas sera bien content de recevoir Le "Salah El Dine" du 21e Siècle. Nous voulons vivre dans notre temps Sa Lourdeur veut vivre au temps des croisades... Il Faut être un peu plus impartial et surtout écouté ce que le Liban en général demande, Chère Madame Haddad ! P.S: Pour Monsieur Crom, il n'a jamais voulu reconnaître le Liban comme un pays. Plus comme partie intégrante de la Syrie! Cela jamais au grand jamais je ne l'accepterai!

    Marwan Takchi

    16 h 50, le 11 août 2021

  • Alors que le message a été visiblement bien reçu par les autorités israéliennes qui n’ont plus réagi, l’affaire a pris d’autres proportions sur le plan local libanais. MADAME HADDAD , NOUS PENSONS QUE VOUS NE SAVAIT PAS DE QUOI VOUS PARLER: ISRAEL A BIEN RIPOSTE A CETTE ATTAQUE EN CIBLANT LUI AUSSI DES TERRES LIBANAISES NON HABITEES dire le contraire abaisse votre qualite de journaliste et montre combien votre parti pris pour ces libanais qui ont vendus leur patrie a l'Iran vous aveugle LA VERITE LE LIBAN NE VEUT QUE LA PAIX AVEC SES VOISINS ET NE TOLERE PLUS LES ATTAQUES CONTRE ISRAEL DES PALESTINIENS ET DES LIBANAIS VENDUS A L'IRAN . LA POPULARITE DE HEZBOLLAH EST AU PLUS BAS AUJOURDH'UI ET PENSER QUE LE NITRATE N'EST PAS ARRIVE AU LIBAN A CAUSE DE LUI EST UNE FACON DE DIRE QUE AOUN /BASSIL ONT AMENE CE NITRATE CAR LE PORT EST BIEN AUX MAINS DE NASRALLAH ET DU CPL. NOUS COMPRENONS QUE L'OLJ DOIT MONTRER LES DEUX FACES D'UNE HISTOIRE MAIS ,DESOLE, ECRIRE UN ARTICLE PAREIL AVEC AUTANT D'ELOGE A UN PARTI QUI A ENTRAINE LA RUINE DU PAYS EST IMPARDONABLE MADAME.

    LA VERITE

    13 h 50, le 11 août 2021

  • Je lis tous les commentaires sur la responsabilité du Hzb dans la faillite du Liban actuel mais de toutes ces critiques aucune n'émerge pour réclamer la fin du confessionnalisme politique au Liban . Pourquoi ce mutisme sur la question centrale responsable de cette cruelle situation ? Pourquoi se complaire a seulement admirer les systèmes politiques europeens et ne pas réclamer pour soi ce qu'on admire chez les autres cad tout simplement une nouvelle république libanaise démocratique et laïc hors du confessionalisme politique, seul remède contre le systeme politique archaïque qui gangrene le Liban... Qu'on arrete de se lamenter si on se complait finalement dans ce systeme qu'on ne veut pas voir disparaitre !... La responsabilité de la faillite du Liban incombe a tous ses citoyens sans exeption et non a un seul parti, parti qui n’existe que depuis 1985 et qui est entré dans le panier a crabe politique du pays depuis seulement 1992. Toute l’orchestration mediatique sur la responsabilité de ce parti est comme de la poudre aux yeux pour cacher l’echec et la responsabilité des politiciens libanais sur la corruption endemique de ce pays . Par ailleurs il est tout de même suprenant de constater que les 3 incidents ( Khaldé, Chouaya et les roquettes tirés du sud ) aient eu lieu de manière concomittante autour de la date anniversaire du 4 Aout ..

    nabil zorkot

    13 h 39, le 11 août 2021

  • un peu d'histoire par un ancien ministre des finances... https://www.humanite.fr/liban-paris-ete-complice-de-la-corruption-generalisee-au-liban-716586

    nabil zorkot

    13 h 18, le 11 août 2021

  • "....pour entraîner celui-ci dans une confrontation interne qui aurait écorné l’image de « mouvement de résistance » qu’il se donne." Ah! Vous pensez donc que "l'image qu'il se donne" n'a pas encore été écornée par ses combats en Syrie, en Iraq, au Yemen etc...?

    Georges MELKI

    10 h 36, le 11 août 2021

  • Pendant de longues années et par un sentiment d’empathie on déplorait les chiites pour leur niveau de vie inférieur aux autres partis religieux du pays, leur manque de possibilité pour les jeunes, leur nombreuse progéniture qui les empêchait d’offrir une éducation adéquate à chaque enfant. Puis vint cette alliance qui pour ma part ne m‘a pas vraiment déplu croyant sincèrement que toutes les possibilités devraient être ouvertes à tout Libanais. Encore une fois je pensais au niveau du peuple et non des leaders. Les leaders pensaient autrement: l‘un déchu, refusé par sa ligue a décidé d’entreprendre cette aventure en s’alliant aux sympathisants du régime qu‘il avait férocement combattu, l‘autre avec des ambitions s’étendant bien au-delà du pays, n’améliorant pas les conditions de vie de ses adeptes mais plutôt les utilisant comme réalisateurs de son plan. Les deux entre autres bien sûr n‘ont travaillé que pour leur ego. Les leaders sont jour après jour démasqués. Au lieu de relever le niveau de vie des uns on a abaissé le niveau de vie de tout le monde. À part les criminels, les corrompus, les déchets de toute humanité qui se sont enrichis et qui flottent sur un nuage noir écœurant dans l‘espoir d‘un tonnerre divin qui les abat sur terre et que l‘on marche à grands pas dessus.

    Khazzaka May

    10 h 19, le 11 août 2021

  • OOOOHH…. La gente dame qui a pondu ce papier infesté de propagande termine en affirmant que les islamistes armés pro-iran seraient VICTIMES ?? Et que les libanais « leur tendent des pièges?…. TFEH … Rien que pour l’explosion semi atomique du port, des victimes de la capitale détruite….Madame, vous devriez avoir plus de respect pour ces victimes que l’adoration que vous portez au barbu et à celui dans son palais qui le couvre depuis des décennies…merci pour la publication

    radiosatellite.online

    09 h 35, le 11 août 2021

  • Ouauuuuuu...!!!...quelle belle photo...il sourit...!!!...et a quelques années en moins...Nous, par contre ces derniers temps, ne le voyons pas aussi séduisant lors de ses apparitions à la télévision...SORRY MADAME ! - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 11, le 11 août 2021

  • Beaucoup d'informations intéressantes sur les derniers événements et surtout bien établis. Cependant, les informations qui circulent ne sont pas des rumeurs mais des faits qui seront très bientôt prouvés. Depuis 2005 je n’arrête pas de clamer que le compte a rebours avait commencé pour le Hezbollah et ses sbires au Liban. Les raisons étaient simples et évidentes. Il y a sous nos pieds, et en particuliers dans les eaux méditerranéennes orientales, une fortune a exploiter pour les quelques centaines d’années a venir. Vous pensez vraiment qu’après le 11/09/2001 les puissances mondiales autoriseront que ces ressources, qu'ils sont les seuls a pouvoir exploiter, restent entre les mains de fanatiques qui veulent leur perte? marquez mes mots: JAMAIS ! Il y a un accord de défense de ces eaux entre les divers pays a qui elles appartiennent et le Liban en fera aussi partie une fois le Hezbollah mis au pas. Bashar l'a été, la Syrie étant totalement brisée, le Hamas n'est plus qu'une loque, Il reste Hassouna et ses voyous. Le pays sous le joug du Hezbollah a atteint un tel degré de corruption, et a tous les niveaux inclus le peuple, qu'il faut tout détruire pour tout reconstruire sur des bases nouvelles. Il y a du travail sur la planche mais le Liban n'en a pas fini de son Golgotha car malheureusement les dirigeants des partis a couleurs mahométanes ne se sentent toujours pas assez Libanais. On continue car nous y arriverons un jours et il n'est plus trop loin ce jour.

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 02, le 11 août 2021

  • "De Khaldé à Chouaya en passant par le port de Beyrouth, le parti de Nasrallah sur la sellette". Les libanais qui sont avant tout libanais ne peuvent que s'en réjouir. Quelques remarques: - Il est impossible de ne pas croire que le Hezbollah est "impliqué d’une façon ou d’une autre dans l’une des pires tragédies des dernières décennies." Bien entendu, il faut attendre les conclusions de l'enquête, mais, avec les informations qui sont publiques, tout citoyen doté de bon sens et non partisan, ne [eut qu'arriver à cette conclusion. - "les quatre combattants ont été rapidement relâchés.". Ainsi, ces quatre criminels qui, utilisant des armes illégales. ont mis sciemment en danger la sécurité de tout le pays, ont été en liberté sans autre forme de procès! Une telle collusion entre l'armée et la milice illégale, est scandaleuse! - "POUR LA PREMIèRE FOIS depuis des années, des personnes hostiles au Hezbollah ont agi de plein jour au Sud et mobilisé avec eux une partie des habitants". Bonne nouvelle! cela signifie que la chape de terreur est en train de se lever. La libération du Liban aurait-elle commencé ? Inch'Allah!

    Yves Prevost

    07 h 44, le 11 août 2021

  • Quelques précisions : Hezbollah, parti Iranien et non pro Iranien. Obus tirés contre Israël le 4 août en pleine commémoration du crime contre l’humanité, ça ne vous interpelle même pas, le plus important est le sort réservé aux 8 miliciens sur le chemin du retour. Si vous n’avez pas encore compris que la majorité de la population libanaise ne veut plus du Hezbollah et de ses armes, je crains que votre cas ne soit désespéré

    Censuré par l’OLJ

    07 h 26, le 11 août 2021

  • Mais j’en reviens pas .. vous voyez le complot partout ?!? Mais pourrait on être aussi dénigrant à ce point sur les sentiments d’une population

    Bery tus

    06 h 06, le 11 août 2021

  • Mais de quels “pieges” parlez vous? HB joue avec le feu, et recolte ce qu’il merite Tout simplement

    Zampano

    02 h 41, le 11 août 2021

  • QUEL CHANGEMENT TERRIBLE POUR L'ENTERRE SOUS TERRE DEPUIS 2006 DE PEUR D'ETRE ANHILE COMME SON MENTOR SOULEIMANIE LORS D'UNE FRAPPE AERIENNE . QU'IL EST LOIN LE JOUR OU AU DEBUT DE LA REVOLTE du 17 octobre UN SIMPLE ECHANGE DE VUE SUR HEZBOLLAH DANS UNE TENTE ENTAINAIT LA DESTRUCTION DE LA TENTE ET LE PASSAGE A TABAC DES PRESENTS, AUJOURDH'UI TOUTE LA RUE CHRETIENNE, SUNNITE ET DRUZE CRITIQUE OUVERTEMENT HEZBOLLAH ACCUSE D'ETRE LE PROPRIETAIRE DU NITRATE ET DE CREER UN RISQUE DE GUERRE AVEC ISRAEL DONT LE LIBANAIS N'A VRAIMENT PAS ENVIE ( il lorgne plutot a une paix complete a la maniere des Emirats avec tout le benefice potentiel d'un accord pareil pour le Liban ). LA VERITE : L'INCIDENT DE CHOUAYA EST LE PREMIER PLUS IMPORTANT INCIDENT CONTRE HEZBOLLAH DEPUIS SON EXISTENCE CAR LA SEULE VUE DU MEMBRE DE CETTE MILICE APPEURE DANS SA VOITURE ET GIFLE COMME UN VOYOU CASSE A JAMAIS LA PEUR DU PEUPLE CONTRE LA MILICE DE HEZBOLLAH ET LUI A FAIT ECLATER AU GRAND JOUR LA NON ACCPTATION DES LIBANAIS DANS LEUR ENSEMBLE DE NASRALLAH ET SON PARTI LE DEBUT D ELA FIN A COMMENCE

    LA VERITE

    02 h 00, le 11 août 2021

Retour en haut