Rechercher
Rechercher

Économie - Générateurs privés

Le prix du kWh bondit de 49 % en juillet

Le prix du kWh bondit de 49 % en juillet

Un magasin dans la banlieue de la capitale éclairé à la bougie pendant les heures de rationnement en électricité. Photo João Sousa

Le ministère de l’Énergie et de l’Eau a fixé le prix du kilowattheure (kWh) produit par les générateurs privés en juillet à 1 975 livres libanaises.

Ce nouveau tarif enregistre ainsi un bond de 48,9 % par rapport au mois précédent (1 326 livres) et doit être majoré de 10 % supplémentaires dans les régions montagneuses et/ou rurales conformément aux modalités fixées, soit 2 172 livres par kWh pour les abonnés de ces régions.

Le tarif de juillet a été calculé en fonction du prix du mazout évalué le mois dernier à 56 271 livres les 20 litres, alors que les prix des carburants ont poursuivi leur hausse depuis la modification fin juin du mécanisme de subvention sur l’importation des hydrocarbures. Ce nouveau tarif correspond à une hausse de 77,5 % par rapport au mois précédent (31 700 livres les 20 litres de mazout).

Le prix du kWh doit être multiplié par la consommation. S’y ajoute donc un forfait variant en fonction de l’intensité maximale délivrée en ampères (A). Pour une intensité maximale de 5 ou 10 A, le consommateur s’acquittera respectivement de 30 000 et 40 000 livres. Une augmentation de 10 000 livres par rapport aux mois précédents qui vise, selon le communiqué, à maintenir « l’équation des prix suivant les fortes augmentations des heures de rationnement et des surcoûts des frais divers (salaires, loyers, etc.) ».

Autre changement : le ministère a retiré le tarif du forfait 15A de la grille, fixé à 40 000 livres la semaine dernière, et impose une majoration de 15 000 livres – au lieu de 5 000 livres – pour chaque tranche supplémentaire de 5 A à partir de celle de 10 A.

Le forfait fixe pour une intensité de 15 A est donc de 55 000 livres.


Le ministère de l’Énergie et de l’Eau a fixé le prix du kilowattheure (kWh) produit par les générateurs privés en juillet à 1 975 livres libanaises. Ce nouveau tarif enregistre ainsi un bond de 48,9 % par rapport au mois précédent (1 326 livres) et doit être majoré de 10 % supplémentaires dans les régions montagneuses et/ou rurales conformément aux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut