Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

La volonté du peuple triomphe toujours

Je suis dans l’avion, je quitte Beyrouth. Mon Dieu, que je suis lassé, accablé, mais perplexe et stoïque devant ce spectacle surréaliste où les pauvres deviennent gentiment de plus en plus misérables, alors que pour les autres aisés ou ultrariches : bienvenue au café du commerce.

J’ai envie de dire aux hommes de religion : laissez-nous vivre, allez prier dans vos églises, vos mosquées et vos synagogues, mais arrêtez de vous mêler de politique. Lâchez-nous la grappe.

J’ai envie de dire aux hommes politiques : cessez de voler et corrompre, stoppez vos mensonges et vos manipulations. Tôt ou tard, vous serez jugés et condamnés. La volonté du peuple triomphe toujours, rien n’arrêtera la marche de l’histoire.

J’ai envie de dire à nous, gens du peuple : mon Dieu, qu’on est inconscients de continuer à adorer nos leaders véreux, ces loups puants et friands de notre chair et de notre sang. Mon Dieu, qu’on est irrécupérables pour avoir de tels ego surdimensionnés pour continuer à se diviser, se chamailler, s’insulter et soutenir les discours confessionnels haineux et récurrents véhiculés par les médias et les réseaux sociaux.

Je n’ai pas encore décollé, mais Beyrouth me manque déjà !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Je suis dans l’avion, je quitte Beyrouth. Mon Dieu, que je suis lassé, accablé, mais perplexe et stoïque devant ce spectacle surréaliste où les pauvres deviennent gentiment de plus en plus misérables, alors que pour les autres aisés ou ultrariches : bienvenue au café du commerce. J’ai envie de dire aux hommes de religion : laissez-nous vivre, allez prier dans vos églises,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut