Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Pénuries au Liban

Hassan perquisitionne un entrepôt de médicaments et de matériel médical à Hazmieh

Hassan perquisitionne un entrepôt de médicaments et de matériel médical à Hazmieh

Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan. Photo ANI

Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, a perquisitionné vendredi un entrepôt de médicaments et de matériel médical non distribués sur le marché local, alors que les Libanais peinent à trouver ces biens, dans un contexte de grave crise et de pénuries en série. Selon le ministère, l'entrepôt perquisitionné est situé à Hazmieh, dans le caza de Baabda.

La veille, le ministre sortant de la Santé avait contrôlé des entrepôts de prothèses, de matériel de dialyse rénale et de réactifs de laboratoires, situés dans les quartiers beyrouthins de Sanayeh, Hamra et Achrafieh, ainsi que dans la région de Sin el-Fil, dans le Metn. Il s'est avéré que le matériel stocké suffisait à alimenter le marché pendant plusieurs mois.

La pénurie de médicaments et matériel médical qui frappe le Liban est due au différend opposant les importateurs d’équipements médicaux à la Banque du Liban au sujet de la subvention à 85 % de leurs achats au taux de change officiel, soit 1.507 livres libanaises pour un dollar. La BDL subventionne depuis le début de la crise économique et financière (octobre 2019) les importations de médicaments et de matériel médical. Mais avec des réserves qui ont atteint un seuil critique, elle scrute plus méthodiquement les factures qui lui sont présentées et agite le spectre d’un arrêt de la politique de subvention, faisant craindre le pire. Faute d'équipements médicaux, les dialyses rénales pourraient ne plus être réalisées à partir de la semaine prochaine, a averti, jeudi, le syndicat des propriétaires d'hôpitaux privés, alors que certains laboratoires refusent désormais d'effectuer certains tests.


Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, a perquisitionné vendredi un entrepôt de médicaments et de matériel médical non distribués sur le marché local, alors que les Libanais peinent à trouver ces biens, dans un contexte de grave crise et de pénuries en série. Selon le ministère, l'entrepôt perquisitionné est situé à Hazmieh, dans le caza de Baabda. La veille, le...