Rechercher
Rechercher

Scan TV - REPÈRES

TF1 et M6, un mariage de stars

TF1 et M6, un mariage de stars

Le groupe Bouygues, déjà propriétaire de TF1, a annoncé le 17 mai son intention de racheter M6 et ainsi de faire fusionner les deux groupes afin de créer un géant de la télévision.

La fusion entre les groupes TF1 et M6, si elle aboutit, va regrouper sous le même toit des émissions et programmes très populaires, des stars du petit écran et des chaînes de télévision et de radio aux audiences puissantes.


Rencontres de l’Udecam, à Paris, le 5 septembre 2019. Nicolas de Tavernost devrait prendre la tête du nouvel ensemble TF1-M6. Thomas Samson/AFP


Des programmes et animateurs phares

Le nouvel ensemble serait un mastodonte en termes de programmes, regroupant des marques emblématiques tant dans le divertissement (Koh Lanta, Pékin Express, The Voice, Incroyable talent, L’amour est dans le pré, Mariés au premier regard, Top chef, La villa des cœurs brisés, Les Marseillais...) ; les feuilletons et séries (Demain nous appartient, Ici tout commence, Scènes de ménage, HPI, NCIS...), l’info et les magazines (le 13H et le 20H de TF1, le 19.45 de M6, Zone Interdite, 7 à 8, Capital...), le sport (les deux chaînes se partagent par exemple cette année la diffusion en clair de l’Euro 2020 de foot), les grands films et les soirées événements (Les enfoirés, Les NRJ Music Awards...).

Il rassemblerait également de nombreux animateurs et animatrices emblématiques du petit écran : côté TF1, Arthur, Camille Combal, Nikos Aliagas, Karine Ferri, Denis Brogniart, Alessandra Sublet, Iris Mittenaere, Valérie Damidot, etc. ; sur la sixième chaîne on retrouve notamment Karine Le Marchand, Julien Courbet, Ophélie Meunier, Stéphane Rotenberg, Stéphane Plaza, Cristina Cordula, Bernard de La Villardière ou encore Éric Antoine.

Des chaînes et des plateformes complémentaires

Le nouveau groupe se hisserait en tête des audiences cumulées loin devant France Télévisions, avec plus de 42 % de parts de marché toutes catégories de téléspectateurs confondus (contre 28 % pour le groupe public, d’après les dernières données mensuelles de Médiamétrie), et des scores encore plus importants auprès des cibles les plus prisées par les annonceurs, comme le public féminin, les actifs et les jeunes.

Il risque cependant d’être contraint de céder plusieurs chaînes pour passer sous les fourches caudines de l’Autorité de la concurrence et respecter les règles très strictes qui visent à limiter la concentration dans le secteur des médias audiovisuels.

En dehors de leurs chaînes historiques TF1, première chaîne d’Europe, et M6, troisième chaîne nationale, les deux groupes possèdent de nombreuses chaînes de la TNT et chaînes thématiques : TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI, ainsi que Breizh TV, Histoire TV et Ushuaïa TV pour le premier ; W9, 6ter et Gulli, mais aussi Paris Première, Téva, Série Club, M6 Music, Tiji, Canal J et d’autres antennes pour le second.

Côté radio, TF1 est actuellement absent du secteur mais le groupe M6 apporte dans la corbeille un pôle puissant formé de RTL, 2e radio la plus écoutée du pays et 1re radio privée, et les stations musicales Fun Radio et RTL 2.Enfin, même s’ils sont devancés sur ce terrain par les géants américains du streaming Netflix, Disney+ ou Amazon Prime, les deux groupes sont très présents sur le numérique, via leurs services MyTF1 et 6play, ainsi que la plateforme Salto, lancée l’an dernier et dont ils possèdent chacun un tiers du capital (France Télévisions détient le tiers restant).

Source : AFP


La fusion entre les groupes TF1 et M6, si elle aboutit, va regrouper sous le même toit des émissions et programmes très populaires, des stars du petit écran et des chaînes de télévision et de radio aux audiences puissantes.Rencontres de l’Udecam, à Paris, le 5 septembre 2019. Nicolas de Tavernost devrait prendre la tête du nouvel ensemble TF1-M6. Thomas Samson/AFPDes programmes et...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut