Rechercher
Rechercher

Économie - Secteur privé

Le PMI libanais reprend quelque peu son souffle en avril

L’indice PMI (Purchase Managers Index, indice des directeurs d’achat) publié la semaine dernière par la BlomInvest avec Markit a atteint 47,1 points en avril, soit une très légère augmentation par rapport aux 46,4 points atteints en mars, mais une belle remontée comparé aux 42,2 points de février. Ce résultat est tiré d’un sondage réalisé chaque mois auprès de 400 entreprises du secteur privé. Le PMI reflète une baisse d’activité si sa valeur est inférieure à 50 points, et inversement. Si la valeur de l’indice est inférieure à celle du mois précédent, cela signifie que la baisse s’est accélérée, et vice versa.

Dans le détail, les auteurs du rapport analysent une amélioration en avril des sous-indices relatifs à la production du secteur privé (44,6 points contre 43,2 en mars), aux nouvelles commandes (44,3 points contre 43,2 en mars) et aux nouvelles commandes pour l’export (49,3 points contre 48,7 en mars).

Malgré la dépréciation historique de la monnaie nationale à la mi-mars, tombée sur le marché parallèle à 15 000 livres libanaises pour un dollar américain (contre une parité officielle fixée à 1 507,5 livres le dollar) et stabilisée depuis autour des 12 500 livres par dollar, les auteurs notent ainsi une amélioration des conditions commerciales du secteur privé en avril, tout en restant sur leurs gardes quant à l’avenir de l’économie libanaise en crise depuis plus d’un an et demi. En effet, « le pessimisme pour l’année à venir reste de mise pour les entreprises en raison de l’instabilité politique et de la crise économique », entre autres, expliquent-ils.


L’indice PMI (Purchase Managers Index, indice des directeurs d’achat) publié la semaine dernière par la BlomInvest avec Markit a atteint 47,1 points en avril, soit une très légère augmentation par rapport aux 46,4 points atteints en mars, mais une belle remontée comparé aux 42,2 points de février. Ce résultat est tiré d’un sondage réalisé chaque mois auprès de 400 entreprises...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut