Rechercher
Rechercher

Technologies - AUDIO

Écouter de la musique sans utiliser ses oreilles

Écouter de la musique sans utiliser ses oreilles

Toutes les vibrations sonores passent par la conduction osseuse, en contournant le tympan. Photo d’illustration Bigstock

Alors que la concurrence fait rage sur le terrain de la réduction du bruit, une marque sort du lot en mettant son innovation au service de l’écoute sans se couper du monde extérieur. Sa technologie ? La conduction osseuse. Sa plus-value ? Profiter de la musique sans utiliser ses oreilles. Des casques qui sortent de l’ordinaire.

Une petite histoire d’abord : le célèbre musicien Ludwig Van Beethoven, atteint de surdité, souhaitait entendre de nouveau sa musique. Ingénieux, il serra un bout de bois entre ses dents et, pressant sa mâchoire contre le piano, put ressentir les vibrations. Il avait inventé la conduction osseuse ! C’est cette technologie, désormais brevetée, qu’utilisent les casques AfterShokz. Contrairement aux modèles à conduction aérienne traditionnels, les transducteurs envoient de douces vibrations à travers les pommettes et transmettent le son directement à l’oreille interne en contournant le tympan. Ainsi, on peut écouter de la musique en ayant les oreilles libres !

Certes, la réduction de bruit a la cote en ce moment. Mais est-ce l’idéal pour faire du sport ? De fait, pour une séance de jogging ou une promenade à vélo, le parfait compromis entre confort et sécurité réside sans doute davantage dans la possibilité d’écouter de la musique sans être coupé du bruit environnant. Tel est le défi relevé par les casques AfterShokz. Grâce à eux, l’utilisateur peut suivre les directives d’un coach et s’exercer simultanément au rythme de ses morceaux préférés. Il peut nager en rythme ou partir en randonnée sous la pluie. Bref, tout est permis et quelles que soient les conditions extérieures, puisque les différents modèles sont résistants à l’eau et à la sueur ! D’ailleurs, le XTrainerz va encore plus loin : avec son lecteur de MP3 embarqué et son indice de protection IP68, il permet de nager sous l’eau sans problème.

La technologie qui fait la différence

Si la conduction osseuse a souffert d’une mauvaise réputation, notamment en raison des fuites acoustiques naturelles et de la piètre qualité des basses, les innovations récentes pallient totalement ces réserves. Ainsi, ces nouveaux casques offrent une qualité sonore qu’apprécient les plus mélomanes. « Parfait pour les livres audio », « Idéal pour le télétravail », « Parfait en open space », « Le top du top en termes de qualité de son »… Il suffit de consulter les avis postés sur les forums pour s’apercevoir que le principe est pleinement apprécié dans toutes les situations qui nécessitent de rester connecté au monde extérieur.

La conduction osseuse est sans doute la technologie parfaite pour les enfants. N’agissant pas sur les tympans, elle n’altère pas leur audition. En outre, la légèreté des casques (de 26 à 30 g), la forme des contours d’oreille et le principe de l’arceau au-dessus de la nuque s’adaptent à tous les publics, quels que soient la taille, l’âge et l’usage. On pourrait même les conseiller à des personnes qui souffrent d’acouphène ou dont les tympans ont été endommagés. La promesse de retrouver des sensations sonores en toute sécurité.

Sources : rédaction et web


Alors que la concurrence fait rage sur le terrain de la réduction du bruit, une marque sort du lot en mettant son innovation au service de l’écoute sans se couper du monde extérieur. Sa technologie ? La conduction osseuse. Sa plus-value ? Profiter de la musique sans utiliser ses oreilles. Des casques qui sortent de l’ordinaire.Une petite histoire d’abord : le célèbre musicien...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut