Rechercher
Rechercher

Monde

Washington appelle Riyad à « démanteler » l’unité responsable du meurtre de Khashoggi

Les États-Unis ont appelé hier l’Arabie saoudite à « démanteler » l’unité d’élite proche du prince héritier, déjà sanctionnée, pour son rôle dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. « Nous exhortons l’Arabie saoudite à démanteler ce groupe et à adopter des réformes institutionnelles systémiques ainsi que des mécanismes de contrôle pour faire en sorte que les activités et opérations contre les dissidents cessent, et cessent totalement », a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price qui a aussi appelé les autorités saoudiennes à aller plus loin sur les droits humains. « Nous exhortons l’Arabie saoudite à prendre des mesures supplémentaires pour lever l’interdiction de voyage » qui cloue sur place des militants récemment libérés, a-t-il dit. Par ailleurs, la Maison-Blanche a fait savoir hier que les États-Unis se réservaient le droit de sanctionner à l’avenir le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammad ben Salmane si cela s’avérait nécessaire. « Bien entendu, nous nous réservons le droit de prendre toute mesure à tout instant et à notre manière », a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki. Dans un rapport déclassifié vendredi, la CIA a écrit que MBS avait approuvé l’opération visant à capturer ou tuer le journaliste Jamal Khashoggi en 2018.


Les États-Unis ont appelé hier l’Arabie saoudite à « démanteler » l’unité d’élite proche du prince héritier, déjà sanctionnée, pour son rôle dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. « Nous exhortons l’Arabie saoudite à démanteler ce groupe et à adopter des réformes institutionnelles systémiques ainsi que des mécanismes de contrôle pour faire...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut