Rechercher
Rechercher

Économie

Le chiffre de la semaine : 65,2 %

C’est le recul en glissement annuel de l’Indice de confiance des consommateurs (ICC) depuis le quatrième trimestre de 2019. Cet indice, publié par la Byblos Bank et l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et qui mesure le niveau de confiance des ménages libanais, a en effet reculé de 47,8 points à la fin de l’année 2019 à 16,6 points en 2020 sur la même période. Par rapport au troisième trimestre, quand l’ICC affichait un score de 17,5 points, la baisse est d’environ 5 %. Lors des trois derniers mois de l’année, l’indice affichait effectivement 17,2 points en octobre, 16,4 points en novembre et 16,3 points en décembre.

Derrière cette tendance à la baisse dans la confiance des ménages, le rapport de Byblos Bank cite les retards dans l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth le 4 août dernier, mais aussi l’indifférence des parties au pouvoir face à la dégradation des conditions socio-économiques.

Variations

L’étude affiche cependant des variations entre les différentes classes d’âge et de revenus. Ainsi, les consommateurs âgés de 21 à 29 ans affichent le niveau de confiance le plus élevé. Similairement, ceux dont le revenu dépasse les 2 500 dollars par mois seraient plus confiants que les individus aux revenus plus modestes. Fait notable, les employés du secteur privé, les travailleurs indépendants et les femmes au foyer ont connu des augmentations trimestrielles de leur niveau de confiance, respectivement de 6,5 %, 4 % et 1,6 %. Une embellie qui reste cependant modeste face à l’effondrement de l’ICC auprès des employés du secteur public (-18 %), des chômeurs (-12,4 %) et des étudiants (-3,5 %).

Les chiffres fluctuent aussi d’une région à l’autre. Ainsi, les habitants du Nord ont connu une baisse trimestrielle plus forte (-14 %) de leur niveau de confiance, que ceux de Beyrouth (-12,3 %), de la Békaa (-5 %), du Mont-Liban (-1,2 %) et du Sud (presque inchangé).

L’indice de confiance des consommateurs Byblos Bank/AUB est un indice de mesure du ressenti ainsi que des attentes des consommateurs libanais vis-à-vis des perspectives économiques et de leur propre situation financière. Il se calcule sur une base mensuelle depuis juillet 2007, le mois de janvier 2009 servant d’étalon. Il est enfin composé de deux sous-indices : l’indice de la situation actuelle Byblos Bank/AUB et l’indice des prévisions Byblos Bank/AUB. Le premier couvre les conditions financières et économiques des consommateurs libanais, le second retranscrit leurs prévisions sur les six prochains mois.


C’est le recul en glissement annuel de l’Indice de confiance des consommateurs (ICC) depuis le quatrième trimestre de 2019. Cet indice, publié par la Byblos Bank et l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et qui mesure le niveau de confiance des ménages libanais, a en effet reculé de 47,8 points à la fin de l’année 2019 à 16,6 points en 2020 sur la même période. Par rapport...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut