Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

A partir de mercredi, tous les passagers arrivant à Beyrouth devront s'isoler à domicile, plus à l'hôtel

Le respect de cette quarantaine sera surveillé par les autorités municipales, en coopération avec le ministère de la Santé et une application mobile spécifique sera développée.

A partir de mercredi, tous les passagers arrivant à Beyrouth devront s'isoler à domicile, plus à l'hôtel

Des passagers dans le hall des départs de l'Aéroport international de Beyrouth (AIB). Photo d'illustration AFP

La direction générale de l'Aviation civile au Liban a amendé dimanche les procédures à suivre pour les passagers arrivant au Liban via l'Aéroport international de Beyrouth (AIB), en remplaçant la quarantaine des passagers dans des hôtels, qui étaient jusque là en vigueur, par un isolement à domicile. 

Dans une circulaire, la direction de l'Aviation civile, qui dépend du ministère des Transports et des Travaux publics, a annoncé qu'à partir du mercredi 27 janvier, "les quarantaines dans un hôtel ne seront plus obligatoires pour les passagers arrivant au Liban et seront remplacées par une quarantaine à domicile". Le respect de cette quarantaine sera surveillé par les autorités municipales, en coopération avec le ministère de la Santé et une application mobile spécifique sera développée à ces fins.

L'administration ne précise pas la durée de cette quarantaine à domicile. L'isolement à l'hôtel était prévu pendant 72 heures, le temps que les passagers obtiennent les résultats d'un test de dépistage PCR passé à l'aéroport. Les passagers dont le résultat PCR est négatif doivent poursuivre leur isolement pendant 5 jours supplémentaires puis effectuer un autre test PCR à leurs propres frais. Les passagers avec un résultat positif devront suivre les instructions du ministère de la Santé.

Lire aussi

Médecins et personnel infirmier paient un lourd tribut à la pandémie

L'Aviation civile précise que cette décision a été prise étant donné le faible taux d'infection au coronavirus des passagers arrivant à l'AIB, qui ne dépasse pas les huit pour mille, "soit douze cas par jour, ce qui est considéré très limité par rapport au nombre d'infections enregistrées parmi les personnes résidant au Liban". 

Toutes les autres dispositions concernant l'arrivée des passagers à Beyrouth resteront inchangées et sont prolongées, en l'état, jusqu'au 27 janvier, ajoute la direction générale. Ces mesures préventives, qui ont été renforcées lors de l'entrée en vigueur d'un bouclage renforcé du pays, prévoient que tous les passagers âgés de plus de douze ans doivent présenter lors de l'enregistrement un test PCR négatif émanant de l'un des laboratoires certifiés par les autorités du pays de départ, un test qu'ils auront dû effectuer 96h maximum avant leur arrivée au Liban, sans quoi ils ne seront pas autorisés à embarquer à destination de Beyrouth.

Afin d'enrayer une propagation de la pandémie devenue incontrôlable après les fêtes de fin d'année, les autorités ont annoncé un bouclage strict du Liban qui s'étendra jusqu'au 8 février. Un couvre-feu est instauré 24h/24 et l’état d'urgence sanitaire a été décrété. Depuis la détection du premier cas du virus dans le pays en février 2020, 276.587 contaminations ont été officiellement enregistrées, au nombre desquelles 2.280 décès et 163.653 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, 2.341 personnes sont hospitalisées dont 895 en soins intensifs. Le taux de contamination par rapport au nombre de tests effectués pour les deux dernières semaines est de 21,4%, un chiffre en hausse constante.



La direction générale de l'Aviation civile au Liban a amendé dimanche les procédures à suivre pour les passagers arrivant au Liban via l'Aéroport international de Beyrouth (AIB), en remplaçant la quarantaine des passagers dans des hôtels, qui étaient jusque là en vigueur, par un isolement à domicile. Dans une circulaire, la direction de l'Aviation civile, qui dépend du...

commentaires (10)

merci d avoir corrigé le titre , Gros Gnon:)

Marie Claude

21 h 57, le 24 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • merci d avoir corrigé le titre , Gros Gnon:)

    Marie Claude

    21 h 57, le 24 janvier 2021

  • A partir de mercredi, tous les passagers arrivant à Beyrouth devront s'isoler à domicile, ET NON plus à l'hôtel

    Gros Gnon

    18 h 18, le 24 janvier 2021

  • Mauvaise nouvelle pour Randa !

    Michel Trad

    17 h 59, le 24 janvier 2021

  • Je pense qu'il n'est pas de coutume de répondre à un lecteur, mais @ Politiquement incorrect(e), il semble qu'il y ait une mauvaise interprétation de l'article en question: Les passagers devront bien effectuer une test 96 h. avant leur départ ... lequel test sera présenté au comptoir d'enregistrement..

    c...

    17 h 25, le 24 janvier 2021

  • "lors de l'enregistrement un test PCR négatif émanant de l'un des laboratoires certifiés par les autorités du pays de départ, un test qu'ils auront dû effectuer 96h maximum avant leur arrivée au Liban, sans quoi ils ne seront pas autorisés à embarquer." Ce n'est pas clair : ils embarquent ou ils débarquent??!!

    Politiquement incorrect(e)

    16 h 41, le 24 janvier 2021

  • Prière de corriger le titre de l'article, car le contenu contredit le titre.

    Esber

    15 h 02, le 24 janvier 2021

  • Depuis quand l'aviation civile décide et tire des conclusions en matière de santé ? Bande de corrompus.

    Esber

    14 h 46, le 24 janvier 2021

  • Peut-être. il serait temps maintenant d'ouvrir les supermarchés Mr les génies qui nous gouvernent

    KARIM GHAZZAOUI

    14 h 42, le 24 janvier 2021

  • QUARANTAINE A DOMICILE POUR DES LIBANAIS ? DU PIPEAU ! AINSI TOUT A COMMENCE. AINSI TOUT SE POURSUIT. INCOMPETENTS RESPONSABLES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 34, le 24 janvier 2021

  • Enfin, une bonne chôse...

    Akote De Laplak

    14 h 16, le 24 janvier 2021

Retour en haut