Rechercher
Rechercher

Environnement - Forêts

Massacre d’arbres centenaires à Mechmech, dans le caza de Jbeil

Massacre d’arbres centenaires à Mechmech, dans le caza de Jbeil

Des chênes centenaires abattus dans le village de Mechmech. Photo ANI

Des inconnus ont littéralement massacré des chênes centenaires dans la région historique de Farchah, dans le village de Mechmech (caza de Jbeil), rapporte le correspondant de l’Agence nationale d’information. Les administrations concernées ainsi que les forces de l’ordre ont été alertées et ont lancé une enquête pour identifier les coupables. Les habitants du village ont dénoncé ce qu’ils ont qualifié d’« acte criminel », appelant les forces de l’ordre à la plus grande fermeté face aux responsables de ce désastre écologique.


Des inconnus ont littéralement massacré des chênes centenaires dans la région historique de Farchah, dans le village de Mechmech (caza de Jbeil), rapporte le correspondant de l’Agence nationale d’information. Les administrations concernées ainsi que les forces de l’ordre ont été alertées et ont lancé une enquête pour identifier les coupables. Les habitants du village ont...

commentaires (3)

Je dirai aussi pareil. Les photos montrent qu'ils furent élagués, d'une façon exessive certes. Ce qui en principe favorisent leur croissance en hauteur. Pour developper nos forêts de chêne vert, il ne faut pas les laisser croitre de façon sauvage en forme de boule commençant au ras du sol, mais de couper toutes les croissances partant du sol n'en laissant qu'une seule : la plus grosse. Nous aurons ainsi des chênes grands longs et majestueux. Le miel de chêne est réputé.

El Awar Farouk

17 h 39, le 19 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Je dirai aussi pareil. Les photos montrent qu'ils furent élagués, d'une façon exessive certes. Ce qui en principe favorisent leur croissance en hauteur. Pour developper nos forêts de chêne vert, il ne faut pas les laisser croitre de façon sauvage en forme de boule commençant au ras du sol, mais de couper toutes les croissances partant du sol n'en laissant qu'une seule : la plus grosse. Nous aurons ainsi des chênes grands longs et majestueux. Le miel de chêne est réputé.

    El Awar Farouk

    17 h 39, le 19 janvier 2021

  • c'est bizarre, je vois des arbres élagués dans la photo qui accompagne l'article ce qui peut leur être bénéfique.

    lila

    21 h 11, le 18 janvier 2021

  • Il ne faut pas s'étonner après, que des pluies diluviennes entraînent tout sur son passage. Une inconscience chronique dans notre pays où seul le profit personnel compte. Comme on dit, "après moi le déluge"

    Citoyen

    12 h 38, le 18 janvier 2021

Retour en haut