Rechercher
Rechercher

Économie - Transport

Cham Wings relie Alep à Beyrouth, une première depuis 2012

Cham Wings relie Alep à Beyrouth, une première depuis 2012

Un avion de la compagnie syrienne Cham Wings Airlines. Photo ANI

Un avion de la compagnie Cham Wings Airlines en provenance d’Alep a atterri à l’aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth hier à une heure du matin, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI). Il s’agit du premier vol entre les deux villes depuis 2012. Selon l’agence d’information officielle syrienne SANA, il s’agit en outre du premier vol depuis l’aéroport d’Alep qui vient de rouvrir après plusieurs mois de fermeture en raison du coronavirus.

Samedi dernier, le ministère syrien des Transports avait annoncé la reprise de la liaison aérienne hebdomadaire entre Alep et Beyrouth à partir du 15 janvier. Cette liaison, inaugurée en 1999, permet un voyage d’une durée de 45 minutes au lieu de six heures minimum par la route. Elle avait été interrompue suite à la fermeture de l’aéroport d’Alep en décembre 2012, alors que les combats entre les rebelles et le pouvoir syrien battaient leur plein, des attaques de l’opposition ayant visé des avions civils. La fermeture qui devait n’être que temporaire a duré jusqu’en février dernier. Depuis, le trafic aérien reprend peu à peu.

Le président du syndicat des propriétaires des agences de voyages, Jean Abboud, a indiqué à L’Orient-Le Jour « qu’il y avait bien une demande pour cette liaison émanant principalement de ressortissants syriens qui souhaitent rallier d’autres pays depuis Beyrouth », sans pour autant pouvoir indiquer si ce vol allait être opéré de façon permanente. La compagnie, qui dessert une quinzaine de destinations dans dix pays (Arménie, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Koweït, Liban, Libye, Russie, Soudan, Syrie), n’avait en tout cas pas encore intégré la liaison Alep-Beyrouth sur son site de réservation en ligne. Cham Wings propose notamment deux vols hebdomadaires reliant Beyrouth à l’aéroport international de Damas qui ne dessert plus que quelques destinations dans le monde.

La Syrie est en guerre depuis 2011, et Alep-Est, aux mains des insurgés et des islamistes, avait été reprise par Damas en 2016 au terme d’une longue bataille. Ses faubourgs, notamment l’autoroute qui relie la ville à la capitale du pays, ont été repris progressivement. Au nord de la ville, la poche d’Idleb est le dernier repli des insurgés et des groupes jihadistes.

Les relations entre le Liban et le régime syrien divisent la classe politique libanaise entre formations favorables au président syrien Bachar el-Assad et celles qui lui sont opposées.

Les voyagistes veulent être autorisés à ouvrir

Le président du syndicat des propriétaires des agences de voyages, Jean Abboud, a appelé hier dans un communiqué les autorités à autoriser les voyagistes à ouvrir leurs portes pendant la période de confinement dur lié au coronavirus, qui a démarré jeudi et doit s’étendre jusqu’à la fin de la semaine prochaine, au moins. « Les voyagistes ne peuvent pas traiter toutes les demandes de nos clients à distance », a souligné Jean Abboud à L’Orient-Le Jour, rappelant que l’Aéroport international de Beyrouth n’avait pas été fermé. Il a en outre assuré que les agences de voyages respectaient à la lettre les procédures de sécurité sanitaire pour écarter toute objection de ce type.

Plusieurs filières ont demandé des exceptions au confinement depuis, voire même avant l’annonce de sa mise en œuvre. C’est notamment le cas des propriétaires de supermarché, dont le syndicat a répété à plusieurs reprises qu’il n’était pas préparé à absorber les commandes en ligne faites par les clients dans des délais raisonnables.


Un avion de la compagnie Cham Wings Airlines en provenance d’Alep a atterri à l’aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth hier à une heure du matin, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI). Il s’agit du premier vol entre les deux villes depuis 2012. Selon l’agence d’information officielle syrienne SANA, il s’agit en outre du premier vol depuis l’aéroport...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut