Rechercher
Rechercher

Économie - Monnaie

Le taux de change du marché noir gravite autour de 8 800 livres pour un dollar

Le taux appliqué par les agents de changes illégaux – mais qui est aussi officieusement utilisé par des bureaux autorisés – gravitait hier autour de 8 800 livres pour un dollar, selon différentes sources consultées par L’Orient-Le Jour. Ce niveau est en hausse substantielle par rapport à celui affiché fin décembre dernier (8 300/8 400 livres pour un dollar selon les sources) et traduit une tendance qui a commencé à se manifester dès lundi. Le site Lebaneselira.org a lui rapporté la fourchette de 8 600 livres pour un dollar racheté par un bureau de change, contre 8 900 livres à la vente pour la journée d’hier.Parmi les explications évoquées par des sources proches des changeurs figure notamment la faiblesse de l’offre de devises en circulation au lendemain de la période des fêtes au cours de laquelle de nombreux expatriés se sont rendus dans le pays, ou encore le fait que la formation d’un nouveau gouvernement est bloquée depuis plus de quatre mois alors que le pays a urgemment besoin d’être réformé. Une des sources contactées estime de son côté qu’une importante partie des expatriés « ont rapporté moins de devises, mais ont davantage dépensé leur argent bloqué dans les banques libanaises par les restrictions mises en place depuis le début de la crise. Après avoir été stabilisé à 1 507,5 dès 1997, le taux dollar/livre de change a commencé à décrocher pendant l’été 2019 lorsque les premiers signes de la crise que traverse le pays sont apparus. Il a passé la barre fatidique des 3 000 livres, qu’il a connue au début des années 1990, à fin mars 2020, pour ensuite augmenter de manière exponentielle et atteindre près de 10 000 livres en juillet dernier. Suite à la double explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020, il est retombé à près de 6 000 livres en raison de l’afflux de devises vers le pays, pour finalement se stabiliser autour des 8 000 livres à fin octobre lors de la désignation de Saad Hariri en tant que Premier ministre. Les agents de change agréés par la Banque du Liban sont en principe contraints d’appliquer un taux encore compris dans une fourchette allant de 3 850 à 3 900 livres pour un dollar.



Le taux appliqué par les agents de changes illégaux – mais qui est aussi officieusement utilisé par des bureaux autorisés – gravitait hier autour de 8 800 livres pour un dollar, selon différentes sources consultées par L’Orient-Le Jour. Ce niveau est en hausse substantielle par rapport à celui affiché fin décembre dernier (8 300/8 400 livres pour un dollar selon les...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut