Rechercher
Rechercher

Culture - Édition

Led Zep, électro, Bowie : la musique, ça se lit aussi !

Une multitude d’ouvrages emmènent les lecteurs vers les dessous de la table de mixage.

Led Zep, électro, Bowie : la musique, ça se lit aussi !

Comment est né Under pressure, tube de Bowie et Queen ? Réponse dans Rainbowman, un des livres incontournables sur la musique pour les fêtes, comme ceux consacrés à Led Zeppelin ou à 30 ans d’électro française.

Les hits sont toujours escortés de mythes. Under pressure – et sa célèbre ligne de basse – ne déroge pas à la règle. Les fans de Queen ou de Bowie racontent à l’envi que c’est l’autre, qui, travaillant dans le studio contigu, a toqué à la porte. Sauf que le lieu en question – Mountain Studio, en Suisse – ne dispose que d’une seule cabine...

Pour connaître les dessous de la table de mixage, mieux vaut se référer à David Bowie, Rainbowman, volume II, ouvrage-référence signé Jérôme Soligny, suite d’un premier tome paru l’hiver dernier (chez Gallimard).

L’auteur a compilé et confronté une masse folle de témoignages sous l’angle musical, « pas le point des vues des managers, des groupies, des dealers... ».

« Problème avec la “picole” »

L’occasion de revenir aussi sur les relations Bowie-Iggy, comme quand le premier offre au titre China girl (présent sur The idiot, d’Iggy Pop) une nouvelle vie sur son album Let’s dance. « Bowie se dit, si l’album marche, Iggy, avec les droits, sera à l’abri du besoin et arrêtera peut-être ses bêtises chimiques, décrivait récemment Soligny pour l’AFP. Et c’est ce qui se passe, le succès venant. Cet altruisme n’est pas habituel dans le show business. Iggy lui en sera éternellement reconnaissant. » Belkacem Bahlouli, rédacteur en chef de Rolling Stone France, s’attaque, lui, à un autre monument avec Led Zeppelin (éditions du Layeur). Et il ne s’arrête pas au mythe du guitar-hero avec Jimmy Page. Comme on dit qu’il n’y a pas de grande équipe de foot sans grand gardien, on vérifie ici qu’il n’y a pas de grand groupe de rock sans grand batteur.

« J’ai trouvé une formule : circonvenir autour de la batterie, explique Balhouli à l’AFP. Page présentait le morceau au batteur John Bonham, lui demandait comment il allait le jouer, puis articulait définitivement ses riffs autour de la batterie. » Pour mémoire, « Bonzo » (surnom de Bonham), « qui avait une vie de famille mais un sérieux problème avec la “picole” », comme le synthétise Balhouli, mourut des excès d’une trajectoire rock’n’roll à 32 ans, en 1980.

« Quotidien un peu lourd »

En cette fin d’année très Fab Four – le 8 décembre marquait les 40 ans de la mort de John Lennon et le 18 décembre Paul McCartney sort un nouvel album – il est bon de feuilleter The Beatles de Stan Cuesta (Du Layeur également). L’auteur y déroule, entre autres, son amour pour George Harrison et réhabilite au passage l’homme derrière les fûts, Ringo Starr, trop souvent cantonné au rôle de rigolo de service. « Ringo joue avec simplicité, groove, mais – je suis un peu batteur moi-même – ce qu’il fait sur Come together est très dur à suivre », décrit-il pour l’AFP. Enfin, pour se promener dans la forêt de l’électro française trop souvent cachée derrière l’arbre Daft Punk, suivez le guide : Electrorama, 30 ans de musique électronique française, œuvre de la rédaction de Tsugi (Marabout).

Une lecture à point nommée, l’année des 25 ans du label FCommunications, dit FCom, soit la French Touch avant l’apparition de cette étiquette, avec des succès comme Shot in the dark (Laurent Garnier), Boulevard (St Germain), Flat Beat (Mr Oizo) ou encore Come with me (Alexkid).

« Il y a comme un écho, disait à l’AFP Éric Morand, cofondateur du label avec Laurent Garnier. Au début des années 90, c’était sinistre en France : pour faire la fête on allait en Allemagne, aux Pays-Bas, en Angleterre, en Belgique. Aujourd’hui, dans ce quotidien un peu lourd, il y a cette même envie de s’échapper de l’époque, avec la musique »

.

Philippe GRELARD/AFP


Comment est né Under pressure, tube de Bowie et Queen ? Réponse dans Rainbowman, un des livres incontournables sur la musique pour les fêtes, comme ceux consacrés à Led Zeppelin ou à 30 ans d’électro française.Les hits sont toujours escortés de mythes. Under pressure – et sa célèbre ligne de basse – ne déroge pas à la règle. Les fans de Queen ou de Bowie racontent à l’envi...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut