Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au LIban

Plus de 1.500 nouveaux cas en 24h, craintes d'une flambée des contaminations après les fêtes

Huit décès des suites du Covid-19 enregistrés, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.

Plus de 1.500 nouveaux cas en 24h, craintes d'une flambée des contaminations après les fêtes

Des soignants surveillant plusieurs patients dans l'unité Covid de l'hôpital Rafic Hariri de Beyrouth, le 13 novembre 2020. Photo AFP / JOSEPH EID

Alors qu'approchent les fêtes de fin d'année et la crainte d'une nouvelle flambée des contaminations, le Liban a enregistré 1.540 cas de Covid-19 et huit décès au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi. Le taux de résultats positifs par rapport au nombre de tests effectués est de 13,1%, ce qui est considéré comme étant toujours élevé. Ces chiffres font grimper à 145.245 le nombre cumulé des contaminations depuis l’apparition du virus au Liban en février, au nombre desquels 1.190 décès et 99.513 guérisons. Parmi les personnes actuellement contaminées, 937 sont hospitalisées, dont 388 aux soins intensifs.

Nouvelle flambée

Dans une nouvelle série de tweets, Firas Abiad, directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, établissement en première ligne de la lutte contre le virus, a souligné que si le nombre de contaminations quotidiennes semblait à la baisse, le taux global restait élevé, tout comme le nombre de patients en état critique. Il a déploré une fois de plus l'absence de respect des mesures sanitaires. Le Dr Abiad a dans ce cadre mis en garde contre "une nouvelle flambée" des chiffres avec les fêtes, alors que les hôpitaux "fonctionnent à pleine capacité" et qu'il n'y a pas de personnel soignant disponible pour d'éventuelles expansions des infrastructures hospitalières. Le responsable a ensuite affirmé que la crainte d'une levée des subventions sur les équipements médicaux a provoqué un ralentissement dans les livraisons de ces équipements aux hôpitaux de la part des distributeurs, ce qui entrave également la capacité des établissements à se préparer. Enfin, le directeur de l'hôpital Rafic Hariri a estimé que le pire ennemi des Libanais n'était "ni le Covid, ni la crise financière, mais l'apathie et l'indifférence". 

Lire aussi

Épuisé, mal équipé et sous-payé : au Liban, le corps soignant sous une pression extrême

Face à la pandémie, le Liban a entamé le 30 novembre un déconfinement partiel après deux semaines de fermeture quasi-totale du pays. Les mesures en place depuis cette date restent inchangées jusqu'au 14 décembre. Ainsi, le couvre-feu débute à 23h chaque soir jusqu'à 5h le lendemain. Les bars et les boîtes de nuit restent fermés, les rassemblements publics ainsi que les célébrations de mariages sont interdits, tandis que les commerces et restaurants ont ouvert leurs portes à 50% de leur capacité de salle. L'état de mobilisation générale en place depuis mars dernier a en outre été prolongé jusqu'en mars 2021.

La commission nationale en charge du suivi de la pandémie au Liban a toutefois émis plusieurs recommandations concernant l'ouverture des pubs et bars pendant la saison des fêtes, selon des médias locaux. Ces mesures doivent encore être étudiées par le comité ministériel ad hoc avant d'être éventuellement mises en application dans une circulaire qui sera publiée par les ministères concernés. Parmi ces recommandations, la commission a proposé, à l'issue d'une réunion organisée jeudi, que les bars puissent rouvrir pendant les fêtes en observant les mêmes mesures sanitaires que les restaurants, notamment avec une capacité maximale d'accueil de 50%, plafonnée à cent personnes. La commission suggère aussi qu'un maximum de huit personnes puissent être assises à la même table et qu'une distance d'au moins deux mètres soit respectée entre les tables. Il est également recommandé d'interdire de danser et de couper les gâteaux pendant ces fêtes.


Alors qu'approchent les fêtes de fin d'année et la crainte d'une nouvelle flambée des contaminations, le Liban a enregistré 1.540 cas de Covid-19 et huit décès au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi. Le taux de résultats positifs par rapport au nombre de tests effectués est de 13,1%, ce qui est considéré comme étant toujours...

commentaires (1)

C'est beaucoup 145.245 pour le Liban attention

Eleni Caridopoulou

20 h 29, le 12 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • C'est beaucoup 145.245 pour le Liban attention

    Eleni Caridopoulou

    20 h 29, le 12 décembre 2020

Retour en haut